Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Media Arts Center

Toutes les news

  • Voyage dans les airs – Arnaud Eeckhout – Atelier Sonic Kids – 16.01.2013

    janvier 15, 2013

    MONS > LA MAISON FOLIE > 14:30

    Faire son show, voilà la proposition pour cet atelier-concert visuel et sensoriel du jeune artiste sonore et numérique montois Arnaud Eeckhout (que vous avez pu apprécier entre autre dans City Sonic et Les Transnumériques). Les enfants sont invités à disséquer les principes physiques du son pour l’appréhender différemment et sortir de l’écoute classique en détournant certains objets du quotidien pour se les approprier comme instrument de musique ou pour réaliser de fabuleux monstres mouvants au rythme des ondes.

    Dans le cadre du projet Espace(s) Son(s) Hainaut(s), plate-forme pour les musiques innovantes et les arts sonores, soutenu par le fonds Feder Interreg IV France-Wallonie-Vlaanderen.

    Production: le manège.mons en partenariat avec Transcultures.

     

  • Mauro Vitturini – résidence Transcultures 21-01 au 03-02-13 – Mons

    janvier 10, 2013

    Le lauréat du premier appel à projet pour M4m-M for mobility (projet européen de résidence/workshop interdisciplinaire pour jeunes artistes et professionnels de la culture- avec le soutien de la Commission européenne/Education& Culture -Programme Culture 2007-2013) est Mauro Vitturini (Italie/GB).

    Il sera accueilli en résidence du 21 janvier au 3 février 2013 chez Transcultures à Mons pour développer un nouveau projet d’installation sonore et numérique.

    Né à Rome en 1985, Mauro Vitturini vient de scientifiques, humanistes, et après un bref passage à l’Université La Sapienza, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Rome. Il a été impliqué dans la musique jusqu’en 2007, la même année, il s’intéresse à l’art et la philosophie.

    Sa recherche est basée sur une analyse de la perception de la réalité, ses actions visent à court-circuiter la connaissance individuelle et culturelle des choses, et la relation de l’homme avec les périphériques qu’il créé. Un intérêt particulier est donné à l’interaction avec l’espace, le son et une quête permanente de la sémantique, grâce à des processus de déconstruction visant à saper les certitudes conventionnelles et donner lieu à de nouvelles questions.

    Il vit et travaille entre Rome et Londres.

  • Appel à projet : Installations sonores – City Sonic 2013 / projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s)

    décembre 13, 2012

    espace-sons-hainauts_logo_transcultures-2013city-sonic_call-transcultures-2013

     

     

     

     

    Dans le cadre du projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s), plate-forme pour la création musicale et sonore innovantes soutenu par le fond européen FEDER Interreg IV France-Wallonie-Vlaanderen.

    Lieu    de    production    et    diffusion : ART    ZOYD    (Valenciennes),    LE MANEGE.MONS (Mons), LE PHÉNIX– VALENCIENNES en partenariat avec TRANSCULTURES et le festival international des arts sonores CITY SONIC (Mons)

    Dates de production : De fin mars 2013 à septembre 2013 (création)

    Deadline de remise du projet : 15 janvier 2013

    Visualiser/Télécharger l’appel complet : http://bit.ly/Transcultures-CitySonic2013-Call
    Conditions de production/résidence/diffusion :

    • commande d’une installation sonore/musicale urbaine (création in situ susceptible d’être adaptée au contexte architectural/patrimonial à définir) avec un soutien à la production portant sur un montant de 1000 euros par projet sélectionné
    • résidence de trois artistes maximum aux studios Art Zoyd (www.artzoyd.org) à Valenciennes deux fois
    • 1 semaine avec l’assistant musical Carl Faïa qui travaille en partenariat avec les chercheurs et encadrants montois.diffusion durant le festival international des arts sonores City Sonic (www.citysonic.be) à Mons (du 7 au 22 septembre 2013, vernissage le 6)
    • diffusion au Phénix, Scène Nationale de Valenciennes du 1er octobre au 30 novembre 2013 (salle d’exposition)
    • Destinataires :    compositeurs,    créateurs    sonores,    artistes    numériques, plasticiens, poètes sonores… travaillant dans le Hainaut belge ou français, ou toute personne désireuse de créer une œuvre majoritairement sonore (pouvant avoir aussi une dimension visuelle ou sculpturale) pour le paysage urbain (dans un lieu intérieur ou en extérieur) ayant déjà une certaine expérience artistique.

