Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Media Arts Center

Toutes les news

  • 18.09 – Sonic Garden Party au festival City Sonic 2016

    septembre 13, 2016

    Depuis 2009, City Sonic propose avec la Sonic Garden Party, une après-midi de performances audio inédites et de concerts intimes dans des jardins privés du jardin du Beffroi (ouverts par leurs propriétaires pour l’occasion) et du centre historique montois.

    Cette rencontre particulière et conviviale avec les artistes et les hôtes permet à City Sonic de s’inscrire dans un territoire, d’aller chercher le public hors des chemins balisés et de faire résonner le son du festival jusque dans la sphère privée des montois. L’après midi se termine par un apéro City Sonic drink offert propice au discussions informelles entre artistes et public.

    Cette année le programme sera composé de :

    • Catherine Graindorge (violon et chant lancinant), violoniste, altiste et comédienne, elle compose pour le théâtre, le cinéma, se produit seule en scène ou collabore avec des artistes tels que John Parish, Bertrand Cantat et Pascal Humbert, Hugo Race (ex membre de « Nick Cave and the bad Seeds »)…
    • l’improvisateur belge arte povera Timo Van Luyck (compositeur improvisateur autodidacte, artiste visuel et artisanant -gravure, photographie, vidéo) en duo inédit avec une figure de la musique industrielle et expérimentale allemande Ditterich von Euler-Donnersperg (artiste originaire de Hambourg, il est actif comme musicien, écrivain, cinéaste et également homme politique  controversé (Dr. Kurt Euler), président du parti fictif néo-communiste KED.
    • Sébastien Sth Biset (instruments insolites), docteur en histoire de l’art, musicien, et zythosophe. Professeur en écoles d’art (ESA St-Luc, ESA Arts²), membre co-fondateur des plate-formes éditoriales, curatoriales et de programmation (SIC) et MNÓAD, collaborateur pour PointCulture…

    Production

    Une production Transcultures > City Sonic Festival

    Plan

  • 17.09 – Workshop Peinture interactive et design audiovisuel – City Sonic 2016

    septembre 13, 2016

    La fabrication numérique et les “fablabs” permettent aujourd’hui de prototyper des objets en quelques heures, voire quelques minutes. Mais avez-vous déjà essayé de prototyper un objet interactif, c’est-à-dire capable de réagir à vos mouvements ? Par exemple: une manette de jeu vidéo “custom”, un nouvel interface pour la musique électronique, voire un nouvel objet connecté pour votre maison ou le bureau.

    L’interaction, c’est vite synonyme de capteurs, connectique complexe et nombreuses itérations. Nous vous proposons un atelier innovant, explorant les vertus d’encres particulières, appelées résistive et capacitive, permettant littéralement de peindre les éléments interactifs sur un objet existant ou sur un prototype basse résolution en papier et carton.

    L’atelier est consisté de deux parties. D’une part, la partie “dessin d’interaction” où nous utilisons l’encre pour créer les éléments d’interaction sur les objets. D’autre part, la partie “design d’interaction audiovisuelle” où les éléments d’interaction sont connectés à une carte électronique et/ou à l’ordinateur pour déclencher des sons, des images ou de la lumière.

    Dans cette seconde partie, nous pouvons également aborder la question de la programmation créative. Notre approche est conviviale et ouverte sur les projets des participants.

    Nicolas-d'alessandro_Workshop_interactive-paint_City-Sonic_Art-Sonore_Sound-Art_Transcultures-2016Cet workshop est dirigé par Nicolas d’Alessandro, docteur en Sciences Appliquées de l’Université de Mons depuis 2009. En 2015, il a lancé avec Joëlle Tilmanne, la société Hovertone, une startup qui s’est mise au défi de changer les concepts de la création musicale.

    De tout temps passionné de musique et d’instruments de musique, et éduqué plus récemment aux subtilités du traitement des signaux de parole et de chant, il va progressivement mettre en selle un nouvel axe de recherche.

    Celui-ci vise à utiliser le contrôle gestuel du son afin de comprendre de nouveaux phénomènes intervenant dans la production de parole et de chant. Ainsi, sa présence sur scène sera toujours le pendant d’une démarche interdisciplinaire plongeant ses racines dans la cognition humaine et la production vocale.

    De tout temps passionné de musique et d’instruments de musique, et éduqué plus récemment aux subtilités du traitement des signaux de parole et de chant, il va progressivement mettre en selle un nouvel axe de recherche.

    Celui-ci vise à utiliser le contrôle gestuel du son afin de comprendre de nouveaux phénomènes intervenant dans la production de parole et de chant. Ainsi, sa présence sur scène sera toujours le pendant d’une démarche interdisciplinaire plongeant ses racines dans la cognition humaine et la production vocale.

    Production

    Info & réservations :
    Transcultures +32(0)65 59 08 89 ou giuseppe.speziale@maisondudesign.be

    Partenariat Transcultures, City Sonic, Maison du design et Hovertone

    Plan

  • 15.09 – Parcours audiosensible (PAS) par Gilles Malatray – City Sonic 2016

    septembre 13, 2016

    Dans la pratique de ses PAS, ce que Gilles Malatray trouve très souvent le plus intéressant, ce sont les espaces transitionnels, où l’on passe, plus ou moins progressivement, d’un état à un autre, où nos sens perdent parfois leurs repères, pour en retrouver d’autres, au gré de passages en glissements spatio-temporels.

    Gilles-Malatray_paysage-en-ecoute-crop_City-Sonic_Art-Sonore_Paysage-en-ecoute_Parcours-audiosensible_Transcultures-2016Glissements d’un espace géographique vers un autre

    Qui, promeneur urbain, n’a déjà parcouru des trajectoires d’un centre ville vers des quartiers moins denses, des banlieues, des périphéries, voire vers des espaces naturels péri-urbains, ou le cheminement à l’envers, avec des sensations d’apaisement, de dé-densification, ou le contraire. Ces passages, glissements immersifs, contribuent à maintenir en alerte nos sens, titillés par les changements progressifs d’ambiances, les modifications de la perception, tous sens confondus d’ailleurs.

    Glissements temporels, entre chien et loups, de l’aube à vesprée

    Voyage au bord de la nuit. Ici aussi, le passage de la lumière à la pénombre, jusqu’à, selon le lieu où l’on se trouve, l’obscurité plus ou moins épaisse, ou inversement, agit comme un catalyseur sensoriel où tout devient parfois incertain, ou donc où beaucoup de choses deviennent possibles. Entre chiens et loups, c’est heure à laquelle l’homme a du mal à distinguer les deux, où le chien peut se faire loup, où il ne faut faire confiance à personne, surtout pas à nos sens, souvent trompés pas l’obscurité croissante. La vue perd de son efficience, l’audition se réactive, comme par un rééquilibrage sensoriel déjouant les pièges nocturnes, tout en jouissant de ses atmosphères plus feutrées, plus mystérieuses, sans doute plus poétiques.

