Album vidéo | Floating surprise and the normal [in progress] – Christophe Bailleau (Fr-Be) | Transonic Label

Album vidéo | Floating surprise and the normal [in progress] – Christophe Bailleau (Fr-Be) | Transonic Label

Album vidéo | Floating surprise and the normal (in progress) - Christophe Bailleau (Fr-Be) | Transonic Label

Cet album (in progress) audio vidéo reprend des vidéos récentes du créateur sonore et visuel Christophe Bailleau (soutenues par Transcultures – Pépinières européenne de Création) qui a développé depuis une trentaine d’années un univers onirique, poétique, décalé.

A partir d’éléments du quotidien où l’humour côtoie la mélancolie, et ses extensions surréelles, il réalise des vidéos qui sont des petits films (et non des clips) intimes dans lesquels sons et images dialoguent intimement pour créer des alter micromondes poétiques.

Christophe Bailleau

Après avoir fait des études de bibliothécaire à Bruxelles, Christophe Bailleau obtient un Master en Arts Plastiques à l’ERG (Ecole de Recherche Graphique) à Bruxelles en 2004. Artiste pluridisciplinaire, Christophe Bailleau développe depuis plus de 15 ans un projet musical atypique. Ses compositions reposent sur des sources acoustiques (guitare, percussions, bruits de voix) triturées et mélangées à des sons concrets et domestiques. Il conçoit ainsi un jeu sur l’attente, le silence et la tension orageuse. Avec Philippe Franck, il opère au sein du groupe Pastoral, et joue avec Billy Hasni au sein du combo PRISM.

Depuis 2004, ses compositions sont éditées sur différents labels européens (Stilll, Carte postale, Annexia, Fenetre, Soundscaping, Optical Sound, Sacred phrases, Cosmic Winnetou, IRM, Transonic…). Il réalise aussi un travail de poésie sonore destiné aux radios et aux installations ; il pratique aussi la photographie et plus récemment le dessin et la poésie.

Enfin, Christophe réalise des courts-métrages intrigants et poétiques, enregistrant des moments perdus, avant ou après une action, essayant de capturer l’indicible. Avec le duo vidéo-musical Pastoral, il pose un regard à la fois surréel et poétique sur les imaginaires et espaces de villégiature wallons où se cachent une forme d’étrangeté lynchienne. Un DVD de ses films courts datant d’avant 2008 a été édité par 68/70 (Bruxelles) et ses films ont été montrés dans de nombreux festivals européens (Rotterdam, Argos, City Sonic, Les Transnumériques, Vidéoformes, Dig@ran…). Son travail audio et vidéo se décline aussi en installation.

Production