    Critères de sélection :

    • Le jury composé des partenaires du projet ESH et de professionnels belges et français experts dans ces pratiques, tiendra compte des critères suivants: le projet doit être une création (et non une nouvelle adaptation d’un projet existant), la qualité artistique (avec une attention particulière à la dimension sonore), la faisabilité technique et budgétaire (dans le cadre ici décrit), le caractère innovant et l’adaptabilité au contexte de présentation urbain.

    Dépôts de projet
 Le dossier doit comprendre :

    • un CV de l’artiste – une note artistique et technique sur le projet d’installation – une note sur le développement sonore et éventuellement l’interactivité
    • (un budget de 1000 euros maximum, pourra être alloué selon les besoins précisés avec les experts par installation à la construction et à l’achat de petit matériel en sus de la commande)
    • Une fiche technique prévisionnelle devra être annexée.
    • fournir en annexe, des liens internet, documents vidéo et audio… susceptibles d’éclairer le jury sur le monde artistique dans lequel s’insère le projet déposé.
    • Les    3    projets    d’installation    labélisés    « ESH »    retenus    pour    2013    se verront attribuer, 1000 euros chacun sous forme de droits d’auteurs, une résidence, un temps de développement et un accompagnement technique et communicationnel pour les diffusions à Mons et Valenciennes.
  • Pierre-Jean Giloux – résidence décembre 2012

    décembre 10, 2012

    Pierre-Jean Giloux, artiste visuel et numérique basé à Bruxelles dont l’installation AV « Commercial Fragmentations » a été exposé récemment dans « Sonic Cinema » (Galeries, dans le cadre du festival City Sonic#10) a été accueilli en résidence chez Transcultures à Mons pour son nouveau projet d’installation numérique « Invisible Cities ».

    Pierre Jean Giloux travaille avec des images composites : photographies, video, et images 3D. A partir de ses archives et dessins il élabore des petits scénarios qui deviendront des films vidéos proches des univers des jeux vidéos et autres comics.

    Animé d’une profonde inclination à franchir les frontières du réel pour envisager par l’imaginaire des contrées inconnues jusqu’en leurs détails de fonctionnement, Pierre-Jean Giloux révèle un goût peu commun pour l’exploration par l’esprit. Vision métaphorique de mondes insoupçonnés dans lesquels oeuvrent secrètement quelques figures saugrenues, « Commercials Fragmentations » conte sans ambages le récit d’une agression.

    Féru d’images et de récits, il donne naissance à ses créatures de rêve et d’inconscient par le dessin. De nombreuses esquisses préparatoires aux scénarii révèlent un répertoire d’êtres hybrides, riche et circonstancié. Pas si éloignée de l’imaginaire fantasque fellinien, l’incongruité des actions entraîne la curiosité du regard, l’onirisme enchanteur transporte au-delà des frontières du réel.

  • “Right North”, she said… – 48 Cameras

    novembre 28, 2012

    En « chantier » depuis novembre 2009, le 10ème album de 48 Cameras, ce collectif musical international à géométrie variable, toujours emmené par Jean M. Mathoul, est à présent disponible dans le cadre d’une coproduction Interzone / Transonic et ce avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la collaboration de Transcultures. Le collectif se compose cette fois de Michael Begg (GB), Michel Delville (B), Saskia Dommisse (NL), Nick Grey (CA), Peter James (GB), Calogero Marotta (B / I /GB) & Jean M. Mathoul (B). Parmi les nombreux invités (24 au total), pointons la présence de Martyn Bates et Peter Becker (Eyeless in Gaza), Yannick Franck, Marcel Kanche, Philippe Poirier (Kat Onoma), Stephan Ink (Elephant Leaf) mais aussi Jordi Grognard, Matt Shaw, Yves Delllicour et Robert Baussay. Une fois de plus, cet album, a en grande partie été enregistré par correspondance ; la plupart des musiciens, en ce y compris certains membres du groupe, ne se sont donc ainsi jamais rencontrés. « Right North », she said… prolonge, en quelque sorte, le travail entamé par son prédécesseur,Before me lay some more dark waters (Interzone / 2009).

    Les assises rythmiques se sont davantage encore épurées au profit de profils brumeux et d’envoûtants halos. D’une profonde homogénéité malgré sa durée (2 x 50 minutes), ce nouvel album digipack alterne plages chantées et spoken-words. Les voix sont majoritairement masculines, quand bien même on retrouve ici Saskia Dommisse et, en qualité d’invitée, Madame Pascale Tempels, ancienne chanteuse officielle du groupe. Annemarie Borg interprète de même, en allemand, un « Dreikönigsfest» telle une égérie brisée de Fassbinder. Martyn Bates, au sommet de son art lyrique, illumine, quant à lui, trois titres d’une grande douceur. Nous retrouvons également la voix éthérée de Nick Grey déjà présent sur le précédent album.