    Espaces et moments de bascule

    C’est aux croisements de ces changements, à ces instants/lieux de bascule, où on n’est ni tout à fait là, ni tout à fait ailleurs, que l’aventure se révèle la plus pimentée, exaltante. Dans ces zones d’incertitude, de doute, l’imaginaire, entre peur et exaltation se révèle fécond, chaque sons ou ombres pouvant être une multitude de choses à la fois. Ces glissements nous entrainent parfois au cœur des hétérotopies façon Foucault, où un espace, un territoire peut en contenir d’autres, entre cité et vie « sauvage », ombre et lumière, vacarme et presque silence…

    Production

    Rendez-vous à 20:30 devant les grilles des Anciens Abattoirs

    Production City Sonic avec le partenariat de DESARSONNANTS

    Plan

  • 14>30.09.2016 – City Sonic #14, Festival international des arts sonores // Mons – Bruxelles

    septembre 9, 2016

    80+ intervenants belges & internationaux
    4 lieux d’exposition au centre-ville + 4 lieux partenaires event
    12 jours d’activités audio urbaines à Mons
    3 soirées spéciales à Bruxelles
    13 événements (concerts, performances, conférences, visites guidées, workshop & Sonic Kids …)

    ⦿ 14.09 18:00 > 24:00 Soirée d’ouverture/opening event City Sonic #14

    18:00 ∙ Visite guidée du Parcours Sonore par le directeur artistique Philippe Franck, en présence des artistes / Tour of the sonic itinerary  by curator Philippe Franck, with the artists
    → Rendez-vous /start Passage du centre (entrée 22, rue des Capucins ou 38 Grand Rue – Mons)
    Performances surprises École Nationale d’Art de Bourges : Julien Grosjean, Elsa Welfelè, Simon Deterne, Johana Beaussart, Arthur Zerktouni & Janick Deneux
    → Grande Halle + Frigo/Anciens Abattoirs 17, rue de la Trouille, Mons
    20.30 ∙ Alba G Corral & Dariusz Makaruk Dimension N (AV performance)
    → Frigo/Anciens Abattoirs
    22:30 ∙ City Sonic Party@Le Frigo – Quelques Piétons (hybrid poetic mix)

    ⦿ 15.09 – 21:00 Parcours audiosensible (PAS)
    Une balade insolite dans la ville le soir proposée par le promeneur écoutant Gilles Malatray
    An unusual journey in the city guided by  the  listening walker Gilles Malatray
    → Rendez-vous/start Anciens Abattoirs, 17 rue de la Trouille, Mons

    ⦿ 17.09 – 09.00>16.30 Atelier peinture interactive & design audiovisuel
    workshop Nicolas D’Alessandro on interactive painting & audiovisual design
    → Maison du Design – 4, rue des Sœurs Noires, Mons

    ⦿ 18.09 – 15:00 Sonic Garden Party
    Concerts et performances intimistes dans de jolis jardins privés
    Intimate concerts and performances in nice private gardens
    Catherine Graindorge (voix-violon/voice/violin) + Timo Van Luijk & Ditterich von Euler-Donnersperg (string instruments vs electro industrial soundscapes) + Sebastien Sth Biset (harmonium,  autoharpe…) + City Sonic drink
    → Rendez-vous/start devant la Chapelle, 5 rue des Telliers,  Mons

    ⦿ 21.09 – 11:30 ∙ Conférence-Rencontre /Lecture
    Nicolas D’Alessandro Créer pour les espaces connectés
    Creation for connected spaces
    → Maison du Design, 4a, rue des Sœurs Noires, Mons

    ⦿ 21.09 – 14:00 > 16:00 ∙ Atelier/workshop Sonic Kids
    Claire Williams Noisy Textiles – Son et textile intelligent (7 > 14 ans)
    → Galerie de la médiatèque/7m3, rue de la Seuwe ,23-31 Mons

    ⦿ 21:09 – 20:00 ∙ City Sonic live in Brussels ∙ Paradise Now City Sonic Mix
    Mix sound art créatif à partir des productions City Sonic (2003-2016) + Rencontre
    A sound art creative mix of City Sonic productions + discussion
    → Centre Culturel Jacques Franck, Chaussée de Waterloo, 94, Saint-Gilles/Bruxelles
    En partenariat avec Atelier Création Sonore Radiophonique

  • City Sonic 2016 – Sonic Pirates ¦ Conversation avec Philippe Franck

    septembre 8, 2016

    Après City Sonic #13, une édition augmentée et remarquée dans le cadre de Mons2015, Capitale européenne de la culture, City Sonic initié en 2003 par Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores, revient à ses bases corsaires et défricheuses avec une programmation orientée majoritairement jeunes artistes…

    Cette année le parcours sonores se répartira sur 4 lieux au centre ville :

    • le site des Anciens Abattoirs avec, dans la Grande Halle, une exposition audio plastique consacrée aux travaux des post diplômes de l’Ecole d’Art de Bourges
    • le Carré des Arts en complicité avec l’Ecole des Arts Visuels Arts2 avec laquelle Transcultures organise des workshops et rencontres autour des arts sonores et numériques à l’année,
    • la Maison du Design qui regroupera quelques belles installations,
    • le Passage du Centre où une dizaine de magasins délaissés seront ravivés par des implantations d’artistes indisciplinaires (Natalia de Mello, Cédric Sabato, Benoît Armange…), avec des partenariats belges et étrangers (l’Atelier de Création Sonore Radiophonique, Vidéoformes/Clermont-Ferrand, le Centre de production musicale Césaré/Reims…).

    En parallèle de l’itinéraire d’installations, City Sonic propose également des performances inédites lors de la soirée d’ouverture du 14 septembre, avec un live de l’artiste multimédia espagnole Alba G. Corral et du compositeur polonais Dariusz Makaruk ou encore avec la Sonic Garden Party (dans des jardins privés ouverts exceptionnellement au public un dimanche après-midi avec des performances/concerts créés ce cadre conviviale et bucolique). Il y aura aussi un workshop Peinture interactive et design audiovisuel ; des ateliers Sonic Kids (initiation pour les plus jeunes aux vertus des textiles connectés, de la lutherie numérique et de l’impro sonique) ; des conférences (le critique Alexandre Castant nous guide dans ses Planètes sonores et le chercheur/musicien Nicolas d’Alessandro dans la création pour espaces connectés) ; la Sonic Radio une radio live dédiée avec des interviews, playlists, reportages, pièces sonores… (sur le site citysonic.be et en décrochage hertzien sur YouFM) ; des surprenantes promenades d’écoute urbaine (dont un PAS/Parcours Audio Sensible en soirée mené par le paysagiste sonore Gilles Malatray)… Ces différents éveils à l’écoute créative sont l’essence même de cette « manifestason » singulière qui résiste obstinément aux autoroutes culturelles balisées.

