Transcultures


Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores

French (Fr)English 

(United Kingdom)

News

28 > 30.11.2014 City Sonic@Ars Musica + Concert Supernova - Bruxelles

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Julien-Sirjacq-Nout-variation-

Bruxelles > La Raffinerie

Invité par Bruno Letort, nouveau directeur du festival Ars Musica qui ouvrent grand les portes aux musiques électroniques, hybrides et à la création audio actuelle, Transcultures propose des installations préalablement produites dans le cadre de City Sonic et réadaptées spécialement pour le contexte de la Raffinerie par such : (A tape end), Isa Belle + Paradise Now (Do Déca Etre), Void (At the border of sound), Gauthier Keyaerts (Fragments#43-44), Julien Sirjacq (Nout variations). Le duo Supernova (Philippe Franck + Gauthier Keyaerts) donnera le 28 novembre un concert électro-poético-post-pop dans le cadre de Présences électroniques Bruxelles, événement du GRM (le Groupe de recherches musicales, fondé par Pierre Schaeffer en 1958) après une pièce Pop Eclectique (1968) du défunt Bernard Parmigiani (dont Franck Podguze a fait un portrait cinématographique, Sur le temps, également projeté lors de cette belle soirée) et avant le trio Kyzil (avec Christian Zanési) et un set électro transformiste de Mark Fell (SND, label Mego).

Invited by Bruno Letort, the new director of Ars Musica, who opens the doors of the festival to electronic hybrid music and adventurous audio creations, Transcultures present City Sonic installations readapted specifically for the context of the Refinery: Such: (“A tape end”), Isa Belle + Paradise Now (“Do Deca Etre”), Void (“At the border of sound”), Gauthier Keyaerts (“Fragments # 43-44”), Julien Sirjacq (“Nout variations”). Supernova ( Philippe Franck & Gauthier Keyaerts ) will give a electro-poetic-post-pop concert on November 28th in the framework of Présences électroniques Bruxelles, a great music event initiated by GRM (Musical Research Group, founded by Pierre Schaeffer in 1958) after the piece “Pop Eclectique” (1968) of Bernard Parmigiani (including Franck Podguze film portrait of the deceased composer Sur le temps, also screened at this beautiful evening) and before Kyzil trio (with Christian Zanési) and a set of electro-transforming artist Mark Fell (SND, Mego label).

  • Concerts : 10€ - 15€
  • Installations : entrée libre / free
  • La Raffinerie, Rue Manchester 21 1080 Molenbeek Saint Jean
  • Installations visibles de 20 à 22h le vendredi 28, 14-18h samedi 29 et dimanche 30 novembre - Installations on the 28th from 8 to 10pm and from 2 to 6pm on 28 & 29

20 > 23-11-2014 - Tournée Duos Transatlantiques

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Duo-Transatlantiques_ontheroad_banniere_Transcultures-2014


Namur > la Dame de Pic > 20:00
Mons > Transcultures/Frigo > 20:00
Bruxelles > Atelier Hennebiq 29 > 20:00
Liège > Atelier d’Arts Contemporain > 16:00

Fruit d’une collaboration amorcée en 2013 entre Productions Rhizome (organisme de Québec qui réalise des spectacles et des événements interdisciplinaires de littérature) et Transcultures, les duos Transatlantiques (long courrier) célèbrent la rencontre entre auteurs et artistes sonores belges et québécois invités à échanger par correspondance entre le Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour créer (en résidence) et interpréter sur scène une pièce commune. Du 20 au 23 novembre 2014, Les duos Transatlantiques feront escale à Namur, Mons (dans le cadre de l’événement Écritures transatlantiques), Bruxelles et Liège. Pour cette tournée des Duos Transatlantiques, Rhizome et Transcultures présenteront des courtes performances de Werner Moron (auteur/artiste indisciplinaire, Be) & Érick d’Orion (artiste audio, Qc) / Jean-Marc Desgent (auteur, Qc) & Gauthier Keyaerts (musicien, Be), Simon Dumas (auteur, metteur en scène, artiste multimédia, Qc) & Paradise Now (créateur audio, Be). Ces performances nomades, auxquelles seront invités, outre Les duos transatlantiques, d’autres poètes et artistes sonores (à Namur, l’auteur Vincent Tholomé avec le guitariste Xavier Dubois, à Mons, le musicien Stephan Ink et le vidéaste Jonas Luyckx pour la performance…Sauvés du vent de Gauthier Keyaerts, à Bruxelles, l’auteur/performer audio Sebastian Dicenaire et à Liège, le poète Pascal Leclercq et le duo Ordinaire/Éric Therer + Stephan Ink)., correspondent également au lancement de la publication Les Transatlantiques (long courrier) qui contient les textes de ces créations ainsi qu’un CD des enregistrements des 5 pièces poético-sonores (en partenariat avec Transonic, label initié par Transcultures).

plus d'infos : transcultures.be/transatlantiques

 