    Les nouveaux membres, Peter James, Michel Delville et Michael Begg, apportent également brillamment leur pierre à cet édifice en constante mutation. Cet album fait aussi la part belle aux instruments à vent et à cordes, ainsi qu’aux percussions : guitare basse acoustique, hautbois, cor anglais, clarinette basse, saxophone soprano, piano, bansuri, tempura, hang, singing bowls, etc. Ces 23 pièces, d’une sobre élégance, constituent autant de courts-métrages en noir et blanc immersifs dont on ne s’extrait que difficilement pour rejoindre la surface du quotidien. De nouveaux enregistrements sont d’ores et déjà programmés et 2 nouveaux membres viennent de même de faire leur apparition, soit Mark Beazley (GB) et Andrey Kolomytzev (USRR).

    [learn_more caption= »Tracklist »]

    CD1

    1. Somewhere in fall but probably after a rain 5‘45’’
    2. Laments for our Isobel 7’07’’
    3. « Right north », she said 4’51’’
    4. So like my father in our fathers’ absence 5’45’’
    5. Just like a winding sheet in the wind 2’11’’
    6. Masau’u 0’41’’
    7. After Gareth Williams 5’19’’
    8. Evenear 6’01’’
    9. I could certainly stop breathing for you, even if i could not remember your name 6’45’’
    10. Dreikönigsfest (Epiphany) 1’19’’
    11. Sometimes in fall but probably after a rain 3’13’’

    CD 2

    1. Spider wood 4’45’’
    2. Juliet of the spirits (a lullaby) 5’13’’
    3. Here he comes now 5’35’’
    4. The third body 6’45’’
    5. Landfall # 1 2’39’’
    6. A short conversation with our fallen angels 3’35’’
    7. Landfall # 2 1’23’’
    8. I will now solidify my blood & will turn it into bones 5’43’’
    9. Landfall # 3 0’43’’
    10. Right here, with bare hands 7’29’’
    11. Scorpio rising 4’03’’
    12. Coda 1’19’’

    [/learn_more]   

  • Fragment #37-43 – Gauthier Keyaerts

    novembre 1, 2012

    Après avoir récemment créé avec succès ses premières installations audio-visuelles (L’œil Sampler, an-ART-key à City Sonic…), et pratiqué assidument la scène Gauthier Keyaerts (Bruxelles) revient après de longues années à la production discographique avec un nouvel opus titré Fragments# 37-43 (disponible en CD et LP).

    Soit un voyage sonore au sein de contrées imaginaires, réunissant des tableaux et narrations matiéristes, hypnotiques, contrastées. Cet album constitue la première sortie du label Transonic.

    Tracklist

    1. Radicaux Libres #6 (Intro)
    2. N=eX
    3. L’œil Sampler #1
    4. De sable et de lumière
    5. Clark > Joseph > Kent (Agit Pop)
    6. Peintures électroniques #18 (Transition)
    7. Sweetie Jane
    8. BXL Flyover (Peintures électroniques #3)
    9. La nouvelle consonance
    10. Ombre chinoise (Improvisation with Paradise Now)
    11. Dièse martensite
    12. L’œil Sampler #2 (Outro)

  • C2M1 de Siegfried Canto et Magali Desbazeille – Le 19 octobre – 21h30 – CDA Enghien les bains (soirée Hypertext)

    octobre 9, 2012

    C2M1 (prononcer C’est demain) est une performance-médias qui traverse les langages écrits et codés, de l’invention de l’écriture au langage SMS en passant par l’avènement de l’imprimerie. La question dont s’empare C2M1 est celle-ci : qu’est ce que les technologies nouvelles produisent sur le langage ?