    A noter que City Sonic sera aussi présent à Bruxelles avec une grande soirée à la Raffinerie, OMFI/One Moment Free Improv (concerts transgenres, petit salon des producteurs audio indépendants et sélection de vidéos soniques le 30 septembre) ; Transonic Mix, qui présentera entre autres les dernières sorties de Cassette Art sortie sur le Label Transonic ; et un City Sonic Mix présentant une rétrospective de quinze ans de création multi audio made in City Sonic par Paradise Now au Centre culturel Jacques Franck le 21 septembre. Autant d’invitation à des découvertes sonic pirates !

    Lire l’interview de Philippe Franck sur le site de City Sonic…

  • 10.09.2016 – Quelle radicalité, hier et aujourd’hui ? Vidéographies + Arts & hacktivism conférence Jacques Urbanska – BIP2016

    septembre 5, 2016

    Soirée 10 septembre : Quelle radicalité, hier et aujourd'hui ? au BIP 2016

    VIDEOGRAPHIE(S), une émission télé contre la télé

    Panorama des moments forts de l’émission TV pionnière Vidéographie(s), avec le témoignage de deux de ses fondateurs et animateurs, Robert Stéphane et Jacques Delcuvellerie.

    L’émission Vidéographie(s), qui émane de la RTBF-Liège, est diffusée à partir de 1976. Elle est née d’un refus et d’une résistance farouche aux formes de la télévision traditionnelle. A travers des usages participatifs de la vidéo légère, des espaces d’expression dédiés aux groupes minorisés et à une programmation artistique radicale et expérimentale, Vidéographie(s) a fait date dans l’histoire de la télé. Visionnement d’une sélection d’extraits, dont certains inédits et présentation commentée par Robert Stéphane et Jacques Delcuvellerie.

    Arts & Hacktivism (conférence)

    Jacques Urbanska parle de la relation entre arts, technologie et politique, en s’appuyant sur divers exemples d’hacktivisme, cette forme numérique qui allie création et engagement.

    Acteur et metteur en scène de formation (Conservatoire Royal de Liège), Jacques Urbanska s’oriente en 2007 vers la performance et les arts numériques. Ses projets vont de la performance multimédia, l’installation interactive aux arts en réseaux.

    Depuis 2010, il a construit un très large réseau d’information sur le champ des arts + science/technologie/recherche/innovation (arts-numeriques.info) et il est chargé des projets arts numériques et réseaux chez Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    BIP2016
    10ème édition de BIP, Biennale de l’Image Possible

    Dans un monde où le visuel sous toutes ses formes occupe une fonction centrale dans notre rapport à l’autre et à la société, l’Image Possible est une nouvelle appellation qui veut explorer les enjeux et l’actualité de ce “devenir-image” du monde. Avec les développements technologiques incessants, l’hybridation des disciplines artistiques et la présence massive des images et des écrans dans le quotidien, les régimes d’images sont de plus en plus poreux les uns envers les autres et circulent à travers les territoires (artistiques, culturels, médiatiques, intimes, etc.)

    Beaucoup d’artistes choisissent désormais un médium parce qu’il se révèle approprié à leur propos, passant allégrement de la photo à la vidéo, via l’objet, le pictural, l’installation, le mapping, voire les hologrammes ou la performance. Cette évolution place dorénavant la photographie, comme les autres médias, dans des réseaux où l’hybridité et la perméabilité des frontières, des statuts et des genres se révèlent décisifs.

    BIP comme Biennale de l’Image Possible voudrait témoigner, pour cette édition et les suivantes, de cette vaste problématique de la (l’im)puissance de l’image au XXe et surtout au XXIe siècle. L’Image Possible remplace dorénavant le traditionnel thème. La dimension prospective du “possible”, voire sa résonance d’espoir, nous emmènera vers des propositions visuelles métissées et hétérogènes. BIP défend un art qui prend le risque des autres arts, qui les questionne, les influence et se laisse contaminer en retour. Après avoir travaillé pendant de nombreuses années autour de diverses thématiques (le Territoire, le Contrôle, l’Amour, la Croyance,…), BIP s’oriente à présent vers une exploration plus libre et plus ouverte du champ visuel, toujours plus mixte, métissé, toujours plus riche d’impuretés.

    Vidéos, films, photographies, projections, nouveaux médias et installations sont présentés en combinaison et déploient les formes possibles et les statuts variés de l’image analogique ou digitale, fixe ou en mouvement, la triturent, l’explorent, la renversent ou la rétablissent. Hors de ces régimes et manifestations d’images composites, il apparaît que l’image n’a peut-être jamais été autant « possible » qu’aujourd’hui…

    Art et Engagements (7 au 10 septembre 2016)

    Un long weekend dédié aux questions qui nouent art et engagement /// rencontres, témoignages, découvertes, débats, projections et visites guidées.

    Production

    Un partenariat BIP, Biennale de l’Image Possible, Vidéographies, Transcultures

    Plan

  • 08 > 10.2016 – Alba G Corral + Dariusz Makaruk – Résidences Pépinières @ Mons

    août 1, 2016

    Dans le cadre du programme MAP (initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes et avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles), Transcultures accueille en résidence de création à Mons (08 > 10.2016), l’artiste visuel/numérique espagonole Alba G Corral et l’artiste numérique, compositeur/créateur audio polonais Dariusz Makaruk.

    Ensemble ils développeront leur performance audio-visuelle Dimension N dont une première étape a reçu, en juin 2016, le Prix du Jury des Bains numériques à Enghien-les-Bains. Une nouvelle étape de Dimension N, projet évolutif de performance audio-visuelle qui se centre sur l’interaction entre les performers qui utilisent, en direct, des systèmes interactif de contrôle de sons et de l’image mettant en avant le geste numérico-picturale d’Alba G Corra et les compositions cinématiques de Dariusz Makarukl, sera montrée en première lors de l’ouverture du festival City Sonic à Mons le 14 septembre 2016 au Frigo (site des anciens abattoirs) pour l’ouverture du festival.

    Lire l’interview : Alba G. Corral + Dariusz Makaruk – Plongée dans la dimension N sur le site du festival City Sonic 2016

    Plan

  • Appel/Call – Laboratoire de veille arts-numeriques.info WatchLab / #artnumerique #mediaart

    juillet 17, 2016

    Dans le cadre du laboratoire de veille arts-numeriques.info, Transcultures lance un appel à collaborations à destination d’un artiste/développeur afin de repenser le projet et développer une série d’outils destinés à pérenniser le réseau et toucher un public plus large. Le personne sélectionnée travaillera en étroite collaboration avec Jacques Urbanska, l’initiateur du projet et aujourd’hui chargé des projets Arts & Numériques/Réseaux chez Transcultures.