This transatlantic collaboration began in 2013 between Rhizome Productions (Quebec organization which create and produce interdisciplinary/litterary performances, installations and events) and Transcultures to create several duets called ‘Transatlantiques (long courrier)’ celebrating the meeting between authors/poets and sound artists in Belgium and Quebec invited to share artistic correspondence between Quebec and the Federation Wallonia-Brussels. From 20 to 23 November 2014, The Transatlantic duets will stop in Namur (Dame Pic), Mons (in the context of the ‘Ecritures Transatlantiques’ event), Brussels (Hennebicq29) and Liège (Ateliers d’Art Contemporain). For this ‘Transatlantic Duets’ tour, Rhizome and Transcultures present short performances by Werner Moron (author / artist undisciplinary, Be) & Erick Orion (audio artist, Qc), Jean-Marc Desgent (author, QC) & Gauthier Keyaerts (musician, Be), Simon Dumas (author, director, multimedia artist, Qc) & Paradise Now (audio designer, Be). These mobile performances, will feature, besides these 3 Transatlantic duets, other poets and sound artists (in Namur, author/performer Vincent Tholomé with guitarist Xavier Dubois; in Mons, Stephan Ink musician and video artist Jonas Luyckx for performance ... Sauvés avec le vent by Gauthier Keyaerts, in Brussels, writer/performer Sebastian Dicenaire and in Liege, the poet Pascal Leclercq and the audio poetic duet Ordinary /Eric Therer + Stephan Ink). This tour also correspond to the launch of the publication ‘Les Transatlantiques (long courrier)’ that contains the texts of these creations and a CD (in partnership with Transonic, label initiated by Transcultures) featuring the recordings of the 5 initial Transatlantic audio-potic pieces.

Avec le soutien de : L’Entente de développement culturel MCCQ – Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère des Relations internationales, La Francophonie, Commerce extérieur du Québec, Wallonie-Bruxelles International, la Délégation du Québec à Bruxelles, dans le cadre de Espace(s) Son(s) Hainaut(s), Fonds Feder- Intereg IV Flandre-Vlanderen-Wallonie.

En partenariat avec : La Dame de Pic, Peter M Friess/Hennebicq29, le manège.mons, Ateliers d’Art Contemporain.
Remerciements à la Ville de Mons.

  • Entrée libre / free
  • 20nov – 20:00 - Café-Théâtre La Dame de Pique, 62 rue Notre-Dame, Namur
    21 nov – 20:00 - Salle du Frigo, Site des anciens abattoirs, 17 rue de la Trouille, Mons
    22 nov – 20:00 - Atelier HENNEBICQ 29, 29 rue Hennebicq, Saint-Gilles
    23 nov – 16:00 - Ateliers d’Art Contemporain, 95 rue du Petit Chêne, Liège



  • transcultures.be - www.productionsrghizome.org

20-11-2014 - Conférence Simon Dumas : Ouvrir la littérature aux arts audio et aux nouveaux médias

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Simon-Dumas-en-tournage-photo-Ph-Franck

Mons > Arts² > 11:30

Dans le cadre du cycle de conférences et workshops Emergences numériques et sonores initié par Transcultures en partenariat avec l’Ecole des Arts Visuels de Mons Arts², Simon Dumas, auteur, metteur en scène, artiste multimédia et directeur artistique de Productions Rhizome (Québec) présente les activités de sa structure qui développe, depuis plusieurs années, d’autres liens créatifs entre littérature, arts sonores et nouveaux médias. Cette présentation sera illustrée d’extraits vidéos de créations (performances, installations) produites par Rhizome.

In the “Digital and audio Emergences” lectures and workshops cycle initiated by Transcultures and the Visual Art School of Mons Arts², Simon Dumas, author, multimedia artist and artistic director of Rhizome Productions (Quebec) will present the activities of this unique interdisciplinary structure which produces and develops, for several years now, other creative links between literature, sound art and the new media. This presentation will be illustrated with video excerpts of installations and performances produced by Rhizome.

Partenariat Arts² - Transcultures. Dans le cadre de Espace(s) Son(s) Hainaut(s), projet soutenu par les fonds FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen

18-11-2014 - Conférence Colin Ponthot : La dispersion des stimulis

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Conference_Colin-Ponthot_Dispersion-des-stimulis_Transcultures-2014Colin Ponthot décrira à travers une sélection de travaux personnels, les implications induites par ces pratiques, celles prévisibles et celles qui le sont moins.

La pratique artistique de l'espace urbain propose de devenir trottoir, de devenir lampadaire, d'être voiture, passant, pigeon… une installation sonore et/ou interactive dans l'espace urbain est un élément parmi d'autres composants qui constituent la ville.

Pour Colin Ponthot, l'expérimentation révèle nos attitudes paradoxales et il cherche à déclencher, ce sentiment d'étrangeté qui nous questionne et nous éveille.

La vie quotidienne est un théâtre sensoriel, le sonore en est un des acteurs incontournable. Pour qu'un objet ou une installation sonore fonctionne, il faut mettre en évidence un protocole de mise en son, il faut imaginer un synopsis pouvant s'apparenter au déroulement d'une suite d'événements mis bout-à-bout pour révéler une situation particulière.

La pratique de Colin Ponthot parcourt la bande passante de la création sonore se déplaçant de l'installations interactives au design d'objet à usage domestique. Il expliquera comment, quand le son devient forme, il utilise ce matériaux fluide à ces différentes échelles.

  • Date : 18 novembre
  • Heure: 12h30-13h30
  • Lieu: Faculté d'Architecture et d'Urbanisme
  • 88, rue d’Havré à 7000 Mons
  • projet "Territoires numériques augmentés" partenariat direct: Transcultures - Faculté d'architecture.

