04.12.2023 > 28.01.2024 | Résidence création sonore – Thanas Kas (De/Al/Be) | Transonic Lab Essaouira (Ma)

04.12.2023 > 28.01.2024 | Résidence création sonore – Thanas Kas (De/Al/Be) | Transonic Lab Essaouira (Ma)

La musique n’est rien d’autre que des sons que l’on a structuré et auxquelles on a défini une échelle. Il y avait des harmonies interdites, des instruments privilégiés, des codes et des censures et avec le temps, notre oreille, elle aussi, s’est adapté à d’autres couleurs sonores. De nouveaux instruments et outils d’enregistrements ont été construits, et la musique, maintenant, plus que jamais, est partout. Mon exploration commence par ces pensées et le désir de retrouver un état audio créatif premier.

Essaouira, la romantique, ville du vent et des surfeurs sera ma destination pour cette résidence de création sonore Pépinières européennes en partenariat avec Transcultures et son alter label Transonic.

Je commencerai ce projet intime et contextuel par un écrit instinctif, une sorte de « poésie spontanée » que j’habillerai de sons, de conversations humaines, animales, végétales et si les murs de la médina savent chanter, je recueillerai leurs histoires cachées.

Chaque lieu est gorgé de mystères sonores que j’aime traduire par le médium musical. Il s’agit ici d’intégrer des sons pris au quotidien de cet environnement et de cette riche culture marocaine dans des pièces sonores destinées à constituer le matériel pour une publication sur le label Transonic au début 2024.

Thanas Kas (De/Al/Be)

Thanas est un musicien multi-instrumentiste belge d’origine Allemande et Albanaise.Jeune adolescent, il explore la noise et le rock psychédélique et forme le groupe de musique Antichronique avec son frère Milaim puis il se décide d’étudier plus profondément cet art au Jazz studio à Anvers et au Jazz Bxl. N’étant pas très satisfait de l’enseignement et trop curieux de découvrir d’autres musiques, il voyage ensuite en Argentine, en Inde, au Mexique et étudie à L’Institut National des Arts à Bamako et à l’École de La Dernière Trompette à Ouagadougou en Afrique de l’Ouest pour se plonger dans les musiques traditionnelles. Il crée à son retour le label bruxellois indépendant Matilemstudio.

Batteur professionnel, il explore cet instrument dans plus de dix groupes pour, plus récemment, pratiquer d’autres instruments comme la guitare acoustique, les percussions mais aussi les traitements électroniques. Il se consacre à son projet solo, « Grand Than », qui mêle poésie, chanson et ambiances sonores.

Il fait également partie du quatuor de musique du monde « Les frères Barezzi », le groupe Oriental/flamenco « Rihhal duo » avec Karam Al Zouhir et le projet de musique contemplative/méditative de Guillaume Van Espen « Ocean Voices Duo ».

Plan