Transcultures


Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores

French (Fr)English 

(United Kingdom)

News

Park in progress#12 @Huesca - fin octobre >> début novembre 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Park-in-progress-Huesca_Transcultures-2014


De fin octobre au 2 novembre, la municipalité de Huesca (Aragon) accueille, après Mons à City Sonic en septembre et Nicosie (organisé par la ARTos Foundation) en octobre, la douzième édition du projet européen itinérant Park in progress (initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes et dont Transcultures est co-organisateur) qui s’inscrit dans le cadre du festival Pereferias et se décline en 3 étapes (avec les événements Micronesia, Regen-sites et Periferias).

Au cœur de la ville, une vingtaine d’artistes espagnols et internationaux (dont l’artiste audio et multimédia montois Stéphane Kozik) en résidence investissent avec leurs créations contextuelles (performances, installations, parcours urbains…), différents espaces insolites dans la ville, dans une approche transdisciplinaire propre à Park in progress et en lien avec le thème de cette édition festival Periferias : « Fake ».

From late October to November 2nd, the city of Huesca (Aragon) hosts after Mons (at Festival City Sonic) in September and Nicosia (with ARTos Foundation) in October, the twelfth edition of the European nomadic project Park in progress (initiated by the European Pépinières for young artists and co-organised by Transcultures) which will be part of the festival Pereferias divided into three stages (with the Micronesia, Regen-sites and Periferias events).

At the heart of the city, twenty Spanish and international artists (including Mons multimedia artist Stéphane Kozik) are in residence to create new site specitfic transdisciplinary performances, installations, urban itinerary ...) in several unusual spaces in the city, in connection with the theme of this editionof the festival Periferias which is "Fake."

www.parkinprogress.eu
Park in progress est soutenu par le Programme Culture Europe de l’Union européenne.

Philippe Franck : Autour de Vice Versa 1.0 (de la recherche à la création numérique) et de la Quinzaine numérique 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

 

Vice-Versa_Quinzaine-Numerique_Transcultures-2014

Pour la clôture du festival City Sonic et à l’occasion des lancements de la Quinzaine numérique 2014 et de la Quinzaine Numérique Mons, Transcultures a proposé une manifestation polymorphe (exposition, installations, projections, conférences, présentations, applications) intitulée Vice versa 1.0 (de la recherche à la création numérique - commissariat de P. Franck et J. Urbanska). Retour sur ces manifestation avec Philippe Franck, directeur de Transcultures.

Que représente pour vous la Quinzaine numérique en tant qu’acteur historique des arts numériques en Fédération Wallonie-Bruxelles et également membre de la commission arts numériques du Ministère ?

Philippe Franck : La Quinzaine numérique initiée en 2013 par le Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles est en soit louable dans son ouverture à tous les publics (y compris aux moins spécialisés) et dans sa volonté de donner une visibilité accrue à la fois aux projets, aux artistes et aux opérateurs en proposant un temps fort. Nous allons faire un bilan de cette deuxième édition prochainement en commission arts numériques où nous nous battons ensemble, avec des sensibilités certes diverses mais conciliables, pour défendre ce secteur en expansion (et qui « contamine » de plus en plus de champs culturels et autres) et obtenir plus de moyens pour aider à la conception, la production, la diffusion et la promotion de ces œuvres et événements. En période de crise, c’est un défi mais ce que j’ai peu entendre des discours de nos décideurs me paraissent plutôt encourageants.

