Media Arts Center

Toutes les news

  • 06-03 > 25-04-2020 | Digital Icons – Festival Transnumeriques #7 | La Louvière

    10/02/2020

    Avec l’événement Digital Icons (dans le cadre de la septième édition de la biennale des cultures et émergences numériques Transnumériques), le Mill ouvre, pour la première fois, ses salles d’exposition temporaire aux arts numériques et intermédiatiques.

    Télécharger la Brochure

    Transcultures, en partenariat avec Central, a conçu une manifestation autour des mutations et des traductions -d’un médium à l’autre- de l’image-signe, l’image-donnée, l’image/réseau.

    Programme : + art2.network (FR/BE) + Stephan Balleux (BE) + Lucas Bambozzi (BR) + Antoine Boucherikha (FR) + Christophe Bruno (FR) + Damien Bourniquel (FR) + Gregory Chatonsky (FR) + Fred Chemana – (FR/BE) + Régis Cotentin (FR) + Alexandra Dementieva (RU/BE) + Jacques Donguy (FR) + R. Luke DuBois (EU) + Aki Ito (JP) + Jean-Philippe Lambert (FR) + Francesc Martí (ES/GB) + Kika Nicolela (BR) + Stéphanie Roland (Be) + Laure Prouvost (FR) +Thomas Rouvillain (FR) + Yacine Sebti (BE) + Filip Sterckx (BE) + Alain Wergifosse (BE) + …

    Quel regard les artistes contemporains portent-il sur ces « data » qui composent les icônes d’aujourd’hui et de demain, objets de vénération d’une société où le paraître devient l’être. Comment les révèlent-ils, les détournent-ils, les métamorphosent-ils ?

    Ces icônes digitales nous donnent à voir et à expérimenter, de manière critique et/ou poétique, divers modes de ré/appropriation artistique de ces données (informationnelles, fictionnelles, scientifiques, technologiques, pornographiques…) qui sont au cœur de notre ère (post)numérique.

    Autour de l’expo et ses œuvres d’esthétiques et de formes variées, sont proposés plusieurs événements dont Transdemo, présentation de projets multimédiatiques « in progress » (chez Transcultures, sur le site de Bois-du-Luc) et d’autres à préciser dans d’autres lieux partenaires.

    Production

    • Transnumériques #7 est une production Transcultures/Central.
    • Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (arts numériques, arts plastiques) et de la Province du Hainaut.
    • En collaboration avec le MiLL.
    • Curation : Jacques Urbanska – Philippe Franck
    • Partenariats : Pépinières européennes de Création ; Château Éphémère – fabrique sonore et numérique ; Site du Bois-du-Luc, Musée de la Mine et du Développement Durable ; Antenne Centre

    Plan

    Transcultures
  • 28.02.2020 | Concert aMute @ City Sonic #16 Wavre

    05/02/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 27.02.2020 | Atelier + Projection @ City Sonic #16 Wavre

    04/02/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 20.02.2020 | Autour de Léo Kupper | Installtion + Concert @ City Sonic #16

    03/02/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 19.02 > 29.02.2020 | Parcours City Sonic #16 @ Wavre

    02/02/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 19.02.2020 | Vernissage City Sonic #16 @ Wavre

    01/02/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • Le Festival City Sonic #16 @ Wavre recherche 2 bénévoles (rémunéré.es)

    01/02/2020

    L’équipe de Transcultures, Centre interdisciplinaires des arts sonores et des cultures numériques recherche 2 bénévoles (indemnisation prévue) pour son festival CitySonic #16 (spécial Winter Sessions) organisé du 19 au 29 février 2019 à Wavre (Belgique).

    CONTEXTE :
    City Sonic est un festival dédié à la diversité et à la créativité des arts sonores dans la cité. Pour sa seizième édition (exceptionnellement hivernale), cette manifestaSon singulière s’est installée dans plusieurs villes brabançonnes (Louvain-la-Neuve, Braine-L’Alleud, Bruxelles) pour se terminer par un parcours d’installations et œuvres à dominantes sonores au centre-ville de Wavre.