17 > 21-11-2014 - Résidence - Philippe Franck, Simon Dumas + Louis-Robert Bouchard - projet Chœur(s)

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Choeurs-installation-photo-Simon-Dumas

Mons > Transcultures > Frigo

Cette résidence de création technologique pour le projet Chœur(s), « machine à présence poétiques » initiée par Simon Dumas/Rhizome (Québec), fait suite à une première étape réalisée à l’Université Laval (au LANTISS, Québec) en janvier 2014. Pour ce deuxième temps de travail, seront impliqués à Mons : l’auteur et concepteur Simon Dumas, Philippe Franck, le directeur artistique de Transcultures et artiste sonore, ainsi que le concepteur et programmateur informatique québécois Louis-Robert Bouchard et le coordinateur technique français Emilien Baudelot qui travailleront sur la mise en forme finale de cette installation poétique et interactive réunissant sur écrans multiples 18 auteurs et artistes sonores belges et québécois. Première prévue en 2015 à Québec et à Mons.

This technological residence to develop the ‘Choeur(s)’ multimedia project, a " poetic presence machine " initiated by Simon Dumas/Rhizome follows a first step performed at Laval University (LANTISS, Quebec) in January 2014. For the second time working will be involved in Mons author and designer Simon Dumas, the artistic director of Transcultures and sound artist Philippe Franck, as well as the Quebec designer and computer programmer Louis-Robert Bouchard and French technical coordinator Emilien Baudelot to work on the final format of this poetic and interactive installation device involving 18 authors and sound artists on multiple screen towers. Choeur(s) will be premiered in Mons and in Quebec in 2015.

14>16-11-2014 - Anne Roquigny & Fabien Zocco au Transient Festival 2014 @ Mains d'Œuvres

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transientfestival-2014_Transcultures

Deux lauréats du prix Mobile Award "Art(s) & Network(s)", lancé par Transcultures en 2013 dans les cadre de spamm.be, des transnomades et du festival VIA, seront au prochain Transient Festival 2014, organisé par [SIN]CHROMATIC à Mains d'Œuvres du 14 au 16 novembre.

Il s'agit de Anne Roquigny (lauréate 2013 - catégorie performance) & de Fabien Zocco (lauréat 2014 - catégorie installation).

Nous sommes très heureux pour eux, ainsi que pour [SIN]CHROMATIC, une nouvelle initiative des cultures numériques. Ce projet veut mettre à l’honneur les artistes issus de l’univers du numérique et contribuer à valoriser les œuvres utilisant ce langage de manière inédite et innovante.

Pour célébrer son lancement, Sinchromatic organise la première édition du Transient Festival : musique électronique, arts numériques, sound design et nouvelles technologies, le festival propose à travers 3 jours de concerts, d’expositions et de performances audiovisuelles de découvrir et de s’imprégner de ces nouvelles écritures artistiques.

Retrouver toute la programmation sur le site du festival.

transientfestival.com

Retour sur le 50ème anniversaire de la Factory et de Fotofever

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

G-Malanga-The-Velvet-Undergound-1967-Los-Angeles_Transcultures-2014

Dans le cadre des événements organisés par Caroline Smulders à l'occasion du 50ème anniversaire de la Factory et de Fotofever, Philippe Franck a présenté le 15 novembre 2014, au MK2 Grand Palais les courts-métrages expérimentaux de Gerard Malanga ("Andy Warhol : Portrait of the artist as a young dog", "Gerard Malanga's films notebooks", "In search of the miraculous"), poète, photographe et principal collaborateur d'Andy Warhol dans la "silver Factory" des 60s.

Le 21 novembre, à la Maison Européenne de la Photographie, ils ont prolongé leur conversation sur le thème des "Pop images" en commentant une sélection de photographies iconiques (portraits de Iggy Pop, Jack Smith, William Burroughs, John Ashberry, Patti Smith, Robert Mapplethorpe, Mick Jagger... présentées, ce week end, au Caroussel du Louvre par Caroline Smulders et la Sandrine Mons), des extraits de films des années 60 ainsi que des poèmes mis en musique par 48 Cameras et DJ Olive (tirées de la compilation "Up from the archives" co-produite par Transcultures sur le label Sub Rosa en 1998) en terminant par une lecture de poèmes récents de Gerard Malanga. Pop art & life for ever !

Voir aussi le post de Renaud Monfourny sur le blog des Inrock

15-11-2014 - Conférence + projection + lecture Pop Images Gerard Malanga + Philippe Franck

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Gerard-Malanga-silkscreen-portrait