Personnellement, il me semble que si la Quinzaine continue à se développer (et cette édition a proposé plus d’activités et a sans doute touché plus de public que le premier essai trop peu promotionné en général, à l’époque) notamment en faveur des structures peut être moins « assises » (bien que chez nous, c’est très relatif dans ce domaine) qui en bénéficient peut être d’avantage au final, elle ne devrait pas oblitérer d’autres temps forts et festivals, dans la saison, qui devraient pouvoir aussi pouvoir obtenir une aide suffisante pour offrir aux publics et aux artistes une programmation de qualité internationale avec le plus de rémanence possible. Il manque, par exemple, encore, à mon sens, un grand festival de référence (comme l’Autriche a Ars Electronica, l’Allemagne Transmediale, la France, les Bains numériques et d’autres) chez nous même si les événements se multiplient et que plusieurs tentatives volontaristes sont régulièrement faites tant à Bruxelles qu’à Mons.

Dans le cadre de Mons2015, Capitale européenne de la culture, nous allons proposer une cinquième édition de notre Biennale des cultures numériques Transnumériques mais même dans ce contexte favorable, nous devrons aussi être très « inventifs » pour réunir assez de moyens. Heureusement, Transcultures jouit, depuis plusieurs années (et cela fait partie intégrante de notre approche), un bon réseau international et de nombreux partenaires locaux et régionaux que nous allons activer là aussi pour nourrir des collaborations, co-productions et échanges fructueux.

Il est aussi important que les structures puissent travailler dans une certaine sérénité et aussi sur les moyen et long termes pour mener à bien leurs missions et se développer.

Comment avez-vous choisi les installations et performances qui font parties de la Quinzaine numérique ? Quels étaient les critères de sélection ?

Ph. F. : Nous nous sommes centrés avec Jacques Urbanska, co-commissaire artistique de ce premier événement Vice Versa-de la recherche à la création numérique imaginé pour la Quinzaine numérique, sur les œuvres ayant bénéficié à la fois d’un temps de recherche appliquée et dédiée par des ingénieurs de l’Institut de recherche numediart (Université de Mons), ainsi que du suivi de production artistique de Transcultures.

Nous avons en fait souvent collaboré depuis la création de numediart en 2007 (qui correspond environ à notre arrivée à Mons) mais nous n’avions jamais vraiment mis l’accent sur ce trait d’union recherche/production/création artistique et c’est tout naturellement que les œuvres interactives (performances, installations, applications ou dispositifs plus ludiques) de Thomas Israël (avec sa grande sculpture immersive Méta-Crâne), Gauthier Keyaerts (nouvelle étape de la performance/installation Fragments#43-44), Nicolas d’Alessandro (Say Aaaah ! un face à face ludique en prélude de son installation mobile et vocale Voix des Anges que nous présenterons en septembre 2015 dans le festival City Sonic), François Zajéga avec une nouvelle étape de la performance Tanukis sur la musique live du Loïc Rebourssière à la guitare augmentée (notons que ces deux trois étant chercheurs et créateurs) ou encore des Larbitsisters (les sœurs Jacobs dont une est chercheuse et l’autre, média artiste) avec leur nouvelle application pour smartphones, Algorithmic tubetales se sont imposés comme une évidence. Nous avons également associé une nouvelle installation connectée créant des sortes de haïkus futuristes tirés de flux de bots, Threads, de l’artiste lillois Fabien Zocco (également concepteur/programmeur) que nous accueillons en résidence dans le cadre des Pépinières européennes pour jeunes artistes (dont Transcultures est coordinateur national pour la Fédération Wallonie-Bruxelles).

En complément, nous avons montré une sélection internationale de vidéos numériques du festival d’art vidéo et des cultures numériques Vidéoformes (Clermont-Ferrand) présentée par son directeur Gabriel Soucheyre et d’échanges créatifs entre des villes du monde entier avec les Vidéocollectifs (initié par le concepteur-artiste français Natan Karczmar dès les années 80), également en prologue de partenariats qui seront plus développés à l’occasion des Transnumériques dans Mons2015.

Cette exposition organisée dans les bâtiments de l’école des arts visuels Arts2 et, non loin de là, sur le site des anciens abattoirs où est basé Transcultures a été balisée par des rencontres avec les participants, des présentations, des performances… afin de créer une proximité et un dialogue convivial avec différents publics (étudiants, familles, professionnels…).