    Sur le plateau, Siegfried Canto, musicien et Magali Desbazeille, plasticienne-performeuse, interagissent avec les médias (archives, interviews de chercheurs, nombreux outils de télécommunication). Le musicien s’en sert comme instruments de musique pour improviser. La plasticienne-performeuse s’en sert pour réactiver leur propre mémoire. Celle-ci devient sujet de fiction, l’Histoire et le réel s’entremêlent afin de visualiser le futur, par le décalage entre des technologies obsolètes et les nouvelles formes de communication.

    compagnie-asap_canto-desbazeille_transcultures-2012Conception – performance: Siegfried Canto – Magali Desbazeille – Dramaturgie: Julie Valero – Graphisme:Misha Margolis – Lumière – effets spéciaux: Fabrice Blaise – Production – diffusion: Vanessa Vallée

    Production déléguée : Cie ASAP Co-producteurs : Ars numérica de Montbéliard, le RAN-réseau art numérique avec l’Espace Mendès France/le Lieu Multiple, le Centre des Arts d’Enghien, l’Ososphère/Quatre4.0, Transcultures et avec l’aide à la maquette et à la production du Dicream. Partenaires : L’Atheneum, le Théâtre paris-villette et les plateaux associés d’Arcadi, La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne La Vallée.

    AGENDA :

    CONTACT/RESERVATIONS : Vanessa Vallée – nous@cie-asap.eu – +33 6 31 53 22 14

  • Live cut in Exit 07 – Steve Kaspar

    octobre 1, 2012

    Deuxième sortie du label TRANSONIC – après l’album de Gauthier Keyaerts, Fragments #37-43 (CD+LP) -, et premier opus de la collection de mini CD Tiny Ears (ref: TRSC 0-1-00) qui présente en une vingtaine de minutes un « micro monde » audio singulier.

    Ce set live dense et matiériste (quelque part entre art sonore, audio sculpture et musique expérimentale proto électronique) de Steve Kaspar a été enregistré lors de sa performance en première partie des Acid Mothers Temple le 14 octobre 2011, salle Exit 07 à Luxembourg.

     

  • Collectively Engaged – 19 + 20 September 2012 – Londres – Forum organisé par Body Data Space

    septembre 20, 2012

    A l’ invitation de 12 Star Gallery, body>data>space a conçu ce forum ‘Collectively Engaged’ autour des collaborations pour les arts numériques et la création de contenu. Il s’agit d’interroger et d’expolorer les différentes formes d’innovation et de création numériques aini que la notion de « creative industries » en conviant à la discussion des professionnels britanniques et internationaux.

    L’après-midi du 19 septembre, sont intervenus dans le pannel « Sharing the knowledge-the challegences of international coproducing », Ghislaine Boddington (directrice de body>data>space), Mike Stubbs (directeur de FACT à Liverpool), Philippe Franck (directeur de Transcultures) et Philippe Baudelot (commissaire artistique arts numériques-rédacteur-expert indépendant), tous les deux impliqués dans le projet européen MADE (Mobilité pour les Arts Numériques) qui vient de se terminer avec la co-production « Me and my shadow » de Joseph Hyde (en collaboration avec Philip Tew) présenté simultanément aux Bains numériques (par le Centre des Arts d’Enghien-les-Bans), à Istanbul (par le collectif Bodig à l’Université Bilgi), au National Theatre de Londres (avec body>data>space) et dans les Galeries royales Saint Hubert (dans le cadre des Transnumériques, avec Transcultures et Galeries) à Bruxelles.

    Avec une cinquantaine d’autres participants (dont Christophe Jankowski, point contact culture Europe UK, Ruth Mackenzie, directrice de Cultural Olympiad, Evelyn Wilson, directrice de The Cultural Capital Exchange..qui sont intervenus dans le panel « strategic visions on collaboration and coproduction-the present position and visions of the future »), ils se sont interrogés, entre autres, sur les « modèles » de production et de diffusion pour les arts numériques (dont la définition varie), les modes de financement, la notion d’industries créatives (très large et qui risque de supplanter une certaine idée de la culture…) également à partir des enseignements du livre blanc de l’expérience MADE (coordonnée par Philippe Baudelot).

    Des tables rondes thématiques ont suivi (sur les notions évolutives d’interculturalité, de public et de « modèle » opérationnel pour l’avenir…) ces échanges et présentations qui ont été au plus concret et sans tabou de questions qui en ouvrent à d’autres.

    La journée du 20 septembre est consacré aux partages d’expérience d’artistes numériques et de chercheurs (Joseph Hyde, Phill Tew/Me and my shadow, Michael Takeo Magruder/Visions of our communal dreams, Alex Haw/Outreach) mais aussi d’experts (Nico MacDonald/Chair, Media Futures), Dr Mitra Memarzia (IC Tomorrow/Digital Shoreditch), David Sabel (NT Live, National Theatre), Frank Boyd (Knowledge Transfer Network).  Des participants extérieurs sont également intervenus via Twitter.