    • Un budget initial de 2 000 € est prévu pour une première étape de développement (selon cahier des charges).
    • Deadline : L’appel à participation reste ouvert jusqu’à ce qu’un candidat ait été sélectionné. Le travail sur la plateforme est prévue fin 2016/courant 2017 suivant les disponibilités.

    Qui / Quoi ?

    Développeur Web intéressé par le champ « Art(s) Science » ou artiste spécialisé dans la création Web/en réseau, vous avez les capacités techniques et l’envie de vous investir dans l’élaboration d’un réseau d’information à destination des milieux artistiques et culturels.

    En collaboration avec Jacques Urbanska, vous devrez établir un cahier des charges. Il s’agira d’établir une liste de priorités et un agenda de réalisation. Ci-après, quelques points qui seront sans doute abordés :

    • Refonte complète du site pour offrir une plateforme « user friendly » au public sans pour autant réduire l’abondante information qui est aujourd’hui mise à disposition.
    • Un outil du type « page to rss » (ex. feed43.com ou feedity.com) à installer sur un serveur dédié…
    • Un outil simple à utiliser pour jongler avec les flux rss (mixer, tronquer, rajout d’images…)
    • Un CMS de type agrégateur de flux
    • Un plugin/addon firefox dédié
    • WebCrawler / Moteur de recherche personalisés/Yacy
    • Fédération d’une communauté

    Répondre à l'appel

    Pour répondre à l’appel (ou pour d’éventuelles questions), envoyer un mail à Jacques Urbanska avec :

    • une courte bio de présentation
    • une note précisant comment vous entrevoyez de possibles développements au projet arts-numeriques.info
    • un C.V. en pièce jointe

    Objet du mail : Appel Transcultures/arts-numeriques.info

    arts-numeriques.info

    Le projet arts-numeriques.info a été lancé fin 2009, dans le cadre d’un projet artistique développé par Jacques Urbanska, soutenu par la cellule Arts numériques du Ministère de la Culture la Fédération Wallonie-Bruxelles, Digitalarti et Transcultures.

    Il se présente aujourd’hui comme une initiative citoyenne, un laboratoire de veille personnel axé sur le champs Arts + New Tech/Science/Recherche/Innovation, un ensemble d’outils de veille personnels mis à la disposition du public.

    Le front end du réseau est actuellement composé de :

  • Le Festival City Sonic 2016 recherche 5 bénévoles (rémunérés)

    juillet 12, 2016

    L’équipe de Transcultures, Centre interdisciplinaires des arts sonores et des cultures numériques recherche 5 bénévoles (indemnisation prévue) pour son festival CitySonic 2016 organisé du 14 au 25 septembre 2016 à Mons (Belgique).

    CONTEXTE :
    City Sonic, pour sa 14e édition, propose un parcours d’écoute dans la ville de Mons, d’installations audio-plastiques, de créations sonores originales, d’œuvres d’artistes confirmés comme émergents. Au programme de l’édition 2016, de jeunes artistes et artistes confirmés revisitent le Passage du Centre, le Carré des Arts, la Maison du Design et le site des anciens abattoirs du 14 au 25 septembre 2016.

    MISSION :
    Votre rôle est d’accueillir le public dans les espaces où les installations sonores sont exposées.
    Savoir présenter les œuvres et leurs auteurs, apporter des informations au public, garder l’œil sur le respect des lieux et des œuvres.

    VOUS ÊTES :
    Souriant, curieux, ponctuel, fiable, responsable, motivé, à l’aise avec le public et intéressé par le monde artistique.

    Merci d’envoyer vos questions ou vos candidatures (CV + présentation d’une dizaine de lignes) à :
    lucie.transcultures@gmail.com

    plus d’informations sur le festival :
    citysonic.befacebook.com/CitySonic.SoundArt.Festivaltwitter.com/City_Sonic

    *visual credits : Dimension N. project – Dariusz Makaruk & Alba G. Corral

  • 02.07.2016 – Emission Vidéographies 4.0 – Art(s) & Haktivisme – La Trois RTBF

    juin 25, 2016

    Pour ce sixième numéro de l’année 2016, Vidéographies a demandé à Jacques Urbanska (chargé de projets chez Transcultures et initiateur du réseau artsnumeriques.info) de concevoir et présenter une émission autour du thème « Arts & Hacktivime » diffusée le samedi 2 juillet 2016 à minuit et en replay sur le Web pendant les 7 jours qui suivent.

    Avec une sélection d’artistes reprenant des oeuvres de : Adam Harvey (De/USA), Alessandro Ludovico + Paolo Cirio (It), Christoph Wachter & Mathias Jud (Ch), La compagnie Le Clair Obscur/Frederic Deslias (Fr), Digital Kitchen (USA), Dries Depoorter (Be), Emmanuel Pire (Be), Esra’a Al Shafei (Bh), Eva & Franco Mattes/0100101110101101.org (It/USA), Futureperfect (USA), Gilberto Esparza (Mx), Jacob Tonski (USA ), Jacques Servin & Igor Vamos/The Yes Men (USA), Josh Begley (USA), Josh On + Futurefarmers group (USA), Julian Oliver (NZ/De) & Danja Vasiliev (Ru/De), Julius von Bismarck (De), Ztohoven (Cz) …

    Pour célébrer ses 40 ans d’existence, Vidéographies présente « Vidéographies 4.0 », une série de 10 émissions de télévision diffusées sur la Trois (troisième chaîne de la RTBF), chaque premier samedi du mois tout au long de l’année 2016.Vidéographies 4.0 poursuit deux objectifs. Le premier est la valorisation du précieux patrimoine audio-visuelle de Vidéographie, l’émission avant-gardiste (vidéos artistiques de Bill Viola à Laurie Anderson en passant par Nam June Paik et bien d’autres grands artistes) diffusée de 1976 à 1986 sur la RTBF. Le second objectif de l’émission est de partager ce qui se fait aujourd’hui d’innovant sur la scène des arts et des nouvelles technologies.

    Production

    Production Vidéographies en partenariat avec la RTBF et Transcultures

  • 27.06 >01.07.2016 – Workshop Emergences numériques & sonores

    juin 20, 2016

    Encadré par les artistes multimédiatiques Julien Poidevin et Arnaud Eeckhout, le workshop Emergences numériques et sonores (collaboration menée à l’année entre l’école d’arts visuels Arts2 et Transcultures) est le dernier de l’année accueillant des étudiants de Arts2 (Mons) et Saint-Luc (Bruxelles) pour développer des projets d’installations numériques et sonores dont une sélection sera présentée au festival City Sonic en septembre 2016 à Mons.