Paris > Maison européenne de la Photographie > 18:00

A l’occasion des 50 ans de la création de la Factory, Gerard Malanga, principal assistant d’Andy Warhol dans les années 60, poète, photographe et réalisateur expérimental est invité pour une série d’événement à Paris autour de l’exposition Gerard Malanga : 50 years of Photo Archives (commissaire artistique : Sandrine Mons) dans la cadre de la foire Fotoever au Carroussel du Louvre (jusqu’au dimanche 16) Dans l’exposition, quelques vintages et photos iconiques seront présentés, notamment la série des photographies mythiques du Velvet Underground (1966), en tirages uniques. Le 15 novembre, un échange entre Gerard Malanga et Philippe Franck (qui a été commissaire de l’exposition - Objectif Pop - de référence de Gerard Malanga au Botanique en 1999) passera en revue les grandes étapes de la vie artistique et multiple de Malanga, en partant de sa rencontre avec Andy Warhol, la vie à la Factory dans les 60s (en pointant ses connexions avec la littérature Beat Generation entre autre ou la musique dont le Velvet Underground), jusqu’à son départ en 1970 pour développer sa propre carrière internationale. On parlera aussi de son travail d’archiviste, de photographe, de réalisateur (avec projections de courts-métrages des 60s) ou de poète qui sera mis en évidence par une lecture de Malanga à la fin de la rencontre. Pop Images évoquera plus particulièrement, en écho au programme de courts-métrages historiques de Malanga au MK2 Grand Palais le 14 novembre à 20h, l’image fixe (la photographie), l’image en mouvement (le cinéma expérimental de Gerard Malanga) et les liens que ces médiums entretiennent avec l’aspect précurseur de la Factory dans le domaine de la création artistique et musicale des années soixante jusqu’à aujourd’hui, en notre période post pop et post-multi media. À ne pas rater aussi la soirée anniversaire pour les 50 ans de la Factory le mercredi 12 novembre à partir de 22h au club Silencio (scénarisé par David Lynch). Pop Art & Life for ever !

Lire aussi l'annonce de sur le blog des Inrocks

On the occasion of the 50th anniversary of the Warhol’s Factory, Gerard Malanga, main assistant and collaborator of Andy Warhol in the 60’s, poet, photographer and experimental filmmaker will be in Paris for a series of events. Don’t miss the exhibition “Gerard Malanga: 50 years of Photo Archives” (curator: Sandrine Mons) in the framework of the fair Fotoever at the Carrousel du Louvre (until Sunday November 16th) featuring a selection of vintage and iconic photographs, including the iconic series of photographs of the Velvet Underground (1966). On November 15th, an exchange between Philippe Franck (who was the curator of a major exhibition on Malanga's work, Objectif Pop in Brussels in 1998) and Gerard Malanga will review the milestones of artistic and multiple life of the artist, from his meeting with Andy Warhol, the life at the Factory in the 60s (pointing to his connections with Beat Generation literature and music, the Velvet Underground, etc), until he left in 1970 to develop its own international career. They also talk about his work as an archivist, photographer, producer (with screenings of short films of the 60s) or poet that will be highlighted by a reading of Malanga after the discussion. ‘Pop Images’ evokes particular, echoing the historical program of short films Malanga at the MK2 Grand Palais on November 14 at 8pm, the still image (photography), the moving image (the experimental cinema of Gerard Malanga) and links these mediums have with the precursor aspect of the Factory in the field of art and music creation, from the sixties until today, in our post-pop and multi-media period. Do not miss also the 50 years of Factory birthday party on November 12th from 22h at club Silencio (designed by David Lynch). Pop Art & Life for ever!

  • Maison européenne de la photographie, 5/7 Rue de Fourcy - 75004 Paris Métros : Saint-Paul, Pont-Marie, Hôtel de Ville
  • Info complète sur les événements Malanga @ Paris : www.carolinesmulders.com

7+8-11-14 - Conjurer l’automne Fontin - Maison Maldoror Liège- L’An Vert

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

 

conjurer-l-automne-eastern-belgium-at-night-credits-thomas-chable_Transcultures-2014

Transcultures et le label Transonic sont heureux de s’associer à deux soirées de musiques autres dont la première initulé Conjurer l’automne (quelques ravissements nocturnes pour contrer l’amenuisement des jours) est proposée par Eastern Belgium at night  le vendredi 7 novembre avec, à 19h, le vernissage de l’exposition du photographe belge Thomas Chable suivi à 21h30 par les concerts de deux nouvelles formations réunissant des musiciens proches du label Transonic, tout d'abord 11:60, le nouveau duo “aleotronic” de Christophe Bailleau et Didié Nietzsche (48 Cameras) suivi par Isa Belle + Paradise Now (bols tibétains, bol de crystal, clochettes, guitare, voix, traitements électroniques) qui se produiront pour la première fois avec également Maurice Charles JJ au saxophone et traitements électroniques). 

Le lendemain, Stephan Ink propose une soirée tout aussi aventureuse à  l’An Vert, sans doute un des lieux liégeois les plus "sonic", avec la performance audio picturale, "Je vous demande de vous assoir" réunissant, pour la premère fois, les musiciens Stephan Ink, Curtis Honeyboy et l’artiste visuel Thierry Robrectht ; elle sera suivie par un set du bidouilleur californien Lee Noble et ses comptines dronesques (en collaboration avec Eastern Belgium at night) et enfin, le duo luxo Steve Kaspar (maestro des densités électro-analogiques, auteur du mini CDLivecut at Exit 07 chez Transonic) et Natasha Gehl (avant accordéon).

L’exposition de Thomas Chable dans la Maison Maldoror dans le charmant village de Fontin, sera également visible les samedi 8 et dimanche 9 novembre de 14 à 18 heures.

Transcultures and its Transonic label are pleased to be partners of these two evenings of alter musical creations. On Friday November 7th,Eastern Belgium at night organises“Conjurer l’automne” (“Ward Autumn - some nocturnal delights to counter dwindling days”) featuring from 7pm, the opening of the exhibition of the Beglian photographer Thomas Chable and at 9:30 pm, concerts by 2 new groups starting with 11:60, the new "aleotronic" duet of Christophe Bailleau & Didié Nietzsche (48 cameras) followed by Isa Belle + Paradise Now (Tibetan bowls, crystal bowl, gongs, bells, electronic guitar, voice, electronic treatments) who will collaborate for the first time with Maurice Charles JJ - saxophone and electronic treatments . 