    Une exposition reprenant des oeuvres numériques dont certaines liés au projet Robots+Avatars, au RAN et à MADE accompagnent ce forum jusqu’au 28 septembre à Europe House.

    www.bodydataspace.net

    suivre body>data>space sur … Facebook … @Twitter

  • Un parcours numérique dans les Journées du patrimoine en Oise, ces 15 et 16 septembre 2012, de 14 à 18h

    septembre 15, 2012

    Pour la troisième fois, Transcultures est invité par le Conseil général de l’Oise à proposer des œuvres à caractère numérique dans des lieux de patrimoine de ce département, non loin de Paris. Cette année, c’est le Château de Pierrefonds (ou comment Violet le Duc fantasme au 19ème siècle l’architecture du Moyen Age), le Donjon de Vez (espace ouvert aux arts modernes et contemporains avec des sculptures en extérieur)  et le Musée de l’Archerie à Crépy-en-Valois (13eme siècle) où l’art sacré côtoie une impressionnante collection d’arcs et de flèches de différentes parties du monde.

    A découvrir ces 15 et 16 septembre 2012, de 14 à 18h, entrée libre (chacun de ces hauts lieux de patrimoine étant distant d’une vingtaine de minutes en voiture)

    bobvan_artificial-mythology_donjon-de-vez_transcultures-2012

    Au Donjon de Vez, ancienne forteresse médiévale dont émane aujourd’hui une paisible grâce, Bobvan y pose son Artificial Mythology, une exposition à géométrie variable crée en mai dans le cadre de la manifestation Connectic’arts (volet de la biennale des cultures numériques, Les Transnumériques) à Saint-Gilles/Bruxelles. On retrouve dans le parc trois grands « buddies » (clé USB géante, giga joy stick,…devenues des sculptures artefacts de l’ère digitale aux traits étrangement humains, résonnance qu’explore, sous divers formes, Bobvan dans ces  « mythologies artificielles » à la fois ludiques et questionnantes) qui dialogue sur la belle pelouse verte avec les œuvres monumentales de Jean-Pierre Raynaud, François Morellet ou encore Kawabata, et dans le donjon même l’impénétrable Mister Generic, visage anguleux sorti d’une imprimante 3D sur lequel des matières filmiques sont projetés, des photos techno-tribales, un arbre de mini écrans ou encore l’installation sonore Zoolife qui accompagne le visiteur dans l’escalier qui monte qui monte.

    regis-cotentin_dreams-fade-into-you_transcultures-2012

    Au château de Pierrefonds, Régis Cotentin s’est vu confié plusieurs grandes salles du château et a réuni des œuvres audio-visuelles (musiques originales de Scanner et Paradise Now) récentes (dont le dernier né Fade into you qui sera également exposé dans une autre version à l’exposition Sonic Cinema à Galeries, Bruxelles dans le cadre du festival City Sonic) qui sont autant de jalons d’un parcours qui porte bien son nom, Dreams, via une série de grands moniteurs TV posés sur des socles. L’œuvre à la fois baroque, chimérique et personnelle est assez forte que pour relever le défi.  Au Musée de l’Archerie à Crépy-en-Valois, c’est le son qui fait métamorphose. Philippe Franck – commissaire artistique de ces trois expositions où le numérique se fait révélateur de l’historique – y a sélectionné pour les Journées du Patrimoine, des pièces sonores pour la plupart extraites des compilations réalisées depuis 2003 par City Sonic, qui dialoguent ici avec les salles de ce musée particulier qui passe des flèches d’Amazonie (au rez-de-chaussée) à la contemplation spirituelle (au premier étage); après avoir été accueilli dans la cour par le disque rayé d’Optical Sound de l’artiste pluridisciplinaire français Pierre Belouin, on est réveillé par une explosion sonore de Gwendoline Robin et Maxime Depasse puis plus loin on y retrouve une pièce électro-lyrique du grand compositeur Leo Kupper chantée par la Brésilienne Anna-Maria Kiefer dans une pièce de sculptures de Saint Sébastien ou encore dans la grande salle, des extraits de la série Bain de bouche (initiée par Christophe Bailleau en complicité avec Paradise Now) ou encore la voix du défunt poète new-yorkais Ira Cohen pour terminer sur le violoncelle tournoyant de Jean-Paul Dessy (Musiques Nouvelles) après un banc où la créatrice radiophonique Pascale Tison nous raconte l’histoire d’un loup…

    visite-decoute_selection-city-sonic_musee-de-larcherie_transcultures-2012

  • City Sonic #10 Mons – Vernissage le 31 août 2012 à 17h30

    août 28, 2012

    City Sonic fête son dixième anniversaire d’abord là où le festival initié par Transcultures et aujourd’hui co-produit par le manège.mons est né : à Mons.