    Au programme : Heloise Lega avec des silhouettes de maison desquels s’échappent des sons issus (provenant d’Internet) de la sphère intime, Emmanuel Selva qui cherche à sortir l’oeuvre de la toile à l’aide d’un travail de mapping, Helga Dejaegher qui part de la sensation d’attente, de temps élastique dans les voyages ferroviaires, Maxence Tambosco avec un dispositf interactif transformant les phrases du public captés via un micro en face d’un écran, Sophie Stassin dans un univers délicat où de légers mouvements de verre jouent avec les ombres et produisent des sons cristallins, et Dimitri Baheux qui donne à voir les clics de la souris comme autant de tâches, symptômes d’une consommation frénétique, transférées sur une partition de musique et jouées par un pianiste du conservatoire de musique de Mons.

    Présentation publique le 01.07 de 11:00>13.00

    Production

    Partenariat Transcultures, Arts2

    Plan

  • 18.06.2016 – Solstices – performances + installations + projections à Fontin

    juin 11, 2016

    Solstices propose des concerts, performances insolentes, installations, interventions et lectures poétiques… dans plusieurs lieux au sein du joli village de Fortin (près de Liège) : la Maison Maldoror, l’église de Fontin, le verger de la famille Livet, le jardin et la maison de la famille Aterianus accueillent des créations in situ acoustiques ou amplifiées.

    Pas de scène d’un côté et des spectateurs de l’autre mais une rencontre conviviale entre artistes autres et le public dans le cœur même du village.

    Au programme, sont d’ores et déjà confirmés les performances et concerts de Radio Prague, Isa Belle + Paradise Now, Mundan, Tom Malmendier & Phil Maggi, Stephan Ink + Gauthier Keyaerts avec des peintures live de Thierry Robrechts, Maurice Charles JJ, Christophe Bailleau, Quelque piéton… Sébastien Biset et les installations de Sonia Gottardello, Jérôme Mayer et Sandra Ancelot, avec également des lectures de Pascal Leclerc, et Kathleen Lor et des films de Phil Maggi et d’Erno.

    Production

    Organisation : Eastern Belgium at night en partenariat avec Transcultures – City Sonic Summer Sessions – Transonic Label

    Plan

  • 12.06.2016 – Performance Isa Belle + Paradise Now + Maurice Charles JJ – BAM Mons

    juin 3, 2016

    Pour le finissage de l’exposition Digital Echos organisée par Transcultures au BAM – Musée de Beaux Arts de Mons, le trio Isa Belle + Paradise Now + Maurice Charles JJ vous invite pour une performance sonore avec bols tibétains, gongs, percussions, saxophone, traitements électroniques, guitare et voix…

    Un moment de poésie vibrante et d’harmonie allongé sur l’herbe ou sur un transat, les oreilles grandes ouvertes dans le jardin du BAM – entrée libre !

    Digital Echos au BAM – Arts numériques & Art vidéo

    Invité par le Musée de Beaux Arts de Mons à proposer une sélection d’oeuvres numériques en écho à l’exposition Premiers vidéastes – Terry Fox/Bill Viola qui y est montrée, Transcultures présente, en première belge, l’installation connectée The Pirate Cinema de Nicolas Maigret (France) qui rend compte de l’activité invisible et de la géographie du processus de partage pair-à-pair.

    Autour de cette installation, une sélection de vidéos où son et images numériques interagissent : Christophe Bailleau, Régis Cotentin (sur une musique Paradise Now), Natalia de Mello (sur une musique Isa Belle+Paradise Now), Thomas Israël, Radio Prague, Pao Paixao (sur une musique de Phil Maggi), Jacques Urbanska & Paulo do Santos, François Zajéga (sur une musique Gauthier Keyaerts).

    plus d’infos sur l’exposition

    Production

    Transcultures / BAM Musée des beaux Arts de Mons

    Plan

  • 10>12.06.2016 – Exposition Helga de Jaeger – Turbulences intimes

    juin 2, 2016

    Etudiante sortante de ARTS² (arts visuels-Image dans le Milieu), Helga Dejaegher présente à la Maison de Folie de Mons ses récentes installations, vidéos et performance. Parmi cette sélection prometteuse, l »installation audio-lumineuse Tumulte produite par Transcultures dans le cadre du programme Emergences numériques et présentée à City Sonic @ Mons2015 ainsi qu’une première version de Station, installation immersive réalisée à l’occasion des résidences croisées arts numériques « Rombo2 » (ARTS² <> Villa Arson/Nice <> Transcultures).

    horaires

    • vernissage : 10.06 > 18:00
    • ouverture : 14>18:00

    Plan

  • Call – Résidences Croisées Vice Versa : La Chambre Blanche / Transcultures 2016

    mai 11, 2016

    Contexte

    Dans le cadre de son programme d’échanges croisés Vice Versa, Transcultures lance avec La Chambre Blanche, Centre d’arts visuels et numériques basé à Québec, une seconde série de résidences (à Mons et à Québec) pour un projet art numérique (installation, performance…) qui feront se rencontrer un(e) concepteur/développeur multimédia québécois et un(e) artiste travaillant en la Fédération Wallonie-Bruxelles et qui se clôtureront par une présentation publique à Québec.

    La date de clôture de cet appel est fixée au 10 juin 2016 25 juin 2016 (extended).

    Les dates

    •  Résidence de recherche à Transculture
      • fin septembre début novembre 2016
      • possible présentation publique d’une étape de travail
    • Résidence de production à La Chambre Blanche – Québec
      • entre début novembre mi décembre 2016
      • présentation publique

    Infos

    • Veuillez lire attentivement l’appel à projet ci-contre et le règlement.
    • Vous pouvez aussi consulter/télécharger toutes les infos au format pdf.
    • Pour répondre à cet appel, et si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devez vous inscrire dans la base de données de Transcultures (voir ci-dessous).
    • Si avez des questions, vous pouvez contacter Jacques Urbanska par mail (objet du mail ou message de contact avec la mention : « Vice Versa Residences 2016 ») ou directement par skype (jacques.urbanska).

    Inscription

    • Aller sur la page d’inscription
    • Password : Transcultures.be
    • Remplissez le formulaire d’inscription
    • Envoyez votre dossier à Jacques Urbanska (urbanskaj@hotmail.com) avec comme objet « Vice Versa Residences 2016 ».

    En bref

    L'appel à participation

    Un artiste de la Fédération Wallonie-Bruxelles et un artiste programmeur/technicien québécois seront sélectionnés afin de travailler ensemble dans le but de faire une œuvre « singulière » commune ou travaillant des champs et des compétences complémentaires.