The next day, Stehan Ink proposes in Liège at L’An Vert, one of the most open sonic clubs in Liège, a new intriguing pictorial audio performance called “Je vous demande de vous assoir” ("I ask you to sit you") with musicians Stephan Ink, Curtis Honeyboy and visual artist Thierry Robrecths followed by a solo set by Lee Noble (Los Angeles) who ‘blends droning lullabies into an artistic stew of eerie’ (proposed byEastern Belgium at night) and ending with Steve Kaspar (master of electro-densities & analog textures + author of ‘LiveCut mini CD at Exit 07’ on Transonic) with Natasha Gehl (avant accordion, aslo from Luxembourg).

The Thomas Chable's exhibition in the Maldoror House will also be visible on Saturday 8 and Sunday 9 from 14 to 18 hours.

  • Maison Maldoror – 22 Chemin de la Xhavée, Fontin (Esneux) l’An Vert 4 rue Mathieu Polain, Liège
  • Conjurer l’automne est un événement Eastern Belgium at night en partenariat avec Transcultures et le label Transonic
  • Infos pour conjurer l’automne (reservation obligatoire) : 0478/269315 ou 0499/109477 - e.therer@avocat.be 
  • www.transonic.be
  • Info pour les concerts à l’An Vert

Newsletter - Transcultures - Novembre 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter

NOVEMBRE / NOVEMBER 2014

Novembre 2014 sera un mois particulièrement dense pour Transcultures qui participe ou organise divers événements, parmi lesquels la tournée des duos audio-poétiques Transatlantiques, en Wallonie et à Bruxelles, avec nos partenaires québécois de Rhizome qui passera aussi par la soirée Ecritures Transatlantiques, le festival Ars Musica avec une sélection d’installations City Sonic et un concert de Supernova, des conférences/présentations de Mons (avec Simon Dumas) à Paris (avec Gerard Malanga pour les 50 ans de la Factory). Ces créations en liberté nous aideront à «conjurer l’automne», du nom d’un événement alter audio visuel auquel nous participons également en région liégeoise. Trans pop for ever !

November 2014 will be a particularly dense month for Transcultures wich will organise various unique events, including the audio-poetic Wallonia-Brussels tour of the ‘Transatlantic Duets’ with our Quebec partners Productions Rhizome which also pass through the special evening ‘Ecritures Transatlantiques”. We are very happy to participate to the Ars Musica festival (Brussels) with a selection of City Sonic installations and a Supernova concert. The Transcultures program also features lectures/presentations in Mons (with Simon Dumas) and Paris (with Gerard Malanga for the 50 years birthday of the Warhol Factory). These various events and creations will help us to ‘ward Autumn’ from the title of a nice alter sonic and visual event to which we will participate in the Liège area. Trans pop for ever!


Lire la suite / Read More

Philippe Franck : Autour de Vice Versa 1.0 (de la recherche à la création numérique) et de la Quinzaine numérique 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

 

Vice-Versa_Quinzaine-Numerique_Transcultures-2014

Pour la clôture du festival City Sonic et à l’occasion des lancements de la Quinzaine numérique 2014 et de la Quinzaine Numérique Mons, Transcultures a proposé une manifestation polymorphe (exposition, installations, projections, conférences, présentations, applications) intitulée Vice versa 1.0 (de la recherche à la création numérique - commissariat de P. Franck et J. Urbanska). Retour sur ces manifestation avec Philippe Franck, directeur de Transcultures.

Que représente pour vous la Quinzaine numérique en tant qu’acteur historique des arts numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles et également membre de la commission arts numériques du Ministère ?

Philippe Franck : La Quinzaine numérique initiée en 2013 par le Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles est en soit louable dans son ouverture à tous les publics (y compris aux moins spécialisés) et dans sa volonté de donner une visibilité accrue à la fois aux projets, aux artistes et aux opérateurs en proposant un temps fort. Nous allons faire un bilan de cette deuxième édition prochainement en commission arts numériques où nous nous battons ensemble, avec des sensibilités certes diverses mais conciliables, pour défendre ce secteur en expansion (et qui « contamine » de plus en plus de champs culturels et autres) et obtenir plus de moyens pour aider à la conception, la production, la diffusion et la promotion de ces œuvres et événements. En période de crise, c’est un défi mais ce que j’ai peu entendre des discours de nos décideurs me paraissent plutôt encourageants.

Personnellement, il me semble que si la Quinzaine continue à se développer (et cette édition a proposé plus d’activités et a sans doute touché plus de public que le premier essai trop peu promotionné en général, à l’époque) notamment en faveur des structures peut être moins « assises » (bien que chez nous, c’est très relatif dans ce domaine) qui en bénéficient peut être d’avantage au final, elle ne devrait pas oblitérer d’autres temps forts et festivals, dans la saison, qui devraient pouvoir aussi pouvoir obtenir une aide suffisante pour offrir aux publics et aux artistes une programmation de qualité internationale avec le plus de rémanence possible. Il manque, par exemple, encore, à mon sens, un grand festival de référence (comme l’Autriche a Ars Electronica, l’Allemagne Transmediale, la France, les Bains numériques et d’autres) chez nous même si les événements se multiplient et que plusieurs tentatives volontaristes sont régulièrement faites tant à Bruxelles qu’à Mons.