    Avec le traditionnel jamais traditionnel parcours sonore composé d’installations et dispositifs d’artistes de niveau international (Charlemagne Palestine qui était déjà invité lors de la première édition 2003, Douglas HendersonChristian Rizzo avec une production du Fresnoy et une musique signée Scanner, Gauthier Keyaerts qui signe sa deuxième installation après le succès de l’année dernière, Christophe Bailleau et une création composite…) et des concerts de Christophe Bailleau en concert solo, ChampdAction dansPixellations, DJset de Rebeka Warrior/Sexy Sushi

    Sans oublier les « Emergences Sonores » des jeunes talents issus des écoles d’art partenaires (Arts², Bourges, Strasbourg…) à découvrir et plein de surprises pour vos ouvrir les oreilles. Visitez la cité du doudou 100% sonic !

    plus d’info sur le site de City Sonic

     citysonic_invitation-1_transculture-2012

    citysonic_invitation-2_transculture-2012

    MONS – 31.08 >>> 16.09.12

    • A. Le Parcours Sonore au centre ville

    (vernissage le 31.08 à 17h30 – départ de la Collégiale Sainte-Waudru)

    Le Parcours Sonore se déploie dans différents lieux patrimoniaux de la ville. Plusieurs concerts, performances, en co-production avec le manège.mons, balisent cette exposition nomade (pour le programme complet, veuillez consulter l’agenda).

    Salle St Georges
    Baudouin Oosterlynck (Be) : Variations du silence (1990-1991) – Quintette (1985-1986) – Ad Libitum pour piano (2012).

    Galerie Koma 
    Sonic Sketches – Cette exposition s’organise autour d’une sélection de dessins de trois grandes figures de l’art sonore.
    Christina Kubisch (Al) : Two and two (1976)
    Emmett Williams (UE) : Incidental Music for Yo-Yo Ma (1979)
    Max Neuhaus (UE) : dessins préparatoires

    La Médiathèque
    (Galerie + 7m³)
    Ashley Wong (Ca) : Resonant Cities (borne d’écoute multimédia)
    Archipel (Be) : bornes multimédia
    (Centre de prêt)
    Francis Flament + Kaosmo + Valérie Pinson de la Vallée : Distorsion
    Jacky Collinet : Sélection photos des précédentes éditions/vernissages City Sonic

    Faculté d’architecture et d’urbanisme – Chapelle du Bellian
    Alexander Mc Sween (Qc) : Vox Anatomica (creation)

    Autres espaces de la Faculté
    Douglas Henderson (UE) : In Order & Babel V Dream Man (2012)
    ENSAD de Strasbourg (Emergences Sonores)
    Frank Smith + Philippe Langlois (Fr) : ZagZig s’installe à City Sonic (Création)

    Galerie Simply Seen
    Vanessa Suzanne : Inorganique (Emergences sonores Arts²)

    La Machine à Eau
    Charlemagne Palestine (UE) : Bordel sacré Variations V Cage à la CharleWorld pour la Machine à Eau (création)

    La Maison Folie
    Christophe Bailleau (Be) : D-Grade (création interdisciplinaire) (création)
    Gauthier Keyaerts (Be) : An- ART -key (création)
    Christina Kubisch (Al) : Silent exercices (création) – reporté
    Arnaud Paquotte (Be/Fr) : Electric Voice (Stripe 1.0 – création)

    Espace de la Margin’hall – Maison Folie
    PETER M FRIESS (De), Gentian Cela (Alb), Maurice Charles JJ (Be), Cécile Guigny (Fr) et Leila Laaraj (Be): Dernières nouvelles de l’eau (Création collective)

    Espace des possibles – Maison Folie
    ENSAde Bourges (Emergences Sonores)
    Christian Rizzo (Fr) : FOM 1
    Arnaud Eeckhout + Vivian Barigand (Be) : Twist

    Cour extérieure Arbalestriers – Maison Folie
    Nicolas d’Alessandro (Be), Aura Pon (Ca), Johnty Wang (Ca) : chorus/quod/fundit 0.1 (création)

     

    • B. Concerts / performances / ateliers

    Cette dixième édition marque l’alliance entre Transcultures et le manège.mons pour collaborer à un seul festival défendant les musiques et les arts sonores d’aujourd’hui dans la ville : City Sonic (Cap Sonic festival des musiques conviviales organisées par le manège.mons en 2011 et 2010 se fondant dans City Sonic tout en gardant son volet live ouvert à tous les publics)