    Les participants doivent démontrer un intérêt au travail collaboratif et il est nécessaire que l’artiste oeuvre dans le domaine des arts numériques (installations, dispositifs interactifs, géolocatifs,…), des arts en réseau (net-web art,…) ou encore des nouvelles pratiques perfor- matives intermédiatiques.

    Toutes les informations complémentaires et conditions sont détaillées dans le règlement (voir ci-dessous).

    Vous pouvez retrouver la trace de l’édition 2015 réalisée par les artistes sur le blog viceetversa.tumblr.com

    Critères

    L’appel est ouvert à toute personne résidant en Fédération Wallonie-Bruxelles et ayant suffisamment des compétences techniques pour répondre à des créations multimédias actuelles dans les domaines « art + nouvelles technologies/science/recherche/innovation… ».

    L’application se fait uniquement après inscription dans notre base de données (mot de passe : Transcultures.be) plus envois de votre dossier à Jacques Urbanska (urbanskaj@hotmail.com) avec comme objet « Vice Versa Residences 2016 ».

     

    votre proposition

    A noter que pour cet appel, une proposition de projet de votre part n’est pas obligatoire, mais qu’une (ou plusieurs) contribution pourrait nous aider à mieux vous connaître, à nous aider dans le choix du partenaire le plus pertinemment et à découvrir des projets que nous aurions également envie de soutenir dans d’autres contextes.

    Votre projet éventuel peut se traduire par différentes propositions :

    • une envie de votre part de prendre un temps pour acquérir ou approfondir des connaissances techniques
    • un work in progress, une recherche, le développement d’une technologie, d’un software ou hardware
    • un projet d’oeuvre artistique multimédias (que cela soit un nouveau projet, une oeuvre en cours ou l’évolution d’une oeuvre déjà réalisée)

    Même s’il s’agit de construire un projet commun basé sur une proposition artistique québécoise, il se peut que ça soit votre projet (ou encore une partie de ce dernier ou une technologie qui est y développée) qui intéresse tout particulièrement le jury ou votre partenaire canadien. Cela peut permettre également d’enrichir la base de travail de la première résidence et vous faire gagner du temps dans l’élaboration du projet définitif.

     

    Critères techniques

    Cette année, le participant belge sera choisi en regard de l’apport technique qu’il peut apporter dans un projet.

    Le projet final devra être facilement transportable, ne demandant pas une logistique lourde.

    Conditions financières / diffusion

    • Résidence à Transcultures (six semaines) :
      • soutien à la création forfaitaire de 1300 euros
      • le transport et l’hébergement sont pris en charge
      • au moins une rencontre publique organisée par Transcultures (en lien avec les partenaires locaux)
      • un support technique et communicationnel
      • 200 euros de petit matériel
    • Résidence à La chambre Blanche (six semaines) :
      • soutien à la création forfaitaire de 2000 $ (CA)
      • 500$ (CA) de petit matériel
      • le transport et l’hébergement sont pris en charge
      • un accès aux laboratoires de la Chambre Blanche
      • un support technique
      • une rencontre publique organisée par le centre

    ANNEXES

    Règlement complet de l'appel à participation

    1. Général
      • Cet appel à projet concerne la partie européenne du programme de résidences croisées Vice Versa 2016 entre La Chambre Blanche (Québec/Canada) et Transcultures (Mons/Belgique).
      • La réponse à cet appel se fait uniquement par mail à Jacques Urbanska (urbanskaj@hotmail.com) avec comme objet du mail « Vice Versa Residences 2016 ».
      • En répondant à cet appel, le participant déclare avoir pris connaissance et marque son accord avec tous les points du présent règlement.
      • La date de clôture de cet appel est fixée au 10 juin 2016 25 juin 2016 (extended).
      • N.B. : L’appel à projet québécois est à retrouver sur le site de La Chambre Blanche.
    1. Participation / Participant
      • Aucun frais d’inscription
      • Toute personne majeure résidente en Fédération Wallonie-Bruxelles peut répondre à l’appel : artistes, chercheurs, ingénieurs…
      • L’appliquant belge devra simplement avoir les capacités de soumettre un projet cohérent rentrant dans le domaine « arts+science/technologie/recherche/innovation ». Même si aucune capacité technique n’est exigée, ces dernières (HTML, PHP, JavaScript et/ou Arduino, Processing, max msp et/ou C++, Python, Pearl, développement d’application tablette/téléphone… etc.) peuvent être un plus pour le candidat potentiel.
    1. Les résidences
      • Deux résidences sont prévues :
        • Résidence à Transcultures – Mons Belgique
          • entre fin septembre début novembre 2016
          • résidence de recherche
        • Résidence à La Chambre Blanche – Québec Canada
          • entre début novembre mi décembre 2016
          • résidence de production
          • présentation finale du projet
        • il sera également demandé aux artistes de prévoir du temps pour des présentations publiques de l’avancée du projet : interviews écrites, sonores ou audio-visuelles, streaming… et de documenter le projet via les outils Web mis en place lors de la première résidences, et ce, tout au long des 3 résidences.
        • juste après la sélection, les candidats auront un mois pour présenter un projet commun définitif.
    1. La proposition pour l’appel et le projet définitif
      • Une structure de dossier (dont vous pouvez vous inspirer) est mise à disposition pour guider les porteurs de projet et les aider à présenter leur proposition de la manière la plus précise possible (voir ci-dessous en annexes).
      • Nouvelles propositions, travaux en cours ou projets passés sont acceptés comme proposition, si l’appliquant justifie un minimum sa proposition dans le cadre de cet appel.
      • Le projet final ne découlera pas forcément des propositions reçues (Québec + FWB), mais bien d’une proposition commune.
      • Le projet final devra être facilement transportable, ne demandant pas une logistique lourde
      • Les équipes des 2 structures suivront l’élaboration du projet final et sa réalisation afin de gérer, notamment, des problèmes de faisabilité (budget, transport, monstration…).
    1. Présentations publiques
      • 2 présentations publiques du projet en fin de résidences sont prévues dans les cadres de la Chambre Blanche (work in progress) et du symposium Transnumériques/Mons2015.
      • Il est demandé que la communication du projet via le Web inclu une présentation « live » (à définir dans le cadre des résidences : blogs,interviews, discussion, performance online…)
    1. La sélection et le jury
      • Le jury sera, a priori, uniquement composé de l’équipe de La Chambre Blanche et de celle de Transcultures.
      • Les lauréats seront sélectionnés chacun sur bases des demandes spécifiques à leur appel, mais également pour la complémentarité que le jury trouvera dans leurs profils et/ou propositions.
      • Les lauréats seront avertis par emails dans les jours qui suivent la deadline et une mention sera visible sur les sites de Transcultures et de La Chambre Blanche.
      • Les décisions finales du jury sont sans appel.
    1. Budgets et services offerts au lauréat FWB
      • Résidence à Transcultures (six semaines) : soutien à la création forfaitaire de 1300 euros + 200 euros pour petit matériel – au moins une rencontre publique organisée par Transcultures (en lien avec les partenaires locaux) – un support technique et communicationnel
      • Résidence à La Chambre Blanche (six semaines) : soutien à la création forfaitaire de 2000$ (CA) + 500$ (CA) pour petit matériel – un accès aux laboratoires de la Chambre Blanche – un support technique – une rencontre publique organisée par le centre
      • Le transport et l’hébergement sont pris en charge par les structures
    1. Communication
      • Tous les artistes sélectionnés bénéficieront d’une communication via différents supports et les réseaux associés à Transcultures et à ses partenaires.
      • Tous les participants bénéficieront d’une présence online via les sites de Transcultures.
    1. Droits et diffusion
      • Les droits et conditions de diffusions définitifs devront être fixés à la fin de la résidence de conception (online)
      • La matière produite pendant les résidences et présentations du projet intégrera les Archives Numériques de Transcultures et pourra être utilisés dans un cadre promotionnel en lien avec le programme Vice Versa ou pour la promotion de Transcultures et La Chambre Blanche, sous n’importe quelle forme de média : catalogue, programme, invitation, presse écrite, Internet et télévision.
      • Toute autre type de diffusion devra faire l’objet d’un accord préalable avec l’artiste.
    1.  Divers
      • Les crédits définitifs devront être fixés pour la remise du dossier définitif avant le début des résidences.
      • Le lauréat s’engagent à mentionner dans toute communication de la matière ou de l’oeuvre produite pendant ces résidences que cette dernière a créée dans le cadre du programme Vice Versa de Transcultures avec un lien vers les sites Web de Transcultures et La Chambre Blanche.