    Cet itinéraire qui métamorphose les espaces urbains et patrimoniaux est ponctué de concerts singuliers, conférences («partages d’écoutes»), projections et ateliers. Une invitation au plaisir de la découverte et de l’écoute active!

    MISSION
    Votre rôle sera de veiller au bon fonctionnement des installations à différents endroits du parcours sonore (allumer et éteindre les installations, rentrer/sortir les drapeaux de signalétique, signaler un problème à la personne en charge de la technique) . En plus de cette mission technique vous devrez également accueillir le public dans les espaces où les installations sonores sont exposées. Savoir présenter les œuvres et leurs auteurs, apporter des informations au public, garder l’œil sur le respect des lieux et des œuvres.

    VOUS ÊTES
    Souriant, curieux, ponctuel, fiable, responsable, motivé, à l’aise avec le public et intéressé par le monde artistique.

    CANDIDATEZ
    CV + présentation d’une dizaine de lignes dans le mail à Marie Scheins :
    production.transcultures@gmail.com
    +32 471 76 65 91

    plus d’informations sur le festival :
    La brochure complète de tout City Sonic #16
    citysonic.befacebook.com/CitySonic.SoundArt.Festivaltwitter.com/City_Sonic

    Transcultures
  • 06 > 14-02.2020 | Exposition Corps Sonores – Anciens Abattoirs Mons

    30/01/2020

    Deuxième exposition du studio gémellaire ou GMLR (rapprochement des ateliers de création sonore d’ARTS² à Mons et de l’ESÄ-NPdC à Tourcoing).

    Un son nait, se déplace dans l’air et finit par disparaitre. Dans ce laps de temps, c’est la place de l’homme qui nous intéresse : émetteur ? récepteur ? transmetteur ? relai poétique et/ou politique ? Nous avançons une hypothèse polysémique : nous sommes des corps sonores.

    C’est en cette qualité que les élèves interrogent les conditions d’apparition et de propagation du son. Leurs propositions explorent le fait sonore sous plusieurs angles – psycho-acoustique, social ou spéculatif – dans un large spectre de pratiques : de l’installation à la performance, du documentaire à la fiction, en passant par des formes hybrides et intermédia.

    Avec : MarieBertrand, Maureen Boceno, Ghyzlène Boukaïla, Alexis Costeux, Emmanuel Da Costa,Thibault Danhaive, Margaux Dodard, Selen Eldogan, Emma Landet-Lacoste, Jessie Manica, Margaux Ribeaucourt, Léa Roger, Maxime Van Roy, Yunyi Zhu…

    Production

    • Coordination : Julien Poidevin et Silvain Vanot
    • ARTS², ESÄ-NPdC, Transcultures Pépinières Européennes de Création
    Transcultures
  • 01.02.20 | Musique spectrale roumaine @ City Sonic #16

    06/01/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 31.01 > 07.02.2020 | Transcultures @ Festival FARaway Reims | Kika Nicolela

    06/01/2020

    A la proposition de Transcultures, Césaré présente dans le festival FARaway, une exposition de l’artiste brésilienne Kika Nicolela, avec trois œuvres – qui tout en étant très diverses dans leurs approches – proposent des variations sur l’idée d’échange et de partage.

    Kika Nicolela – Zone d’échange

    • Blindly (installation audio vidéo créée en réaction à la journée du 17 avril 2016, lorsque les membres du Congrès brésilien ont voté en faveur du processus de “impeachment” de Dilma Roussef, première femme présidente du pays)
    • une nouvelle édition de l’ Exquisite Corpse Video Project (ECVP) inspiré de la méthode de création surréaliste le « cadavre exquis », pour lequel Kika Nicolela (également curatrice) invite une vingtaine d’artistes du monde entier à participer sur le thème des artistes agitateurs,
    • Une création avec les habitants du quartier Croix-Rouge de Reims qui fait suite à une résidence avec Césaré pour un projet de création, qui implique la participation d’habitants de ce quartier.