Dans le cadre de Mons2015, Capitale européenne de la culture, nous allons proposer une cinquième édition de notre Biennale des cultures numériques Transnumériques mais même dans ce contexte favorable, nous devrons aussi être très « inventifs » pour réunir assez de moyens. Heureusement, Transcultures jouit, depuis plusieurs années (et cela fait partie intégrante de notre approche), un bon réseau international et de nombreux partenaires locaux et régionaux que nous allons activer là aussi pour nourrir des collaborations, co-productions et échanges fructueux.

Il est aussi important que les structures puissent travailler dans une certaine sérénité et aussi sur les moyen et long termes pour mener à bien leurs missions et se développer.

Comment avez-vous choisi les installations et performances qui font parties de la Quinzaine numérique ? Quels étaient les critères de sélection ?

Ph. F. : Nous nous sommes centrés avec Jacques Urbanska, co-commissaire artistique de ce premier événement Vice Versa-de la recherche à la création numérique imaginé pour la Quinzaine numérique, sur les œuvres ayant bénéficié à la fois d’un temps de recherche appliquée et dédiée par des ingénieurs de l’Institut de recherche numediart (Université de Mons), ainsi que du suivi de production artistique de Transcultures.

Nous avons en fait souvent collaboré depuis la création de numediart en 2007 (qui correspond environ à notre arrivée à Mons) mais nous n’avions jamais vraiment mis l’accent sur ce trait d’union recherche/production/création artistique et c’est tout naturellement que les œuvres interactives (performances, installations, applications ou dispositifs plus ludiques) de Thomas Israël (avec sa grande sculpture immersive Méta-Crâne), Gauthier Keyaerts (nouvelle étape de la performance/installation Fragments#43-44), Nicolas d’Alessandro (Say Aaaah ! un face à face ludique en prélude de son installation mobile et vocale Voix des Anges que nous présenterons en septembre 2015 dans le festival City Sonic), François Zajéga avec une nouvelle étape de la performance Tanukis sur la musique live du Loïc Rebourssière à la guitare augmentée (notons que ces deux trois étant chercheurs et créateurs) ou encore des Larbitsisters (les sœurs Jacobs dont une est chercheuse et l’autre, média artiste) avec leur nouvelle application pour smartphones, Algorithmic tubetales se sont imposés comme une évidence. Nous avons également associé une nouvelle installation connectée créant des sortes de haïkus futuristes tirés de flux de bots, Threads, de l’artiste lillois Fabien Zocco (également concepteur/programmeur) que nous accueillons en résidence dans le cadre des Pépinières européennes pour jeunes artistes (dont Transcultures est coordinateur national pour la Fédération Wallonie-Bruxelles).

En complément, nous avons montré une sélection internationale de vidéos numériques du festival d’art vidéo et des cultures numériques Vidéoformes (Clermont-Ferrand) présentée par son directeur Gabriel Soucheyre et d’échanges créatifs entre des villes du monde entier avec les Vidéocollectifs (initié par le concepteur-artiste français Natan Karczmar dès les années 80), également en prologue de partenariats qui seront plus développés à l’occasion des Transnumériques dans Mons2015.

Cette exposition organisée dans les bâtiments de l’école des arts visuels Arts2 et, non loin de là, sur le site des anciens abattoirs où est basé Transcultures a été balisée par des rencontres avec les participants, des présentations, des performances… afin de créer une proximité et un dialogue convivial avec différents publics (étudiants, familles, professionnels…).

Qu’espérez-vous que cet événement a apporté au public ?

Ph. F. : Une curiosité pour des expériences artistiques inédites et au-delà, la diversité de ces mondes numériques en mouvement, ces créativités (qu’elles soient scientifiques ou artistiques et qui ici se recoupent) non seulement technologiques mais issues également de nouvelles formes d’écriture au sens large.

Qu'attendez-vous des participants ? Quel type d’interaction cette manifestation lui propose-t-il ?

Ph. F : L’interaction, ça commence par proposer et faciliter, entre les œuvres et les publics, une relation active, créative, voire interrogative. Les œuvres que nous montrons ne sont pas « neutres » ; elles apportent également un regard poétique qui peut être critique sur notre société de l’information (ou parfois de « désinformation »), et se servent de ces médias pour les pousser plus loin et les rendre conducteurs de sens. Ils nous invitent à relire les textes de ce grand visionnaire qu’était Marshall McLuhan et son fameux « medium is the message » (ou « the massage ») écrit, à l’avènement de « l’âge électronique », dans les années 60.

La thématique "programmer et être programmé" implique-t-elle un risque lié à l'utilisation du numérique dans nos vies ?

Ce titre générique interpellant choisi pour cette Quinzaine numérique@Mons par nos partenaires d’Arts2 est en fait emprunté à l’ouvrage éponyme (sous-titré 10 commandements pour l’ère digitale) de l’essayiste nord-américain Douglas Rushkoff, dans lequel il pointait une méconnaissance contemporaine du numérique et nous enjoignait à prendre en main les outils technologiques pour ne pas être manipulés.

Rushkoff parlait de « logiciels sociaux hérités de systèmes dont nous n’avons plus souvenir » et y disait en substance : « si nous ne pouvons pas voir à l’intérieur de l’ordinateur, on ne se rendra jamais compte que le monde extérieur fonctionne sur des codes obsolètes ».