    Structure de dossier

    La structuration de ce dossier est totalement facultative, il ne vous est donné qu’à titre d’exemple ; il a été conçu par les partenaires pour guider les porteurs de projet à présenter leur dossier de la manière la plus précise possible et les aider à déterminer leurs besoins en conseils et accompagnement, notamment sur le plan technique.

    1. Intitulé et état du projet :

    • Titre du projet (définitif ou provisoire).
    • Son état : création, work in progress, adaptation d’une œuvre précédente…

    2. Note d’intention (5.000 caractères max par notes)

    • inspirée de l’héritage « Mundaneum » qu’il soit matériel (les archives) ou immatériel (les concepts articulant le projet, la philosophie des fondateurs).
    • une note de réalisation qualifiant le format de l’œuvre et ses conditions de diffusion auprès du public

    3. Synopsis (5.000 caractères max)

    Description de votre projet ou de l’œuvre et de l’étape de travail que vous espérez atteindre à la fin de votre résidence (présentation d’une étape de travail publique, privée, online ? Création d’un blog où l’on peut suivre votre projet ? Réalisation d’un dossier à remettre à des pouvoirs subsidiant ? …)

    4. Logiciels, médias, technologies utilisés (10.000 caractères max) :

    Décrivez le dispositif et les logiciels, médias et technologies utilisés : structure, ergonomie, navigation, ergo-layout, wireframe, story-boards, schéma fonctionnel, graphe technique …

    5. Aspects visuels et/ou sonores (10.000 caractères max) :

    Décrivez la charte graphique, la charte sonore, la recherche visuelle, l’ambiance visuelle, l’ambiance sonore, …

    6. Positionnement artistique : (5.000 caractères max) :

    Situez le projet par rapport à l’état des arts multimédias, des arts numériques, sonores (références, inspirations…)

    7. Biographie du concepteur : (5.000 caractères max)

    Biographie + Curriculum Vitae + visuels ou des liens Web

    8. Artistes associés (si pertinent) :

    Y a-t-il des artistes associés à la réalisation ? Si oui, indiquez leurs noms et une biographie pour chacun d’eux (10.000 caractères max pour l’ensemble).

    9. Technique et budget :

    Décrivez vos besoins précis en termes de compétences et matériel en les reliant si possible à un budget prévisionnel (dans le cadre du budget attribué).

    10. Annexes

    Tout matériel (images, sons vidéos…) peut être envoyé, de préférences lien Web (flickr, soundcloud, youtube, dropbox…) via le formulaire online

    Informations complémentaires

    Vice-Versa_Residences-2015-logo-master-jak_Transcultures-2014Vice Versa est le programme d’échanges croisés de Transcultures. Il regroupe différents projets qui ont tous comme point de départ une volonté pour la mise en commun de moyens, d’expertise, l’échange d’expérience et la découverte de nouveaux partenariats public et privés dans les domaines Arts + Sciences/Recherches/Nouvelles technologies/Innovation…

    Ces collabarations peuvent prendre des formes aussi variées que le partenariat de coproduction ou de diffusion, la production d’événements, de résidences, la mise à disposition de matériel et d’expertise ou de curatoriat…

    Vice Vers Résidence – Transcultures <> Chambre Blanche 2015

    Vice-Versa-Residences-2015_Affiche-crop-5-Juin_La-Chambre-Blanche-TransculturesAprès un appel à soumissions, l’artiste visuelle et médiatique montréalaise Alice Jarry, et le programmeur créatif liégeois Vincent Evrard (alias Ogre), on été invité à travaillé ensemble sur des processus et matériaux de diffraction (séparation de la lumière blanche en faisceaux de couleurs et inversement), fondement de l’amalgame obligé de leur pratique pour la construction d’une œuvre cohérente et signifiante.

    Après un premier temps de travail en commun via le Web et un autre de la mi mai à la mi juin, à Québec, à La Chambre Blanche, cette résidence croisée entame sa deuxième et dernière phase (qui s’inscrit également dans le cadre des Pépinières européennes pour jeunes artistes) chez Transcultures, à Mons à l’automne 2015 pour se finaliser fin novembre dans Transnumériques organisé par Transcultures dans le cadre de Mons2015.

    Vous pouvez retrouver un trace de leur résidence sur le site : viceetversa.tumblr.com


    Vice-Versa-quinzaine-numerique_depliant_affiche_web_Transcultures-2014Vice Versa 1.0 – Arts <> Science

    Vice Versa 1.0 à été produite pour L’événement La Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2014. Il voulait célébrer et interroger les croisements féconds entre la recherche appliquée et la création numérique. Avec cette manifestation

    Polymorphe, Transcultures (en co-production avec le manège.mons) a présenté une première sélection d’œuvres innovantes d’artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Nord de la France qui était le fruit de soutien/co-production entre l’Institut de recherche numediart et le Centre des cultures numériques et sonores.