    Production

    • Partenariat : Césaré, Kika Nicolela, Pépinières Européennes de Création Transcultures

    Plan

    Transcultures
  • 29.01.20 | Performances Sonopoetics @ City Sonic #16

    06/01/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 27 > 30.01.2020 | Salons d’écoute + Vidéos + Environnement sonore @ City Sonic #16

    06/01/2020

    texte

    Production

    • production

    Plan

    Transcultures
  • 25.01 > 24.05.2020 | Bye Bye Future ! L’art de voyager dans le temps @ Mariemont

    05/01/2020

    Transcultures est heureux d’être partenaire de Bye Bye Future! L’art de voyager dans le temps (commissaire artistique : Sofiane Laghouati) proposée par le Musée royal de Mariemont où l’on peut retrouver parmi une centraine d’oeuvres d’artistes contemporains (Wim Delvoye, Katia Bourdarel, Pierre et Gilles, Tania Mouraud….) provenant de grandes collections privées et publiques européennes ou spécialement conçues pour l’occasion, trois créateurs à l’écriture intermédiatique singulière soutenus par le Centre : Régis Cotentin, Natalia de Mello et Fabien Zocco.

    Cette exposition qui fait interagir différentes formes d’arts et de récits, explore le thème des recadrages espaces-temps dans la littérature, le cinéma, les arts contemporains ou encore les cultures pop et de la science-fiction qui sont autant de mondes créatifs qui amènent le visiteur à (re)vivre non pas un mais des retours vers le futur !

    Artistes proposés par Transcultures

    Régis Cotentin (FR) – Slyder

    A la suite d’une résidence Pépinières Européennes de Création entre Paris (où est établi la coordination des Pépinières) et Charleroi (Transcultures, coordinateur des Pépinières Européennes pour la Fédération Wallonie-Bruxelles) au premier trimestre 2019, Régis Cotentin , réalisateur, plasticien, « installateur » du fantasmagorique français a réalisé une nouvelle oeuvre vidéo (durée totale de cette version 1 : 7min 30) dont il a également composé la bande-son.

    Slyder est un plongée onirique où les énergies organiques rencontrent les flux numériques. Un trouble gagne l’esprit d’un survivant. Le chant des chimères du passé le pousse vers le noir de son écran mental, mais une surprise l’attend lorsqu’il repère le point de fuite de sa mémoire… reflétant comme en miroir le présent… et le voyage continue.

    Régis Cotentin

    Commissaire d’exposition, chargé de la programmation contemporaine du Palais des Beaux-Arts de Lille, Régis Cotentin développe, depuis une vingtaine d’année, une oeuvre visuelle fantasmagorique et onirique sélectionnée dans de nombreux événements internationaux, qui privilégie le lien entre l’image contemporaine et les musiques électroniques et contemporaines ouvertes.

     

    Natalia de Mello (PT/BE) – Videoclub sandwich

    Indissociable des rencontres fortuites et des collaborations, le travail de Natalia de Mello est guidé, depuis 2000, par la double préoccupation du rapport à l’espace et de la relation à l’autre. Son goût pour les collaborations et la volonté de transgresser les frontières limitées des arts plastiques la mène à investir l’univers des arts vivants et à participer ou à initier des spectacles, des performances qui deviendront autant de lieux d’expérimentation multimedia et d’hybridation de pratiques artistiques et de technologies numériques. Ses réflexions portent sur les rapports entre science et art, entre l’humain et la machine, entre domesticité et domestication. Expérimenter, explorer, questionner et trouver ce qu’on ne cherchait pas, voilà le mode opératoire de son travail de recherche et de réflexion sur notre être au monde.