Quatre ans après la sortie de ce livre de ce grand défenseur de l’open source, ce constat qui est aussi un avertissement reste d’actualité et il nous semble important que les créateurs et les chercheurs prennent position pour nous inviter à faire de même si l’on refuse des « vies pré programmées ».

Propos recueillis par Zoé Thabourdiot
Octobre 2014

Park in progress#12 @Huesca - fin octobre >> début novembre 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Park-in-progress-Huesca_Transcultures-2014


De fin octobre au 2 novembre, la municipalité de Huesca (Aragon) accueille, après Mons à City Sonic en septembre et Nicosie (organisé par la ARTos Foundation) en octobre, la douzième édition du projet européen itinérant Park in progress (initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes et dont Transcultures est co-organisateur) qui s’inscrit dans le cadre du festival Pereferias et se décline en 3 étapes (avec les événements Micronesia, Regen-sites et Periferias).

Au cœur de la ville, une vingtaine d’artistes espagnols et internationaux (dont l’artiste audio et multimédia montois Stéphane Kozik) en résidence investissent avec leurs créations contextuelles (performances, installations, parcours urbains…), différents espaces insolites dans la ville, dans une approche transdisciplinaire propre à Park in progress et en lien avec le thème de cette édition festival Periferias : « Fake ».

From late October to November 2nd, the city of Huesca (Aragon) hosts after Mons (at Festival City Sonic) in September and Nicosia (with ARTos Foundation) in October, the twelfth edition of the European nomadic project Park in progress (initiated by the European Pépinières for young artists and co-organised by Transcultures) which will be part of the festival Pereferias divided into three stages (with the Micronesia, Regen-sites and Periferias events).

At the heart of the city, twenty Spanish and international artists (including Mons multimedia artist Stéphane Kozik) are in residence to create new site specitfic transdisciplinary performances, installations, urban itinerary ...) in several unusual spaces in the city, in connection with the theme of this editionof the festival Periferias which is "Fake."

www.parkinprogress.eu
Park in progress est soutenu par le Programme Culture Europe de l’Union européenne.

Newsletter - Transcultures - septembre 2014 - City Sonic #2

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter-2

CITY SONIC | SEPTEMBRE #2 / SEPTEMBER #2 2014

Après une belle ouverture du festival avec la Nuit européenne de la jeune création concluant les résidences de la dixième édition du projet européen Park in progress à Mons et une City Sonic Party qui nous a emmené jusqu’au bout de la nuit montoise, City Sonic continue de battre son plein cette dernière semaine avec la performance média C2M1 de Magali Desbazeille et Sigfried Canto (24.09), un second Partage d’écoute avec Sébastien Biset reliant musique et cosmos (25.09) et, en clôture le 27 septembre, le lancement de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Mons et de notre événement/exposition Vice Versa 1.0 (de la recherche à la création numérique) à Arts² et au Frigo. Il vous reste encore 6 jours pour découvrir le parcours Emergences sonores avec une trentaine d’installations-créations, bonne visite sonic !

After a great opening of the City Sonic festival with the European Night of young Creation, output of the 25 artistic residences of this the tenth edition of Park in progress in Mons and a City Sonic Party that brought us to the end of the night, City Sonic#12 continues for one more last week with the media performance C2M1 (by and with Magali Desbazeille and Sigfried Canto – 24 Sept.), a second “share of listening” with Sebastien Biset connecting music cosmos (25 Sept), and on Sept. 27, the launch of the “Digital in fortnight” of the Federation Wallonia-Brussels in Mons and our event / exhibition “Vice Versa 1.0 (from research to digital creation)” to the visual arts school Arts² and the Frigo. You have 6 days left to discover the itinerary ‘Sound Emergences” with more than thirty installations ; enjoy your sonic visit sonic!

Lire la suite / Read More

Newsletter - Transcultures - août 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter

CITY SONIC | AOÛT / AUGUST 2014

City Sonic approche à grand pas et l’équipe de Transcultures se consacre pleinement, avec ses partenaires, à son organisation et à accueillir, à Mons, début septembre 25 artistes pour Park in progress qui pour la seconde fois, sera associé à City Sonic et à son ouverture avec la Nuit européenne de la jeune création le 11 septembre (save the date !) composé des projets audio interdisciplinaires réalisés pendant le temps de résidence. Outre le site des anciens abattoirs réservé à ce projet européen itinérant, celui des arbalestriers accueillera d’autres « émergences sonores » avec une sélection de travaux d’étudiants d’écoles d’art partenaires et les lauréats de l’appel à projet Espace(s) Son(s) Hainaut(s). Vous trouverez ci-dessous un premier résumé de ce que nous réserve cette édition 2014 (programme complet sur citysonic.be) orientée jeunes artistes. Bel été sonique !

City Sonic#12 will be coming soon and Transcultures team, with its partners, is fully dedicated to its organisation, ready to welcome in Mons from beginning of September 25th artists for the European project Park in progress which for the second time, will be associated with City Sonic. On September 11th (save the date!), the European Night of young creation featuring audio interdisciplinary projects developed during the time of residency will be the great opening event of both Park in progress#10 and City Sonic#12. In addition to the site of the former slaughterhouse where Park in progress@Mons takes place, the site of the Arbalestriers will show other "sound emergences" (check the full program on citysonic.be - English version soon online) with a selection of students of the Art Schools and the winners of the call for proposals/sound installations Espace(s) Sound(s) Hainaut(s). We wish you a great sonic Summer 2014!