    À une exposition proposée à l’École des Arts Visuels Arts² et au Frigo (site des anciens

    abattoirs où est installé Transcultures) étaient associés des performances, des conférences (Emergences numériques), des présentations (Trans Demo) et des projections. Cet événement était associé à la Quinzaine numérique@Mons qui regroupe, dans le contexte de Mons2015, Capitale européenne de la culture, de nombreux acteurs de la région montoise publics et privés.

    Commissariat artistique : Philippe Franck & Jacques Urbanska

    Vice Versa 2.0 Arts <> Science

    Au programme de cette seconde édition accueillie par la nouvelle Artothèque de Mons le 30 octobre 2015, des présentations de numediart (UMONS – Thierry Dutoit), de l’Université Lille 1 (Laurent Grisoni et Cécile Picard-Limpens), de la DG Connect (Commission européenne-présentation de l’initiative STARTS – Science Technology and the Arts), de Transcultures et de Thierry de Mey qui a présenté l’installation Solid Traces en collaboration avec la Trisha Brown Dance Company et la chercheuse Joëlle Tilmanne.

    Egalement des installations, « works in progress » et démos Art/ Science de Pauline de Chalendar, Jacques Urbanska, Pao Paixao, Nicolas d’Alessandro avec des membres de l’Umons Digital Orchestra, François Zajéga, Stéphane Dupont, Omar Seddati, Stéphane Dupont, Omar Seddati, Christian Frisson, Gueorgui Pironkov, Saïd Mahmoudi, Nicolas d’Alessandro, Joëlle Tilmanne, Hovertone, Vincent Corboulay, Matei Mancas, Anthony Rouneau, Tom Mens, Naonekt.

    En fin de journée Giant Play, un jeu-mapping interactif sur la façade du bâtiment rue de Houdin de l’UMONS.

     

    Vice-Versa-overview_Quinzaine-Numerique_Transcultures-2014

    La-Chambre-Blanche-visuels_Vice-Versa_Transcultures-2014Fondée en 1978, La Chambre Blanche fut le premier centre de diffusion géré par un collectif d’artistes à québec. Vouée à l’ensemble des disciplines des arts visuels, sa programmation des toutes premières années touche principalement la performance, les pratiques alternatives en photographie et l’installation.

    Le collectif de La Chambre Blanche se compose d’artistes et de critiques d’art dont la rencontre teinte l’ensemble de ses activités. En 1981, un centre de documentation voit le jour ; ce dernier prendra un essor considérable à partir de 1994. Il s’agit du seul centre de documentation en art actuel à québec offrant un service public complet avec personnel de recherche, lieu d’accueil et prêt de documents.

    Depuis 1982, le programme de résidence demeure un lieu privilégié de réflexion sur les La-Chambre-Blanche-visuels3_Vice-Versa_Transcultures-2015pratiques in situ. Le centre fait figure de pionnier et se distingue en invitant les artistes à venir créer des œuvres éphémères et uniques propres à ce nouveau contexte de création.

    Le mandat de La Chambre Blanche s’est radicalisé en 1996 en faveur de ce programme de résidence et l’organisme s’est doté d’un premier studio bien aménagé pour recevoir les artistes durant des périodes de six semaines. La présence internationale s’intensifie alors et permet au centre de jouer un rôle de premier plan dans l’animation de la scène culturelle de québec.

    Fin 2000, La Chambre Blanche ouvre un laboratoire de production sur le web, proposant ainsi à la communauté artistique non seulement de nouveaux outils de production, mais surtout un nouveau contexte de création : l’espace virtuel. Dès 2001, les premiers artistes y effectuent des résidences de production web.La-Chambre-Blanche-visuels4_Vice-Versa_Transcultures-2015

    Depuis quelques années, La Chambre Blanche accorde une place de choix dans sa programmation à la diffusion de projets d’artistes de la scène internationale. De plus, le centre multiplie les programmes d’échanges croisés, notamment avec le brésil, l’italie et le japon.

    En 2009, La Chambre Blanche et incident.net joignent leurs efforts pour créer « géographies variables », un vaste programme d’échanges croisés france-québec en art réseau. Non seulement ces échanges enrichissent le paysage culturel de la ville de québec, mais contribuent au rayonnement des artistes québécois à l’international.

     

    Transcultures_Anciens-Abattoirs_credits-Mick-Mey_City-Sonic-2014Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores(direction artistique : Philippe Franck), Transcultures est une association qui a été créée en 1996 à Bruxelles pour promouvoir et développer les croisements entre les pratiques artistiques/culturelles contemporaines et les enjeux arts/société/technologies. Elle explore plus particulièrement les champs de la création numérique et des arts sonores.

    Depuis 2008, Transcultures est installée à Mons sur le site des Anciens Abattoirs pour y développer un centre interdisciplinaire alliant production, médiation et réflexion pour les créateurs et les cultures électroniques et sonores.

    City-Sonic-2014-affiche-web-850_Transcultures (1)Production & diffusion

    Transcultures initie, soutient et diffuse en Belgique et à l’étranger de nombreux projets artistiques innovants (arts numériques, innovation web, arts en réseaux, arts sonores, recherche et création…) en lien avec un réseau important de partenaires culturels, pédagogiques et scientifiques.

    Emergences sonores & numériques

    Outre des actions de sensibilisation pour les cultures électroniques et sonores, Transcultures a entamé avec ses partenaires un travail d’émulation et d’accompagnement de jeunes talents et d’étudiants issus des écoles d’art belges, françaises et européennes jusqu’à l’exposition d’une sélection de projets numériques et sonores pendant connectic-arts_affiche_transcultures-2012les festivals Les Transnumériques, City Sonics et autres événements associés.
    Résidences & temps de travail

    Transcultures accueille régulièrement des résidences d’artistes en collaboration avec d’autres structures partenaires montoises, de la Communauté française, européennes et internationales.

    Réflexion & édition

    Transcultures développe parallèlement des axes de sensibilisation et de réflexion autour des enjeux de la création interdisciplinaire, arts/société/technologie, des arts sonores et plus généralement des cultures électroniques. Transcultures a publié divers ouvrages et participé à plusieurs projets éditoriaux collectifs.

    exposition-spamm-be_VIA_Jacques-Urbanska_Transcultures-2014City Sonics & Les Transnumériques

    A l’heure actuelle, Transcultures coordonne deux festivals de dimension internationale. Lancé à Mons en 2003, le festival des arts sonores City Sonics est dédié à la diversité des arts sonores dans l’espace urbain. Les Transnumériques, initiés en 2005, sont une plate-forme pour les arts numériques, trait d’union entre diverses structures belges et françaises et artistes émergents ou affirmés.

    Restez connectés

     

    Autres appels à projets/résidences