     

    Fabien Zocco (FR) – L’Entreprise de déconstruction théotechnique

    L’installation organise une collision entre l’Ancien Testament et un agencement machinique qui en érode le sens. La première altération consiste à introduire le texte biblique dans une succession d’algorithmes informatiques. Le texte est ainsi parasité par des contraintes aléatoires qui en déforment le sens. Cela donne lieu à des formules telles “Like someone laughing in the eyes of his sons-in-law”, “I’m going to fructify you a lot”, etc. Ces modifications ont des effets ambivalents. Parmi les propositions produites, certaines sont intelligibles, voire relèvent d’une poésie abstraite due à des distorsions sémantiques ou sonores. D’autres, au contraire, révèlent une puissance malveillante du langage : elles creusent un vide au sein de sa capacité à faire sens. À la manipulation du texte, de sa matérialité et de son sens, s’ajoute une seconde manipulation, littérale cette fois, qui amplifie son altération. Les propositions sont en effet énoncées par des voix de synthèse émanant de smartphones fixés à des bras robotisés en mouvement, eux-mêmes reliés à une structure métallique semi-circulaire reposant au sol.

    Fabien Zocco

    Fabien Zocco (Fr) explore le potentiel plastique de la dématérialisation informatique, des applications et autres logiciels. Jouant des possibilités offertes par le réseau digital, il reprend les icônes de la culture populaire numérique et l’esthétique virtuelle, pour créer des architectures, des formes ou des récits futuristes. Non sans une pointe de dérision, il interroge notre rapport aux nouvelles technologies qui ont envahi notre quotidien et sonde notre rapport au virtuel.» (Sonia Recasens, critique & commissaire d’exposition). Fabien Zocco a été étudiant au Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains (2014-2016).

    Bye Bye Future ! L'art de voyager dans le temps

    Discours sur les futurs : un voyage entre arts plastiques et culture pop

    Au cours des siècles, de nombreuses visions de futurs alternatifs se sont développées : elles témoignent de notre nostalgie d’un passé «idéalisé», de préoccupations présentes ou des peurs suscitées par la société de demain.

    L’exposition explore notre fascination pour les déplacements dans l’espace et le temps et la manière dont ils ont stimulé les imaginations des artistes et des écrivains.

    « Bye Bye Future! L’art de voyager dans le temps » fait interagir, de manière inattendue, différentes formes d’arts et de récits. Pour cette rencontre sans précédent, l’exposition propose des lectures croisées d’œuvres et de créations de diverses provenances et époques. Elle fait la part belle à de nombreux artistes contemporains tels que Fred Biesmans, Stéphane Halleux, Olivier Deprez, Wim Delvoye, Katia Bourdarel, Pierre et Gilles, Tania Mouraud ou Clara Marciano. Sont ainsi présentées plus d’une centaine d’œuvres provenant de grandes collections privées et publiques européennes ou spécialement conçues pour l’occasion ; ainsi l’œuvre Panorama du Domaine de Mariemont en 2100 dévoilée le 25 janvier !

    Production

    • Musée Royal de Mariemont
    • La scénographie ludique et originale de l’architecte Sébastien Faye fait la part belle à la carte blanche donnée au célèbre architecte utopiste Luc Schuiten — notre invité d’honneur.
    • La publication réalisée par le commissaire d’exposition, Sofiane Laghouati, est éditée par La Lettre Volée.
    • Partenaires : La Fédérations Wallonie-Bruxelles, Le Cercle royal des Amis de Mariemont, Luc Schuiten et Sébastien Faye architectes, Transculture, La Lettre volée, CGT Wallonie tourisme, la Province de Hainaut, la ville de Manage, la ville de Morlanwelz, la bibliothèque de Morlanwelz, l’Institut technique de Morlanwelz, la Très Officieuse Société Vaportiste Belge, le Quotidien de l’art, Arts in the City, LM Let’s Motiv et Ethias

    Plan

    Transcultures
  • 20 > 24.01.2020 | Workshop Imaginary covers City Sonic #16 – Arts2

    05/01/2020

    Sous le direction des professeurs Jean-Bernard Libert et Jean-Marc Vanoevelen, 8 étudiants de communication visuelle et graphique d’école des arts visuels de Mons Arts2 ont participé à un workshop en lien avec le festival des arts sonores City Sonic. Il s’agit de leur proposer une pièce sonore (entre autres, de Charo Calvo, Iancu Dumitrescu, Maja Jantar, Isa Belle + Paradise Now, Stephan Dunkelman + Maurice Charles JJ, Vincent Tholomé + Gauthier Keyaerts,…) destinée à sortir sur la compilation City Sonic Winter Sessions 2019-20.