Lire la suite / Read more

25-10-2014 - Bernard Heidsieck La poésie en action (projection - première)

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

bernard-heidsieck_la-poesie-en-action_2014


Paris > FIAC/programme hors les murs > Grand Palais > 18:00

A l’occasion de la FIAC 2014, le film Bernard Heidsieck, la poésie en action sera projeté pour la première fois dans l’Auditorium du Grand Palais le samedi 25 octobre à 18h sur une proposition de la galerie Natalie Seroussi. Ce film documentaire (d’Anne-Laure Chamboissier & Philippe Franck, en collaboration avec Gilles Coudert), avec Bernard Heidsieck, pionnier à partir de 1955 de la “poésie sonore” et fondateur dès 1962 de la “poésie action”, dresse un portrait intime de l’artiste et de son œuvre via une série de dix nouveaux entretiens originaux et d’archives audiovisuelles de ses performances sonores, pour la plupart inédites.

A travers sa parole, le film est un voyage dans son œuvre, sa « double vie » d’artiste et de banquier, et un témoignage extrêmement vivant sur la poésie sonore, à la fois historiquement et dans son développement actuel. Ces conversations avec lui sont enrichies d’entretiens avec d’autres figures majeures de la poésie sonore, de l’édition ou de la performance: Jean-Pierre Bobillot, Olivier Cadiot, Laurent Cauwet, Anne-James Chaton, Paul-Armand Gette, John Giorno, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Arnaud Labelle-Rojoux et Jean-Jacques Lebel, complétés par des documents d’archives rares.

During FIAC 2014, the documentary film Bernard Heidsieck, la poésie en action will be projected for the first time at the Auditorium Grand Palais on Saturday 25 October at 6 pm, on a proposal of the galerie Natalie Seroussi. This documentary film (by Anne-Laure Chamboissier and Philippe Franck, in collaboration with Gilles Coudert), with Bernard Heidsieck, "sound poetry" pioneer since 1955 and founder in 1962 of "poetry action", paints a new portrait of the artist and his work, with a series of ten new interviews and audio visual archives, most often unreleased, of his sound performances.

With Bernard Heidsieck's voice, this film is a journey into his work as well as an extremely vivid testimony on his “double life” as an artist and a banker, defining sound poetry, historically as well as in its current development. These conversations with the artist are complemented with interviews of other major figures in sound poetry, publishing and performance: Jean-Pierre Bobillot, Olivier Cadiot, Laurent Cauwet, Anne-James Chaton, Paul-Armand Gette, John Giorno, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Arnaud Labelle-Rojoux and Jean- Jacques Lebel, as well as rare archival documents.

Un film documentaire d’Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck, en collaboration avec Gilles Coudert. Une co-production, a.p.r.e.s production, CHAM Projects, Solang Production Paris Brussels, Transcultures, avec l’aide de la commission Image Mouvement du CNAP et le soutien de la galerie Natalie Seroussi.

17+18.10.2014 - Participation Transcultures @ Quinzaine numérique Tournai

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

robots_logos_foundation_2014


Tournai > Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles

17.10 > 18:00 Café Numérique – Art numérique & spectacle vivant

Joëlle Tillmanne (Université de Mons, Laboratoire de théorie du circuit et du signal), Nicolas d’Alessandro (chercheur à l’Institut de Recherche numediart et musicien), Jacques Urbanska (artiste, community manager, chargé de projets réseaux/numériques Transcultures) partageront leurs pratiques, leurs expériences, leurs savoir-faire dans le domaine des arts numériques et/ou du spectacle vivant + 20:00 présentations d’installations/performances par numediart et Het Firmament

Joëlle Tillmanne (University of Mons, Laboratory of theory of circuit and signal), Nicolas d'Alessandro (Institute of research numediart, researcher and musician), Jacques Urbanska (artist, community manager, in charge of networks/digital projects for Transcultures) will share their practices, experiences and expertise in the field of digital arts and/or performing arts + 20: 00 presentations installations / performances by numediart and Het Firmament

En partenariat avec le Café Numérique de Tournai ; Transcultures - Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores; Numédiart - Institut pour les technologies des arts numériques.

18.10 > 18:30 Gauthier Keyaerts: Fragments#43-44

Avec Fragments #43-44, Gauthier Keyaerts propose une performance dont le dispositif repose à la fois sur la technologie, sur l'instinct et sur l'improvisation. L’artiste y devient chef d’orchestre face à un écran et à une caméra qui capte mouvements et profondeur de champs, déclenchant et transformant des univers sonores et visuels (images conçues par François Zajéga).

Fragments #43-44’ by Gauthier Keyaerts offers a performance based both on technology, instinct and improvisation. Front of a screen and a camera that captures motion and depth of field, the artist bccomes a conductor transforming and triggering audible and visual worlds (images by François Zajéga).

Production: Transcultures en partenariat avec numediart et Arts².
Dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le soutien de la commission arts numériques du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles) et de la plate-forme transfrontalière pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s) qui reçoit le soutien du programme FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen.

18.10 > 19:15 Logos Foundation: Robots Orchestra

La Logos Foundation (Gand) présente ses drôles d’instruments acoustiques automatisés générant de la musique en temps réelle.

The Logos Foundation (Ghent) presents its funny automated acoustic instruments generating music in real time.

En partenariat avec Transcultures

You are here: Home