    31.08 – Salle des Arbalestriers
    Ouverture City Sonic avec Alexander MacSween (Qc, machines et percussions électroniques) + Laptop Orchestra versus Michel Doneda (Fr-Be, 6 musiciens électroniques, laptop et grands écrans) suivi d’une soirée DJ set de Next Baxter (bar des Arbalestriers)+ Sonic Radio Party (Bateau Ivre) avec Antz Up Girls, Youri Margarine, Poney Boy

    01.09 > 17h – Médiathèque (Centre de prêt)
    Partage d’écoute avec Frank Smith (play list création sonore et radiophonique commentée)

    4.09 > 20h – Salle des Arbalestriers
    Rodolphe Burger – Concert solo (Fr- chant/guitare)

    07.09 > 21h – Théâtre Royal
    Sonic Mix : Digital Breakfast (grande scène) + Rebeka Warrior (Dj set Sexy Sushi)

    07- 09 > 23h – Le Bateau Ivre
    City Sonic Party (part2) – DJs Taos + Get Mad Crew

    09.09 > 15h – Sonic Garden Party
    spécial poésie sonore avec Ordinaire (Be), Margarida Guia (Port), Eric Van Osselaer (Be)

    12.09 > 14.09 – 10h > 16h – Maison Folie
    Trois jours de conférences, de rencontres, d’atelier et de performances avec, entres autres Carl FaiaEric Van Osselaer (Be), Arnaud Paquotte (Be/Fr), Livescape (Be), Julien Toussaint (Fr)… et une présentation introductive sur les arts sonores par Philippe Franck(directeur artistique de City Sonic) et Anne-Laure Chamboissier (commissaire artistique associé).
    Sonic Formations

    12.09 > 20h – Théâtre Le Manège
    Pixellations
     (avec l’ensemble ChampdAction + reFLEXible) : spectacle musical (composition de James Tenney) et multimédia (visuel précurseur de l’art numérique)

    13.09 > 12h10 – Ateliers des FUCAM (Chapelle)
    Concert de midi, récital latino-américain – Makcim Samodaiev (violoncelle) & Monica Florescu (piano)

    15.09 – 14h > 17h – Maison Folie
    Sonic Kids Mons (atelier jeune public) – Julien Toussaint (Fr), Guy Constant (Fr), Impala Utopia (Be/Fr), Isa Belle

    15.09 > 16h – Médiathèque (Centre de prêt)
    Showcase Emergences – Grazyna Bienkowski + Teuk Henri

    15.09 > 20h – Sainte-Waudru
    Le chant de l’âme, concert de chants grégoriens et sépharades – par La Roza Enflorese (Dans le cadre du Festival de Wallonie)

    16.09 > 18h30 – Maison Folie
    Sonic Lab : événement de clôture après une dernière visite guidée sur le site Arbalestriers
    Sonic Lab petites formes nouvelles lutheries numériques
    Hélène Brechand (harpe électronique) : Ô
    Fabrique Nomade (Francis Faber Trio) interprétant une pièce de Michele Tadini
    Alejandro Vinao : Chicos del 21 (Enfants du 21ème siècle)
    Carl Faia + Nadia Ratsimandresy (ondes Martenot et électroniques) : interprétation du solo de Karlheinz Stockhausen
    Nicolas d’Alessandro (nouvelle lutherie électronique, Numediart) : Handsketch

  • Ouverture de City Sonic 2012 par l’exposition « L’Oreille Interne » de Julien Sirjacq à L’iselp ce 23 août à 18h00

    août 21, 2012

    Julien Sirjacq, plasticien, metteur en forme et en scène de la revue The Bells Angels et insatiable musicophage, découvre, en 2010, par un curieux hasard, les archives du chef d’orchestre Boris de Vinogradov. De cette découverte naît le projet d’exposition L’oreille interne (Spectral Recollection) présenté, du 24 août au 15 septembre 2012 (vernissage le 23 août à 18 heures), dans le cadre des 10 ans du festival City Sonic à L’Institut Supérieur d’Etude du Langage Plastique (L’iselp) de Bruxelles.

    Nous publions ici une partie de l’entretien réalisé par Anne-Laure Chamboissier (commissaire artistique de L’oreille interne avec Philippe Franck) avec Julien Sirjacq qui détaille le processus et les fondements de ce projet singulier. L’ensemble de cette conversation ainsi que des textes de Philippe Franck, David Sanson, Patrick de Sinety est repris dans la publication réalisée (édition limitée) à l’occasion de cette exposition.