    Sans aucune information sur l’artiste et son oeuvre, il leur est demandé réaliser une pochette de disque vinyl unique, à partir de leur seule perception.

    Le meilleur de cet atelier fera l’objet d’une exposition (avec les pièces audio correspondant aux pochettes en écoute) au Syndicat d’initiative de la Ville de Wavre (Be), étape du parcours City Sonic qui y sera proposé par Transcultures, du 19 au 29 février 2020.

    Avec la participation de : Géraldine Ahoyo, Sheima Ben Nasr, Lola Folisi, Florian Lebrun, Gwendoline Rouchy, Sinda Lourimi, Ansém Sellami, Ilyas Mhindat

    Production

    • Partenariat : Arts2, Transcultures

    Plan

    Transcultures
  • 20 > 24.02.2020 | Workshop Emergences numériques & sonores 2020 #1

    05/01/2020

    Ce premier workshop de la série Emergences numériques et sonores de 2020, partenariat entre Transcultures et l’école des arts visuels de Mons Arts2 initié depuis plusieurs années, est coordonné par les artistes numériques/audio/intermédiatiques Alain Wergifosse et Julien Poidevin.

    Il propose à une dizaine d’étudiants (issus de différents ateliers dont principalement Image dans le milieu/IDM et Arts numériques) de développer une création originale – installation ou une performance – ayant recours aux outils numériques. Ils sont aussi encadrés techniquement par l’équipe de Transcultures qui met également à disposition son équipement complétant celui de l’Ecole d’arts visuels Arts2 (Mons).

    A ce workshop Emergences numériques et sonores est associé celui préparatoire à l’exposition Le son implique (ouverture le 7 février 2020 à Arts2) qui associe, pour la seconde année, des étudiants des écoles d’art de Mons et de Tourcoing (coordination : Julien Poidevin – Silvain Vanot), avec le soutien de Transcultures et des Pépinières européennes de Création.

    Alain Wergifosse

    Alain Wergifosse amplifie toute sorte d’objets résonnants et se spécialise au traitement électronique du Larsen pour réaliser ses compositions et improvisations organiques. il a parcouru le monde en solo et avec divers groupes et projets collectifs: Obmuz, Macromassa, SpecOp, Colectivo Anatomic et autres. Pendant 10 ans il a composé les musiques et et les interactions sonores des spectacles Marcel lí Antúnez (ex La Fura dels Baus) et il a participé à de nombreuses collaborations en Espagne et en Belgique. Ces dernières années, il se centre plus sur le visuel et réalise des installations immersives, des vidéos auto-génératives, des microscopies et autres compositions matiéristes présentées dans plusieurs festivals et événements internationaux (City Sonic, MEM, Kikk, Semaine du Son…).

    Julien Poidevin

    Julien Poidevin est issu de l’École Supérieure d’Arts Plastiques et Visuels de Mons (ESAPV / section IDM) , Artiste intermédia, il travaille sur des dispositifs qui interrogent notre rapport au corps et au territoire en faisant appel à différents modes d’expressions.

    Ses créations explorent et questionnent notre rapport à l’espace et à la perception. Son travail en arborescence se développe à travers un ensemble de projets complémentaires relatifs aux paysages sonores , aux interactions du dedans et du dehors dans la traversée de territoires urbains, aux environnements synesthésiques sollicitant les corps, aux jeux acoustiques comme marqueurs des lieux, aux installations intermédia où des dispositifs audiovisuels immergent le spectateur, à la performance et à la production d’objets visuels ou en mouvement .

    Production

    • Partenariat Transcultures – Arts2
    • Avec le soutien des Pépinières européennes de Création

    Plan

    Transcultures