    LIRE LA SUITE (sur le site de City Sonic 2012)

  • PARK IN PROGRESS #5, PANNONHALMA HONGRIE, BENEDICTINE ARCHABBEY, 24 & 25 AOUT

    août 21, 2012

    park-in-progress_logo_transcultures-2012Pour cette édition de PARK IN PROGRESS, la Moving House Foundation et les Pépinières européennes pour jeunes artistes invitent 24 jeunes artistes et professionnels de la création européens à investir l’arboretum de l’Abbaye bénédictine de Pannonhalma, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans ce cadre exceptionnel, ils imaginent un parcours déambulatoire nocturne jalonné de propositions à découvrir et d’émotions artistiques à partager.

     

    Parkinprogress.eu : www.parkinprogress.eu 
    Facebook parkinprogress http://www.facebook.com/pages/Park-in-Progress/462064047139290 
    Pépinières européennes pour jeunes artistes www.art4eu.net 
    Arcus Temporum www.arcustemporum.hu

    park-in-progress_affiche_transcultures-2012

    park-in-progress_invitation_transcultures-2012

  • Dig@ran, quand les arts numériques arpentent les montagnes aranaises

    août 14, 2012

    digaran_banniere_transcultures-2012

    Sous la direction artistique de Philippe Baudelot (Digital Culture & Performance), cette première édition de Dig@ran (07 et 08 juillet 2012) a proposé un large panorama des expressions numériques (de la musique aux arts visuels en passant par la danse contemporaine).

    vautour_performance_transcultures-2012Transcultures live unit a joué sous chapiteau à Vilac le 7 juillet au soir avec Gauthier Keyaerts (The Aktivist), Supernova, Christophe Bailleau, Pastoral (+ Isa Belle) et a été rejoint par le guitariste marseillais Jean-Marc Montera (qui a joué avec Thurston Moore, Fred Frith…) après qu’il aie présenté une performance audio-chorégraphique au Théâtre de Vielha, accueillante petite capitale de cette belle région verte et montagnarde (qui mérite les 12 heures de voyage depuis Bruxelles!). Dans l’église Saint Félix, Isa Belle + Paradise Now a prodigué de délicieux massages sonores (bols tibétains) les 7 et 8 juillet.

    Nous avons aussi retrouvé Caroline Bouissou, rencontrée lors d’un séminaire Locus Sonus à la Villa Arson (Nice) et qui s’est depuis installée dans la Val d’Aran, dont elle peut prétendre à la palme numérique avec son « Pollen », série de QR codes sur émail nourissant un site web convivial.

    live-unit_digran_transcultures-2012Parmi les autres artistes invités : Isabelle Bonté (un ponton sonore interactif pour les petits et les grands crieurs) ; Luc Martinez (et ses Aran Bell’s, des cloches subtilement augmentées toutes les heures du haut du clocher et à l’entrée de l’église avecponctuellement un doux chant des femmes locales) ; Scénocosme avec leur célèbre installation audio-végétale Akousmaflore en ville et le jeune collectif toulousain Patchwork avec leur installation audio-onirique « Morphée » (déjà repérée au festival Nightshot de Malves en juin et ici améliorée) ; Vautour en performance AV dansante, Mobilis Immobilis et leur spectacle « Floraisons et sortilèges » adapté pour les plus jeunes ou encore la compagnie Skalen avec la chorégraphie « Waves » étaient aussi de cette aventure mémorable, bucolico-numérique…

    Le festival a également accueilli une réunion professionnelle des partenaires du nouveau projet européen PINC, plate-forme pour les arts numériques et innovants, regroupant pas moins de 9 pays européens. Rendez-vous l’année prochaine pour Dig@ran#2 sous, c’est à leurs souhaiter, les meilleurs auspices européennes!

     

     

     

     

     

  • Appel à projet : Composez vos bouclothèques pour LoopJam @ City Sonic 2012

    août 7, 2012

    Vous êtes un artiste du son ou un pas­sionné de son, à l’aise avec les tech­niques d’enregistrement et d’édition sonore? Vous êtes créa­teur de sons ou vous utilisez des boucles dans vos créa­tions sonores? Participer à l’installation LoopJam présentée au prochain Festival City Sonic 2012 (ouverture le 23 août 2012).

    Plus d’info sur le site du festival.