Qu’espérez-vous que cet événement a apporté au public ?

Ph. F. : Une curiosité pour des expériences artistiques inédites et au-delà, la diversité de ces mondes numériques en mouvement, ces créativités (qu’elles soient scientifiques ou artistiques et qui ici se recoupent) non seulement technologiques mais issues également de nouvelles formes d’écriture au sens large.

Qu'attendez-vous des participants ? Quel type d’interaction cette manifestation lui propose-t-il ?

Ph. F : L’interaction, ça commence par proposer et faciliter, entre les œuvres et les publics, une relation active, créative, voire interrogative. Les œuvres que nous montrons ne sont pas « neutres » ; elles apportent également un regard poétique qui peut être critique sur notre société de l’information (ou parfois de « désinformation »), et se servent de ces médias pour les pousser plus loin et les rendre conducteurs de sens. Ils nous invitent à relire les textes de ce grand visionnaire qu’était Marshall McLuhan et son fameux « medium is the message » (ou « the massage ») écrit, à l’avènement de « l’âge électronique », dans les années 60.

La thématique "programmer et être programmé" implique-t-elle un risque lié à l'utilisation du numérique dans nos vies ?

Ce titre générique interpellant choisi pour cette Quinzaine numérique@Mons par nos partenaires d’Arts2 est en fait emprunté à l’ouvrage éponyme (sous-titré 10 commandements pour l’ère digitale) de l’essayiste nord-américain Douglas Rushkoff, dans lequel il pointait une méconnaissance contemporaine du numérique et nous enjoignait à prendre en main les outils technologiques pour ne pas être manipulés.

Rushkoff parlait de « logiciels sociaux hérités de systèmes dont nous n’avons plus souvenir » et y disait en substance : « si nous ne pouvons pas voir à l’intérieur de l’ordinateur, on ne se rendra jamais compte que le monde extérieur fonctionne sur des codes obsolètes ».

Quatre ans après la sortie de ce livre de ce grand défenseur de l’open source, ce constat qui est aussi un avertissement reste d’actualité et il nous semble important que les créateurs et les chercheurs prennent position pour nous inviter à faire de même si l’on refuse des « vies pré programmées ».

Propos recueillis par Zoé Thabourdiot
Octobre 2014

25-10-2014 - Bernard Heidsieck La poésie en action (projection - première)

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

bernard-heidsieck_la-poesie-en-action_2014


Paris > FIAC/programme hors les murs > Grand Palais > 18:00

A l’occasion de la FIAC 2014, le film Bernard Heidsieck, la poésie en action sera projeté pour la première fois dans l’Auditorium du Grand Palais le samedi 25 octobre à 18h sur une proposition de la galerie Natalie Seroussi. Ce film documentaire (d’Anne-Laure Chamboissier & Philippe Franck, en collaboration avec Gilles Coudert), avec Bernard Heidsieck, pionnier à partir de 1955 de la “poésie sonore” et fondateur dès 1962 de la “poésie action”, dresse un portrait intime de l’artiste et de son œuvre via une série de dix nouveaux entretiens originaux et d’archives audiovisuelles de ses performances sonores, pour la plupart inédites.

A travers sa parole, le film est un voyage dans son œuvre, sa « double vie » d’artiste et de banquier, et un témoignage extrêmement vivant sur la poésie sonore, à la fois historiquement et dans son développement actuel. Ces conversations avec lui sont enrichies d’entretiens avec d’autres figures majeures de la poésie sonore, de l’édition ou de la performance: Jean-Pierre Bobillot, Olivier Cadiot, Laurent Cauwet, Anne-James Chaton, Paul-Armand Gette, John Giorno, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Arnaud Labelle-Rojoux et Jean-Jacques Lebel, complétés par des documents d’archives rares.

During FIAC 2014, the documentary film Bernard Heidsieck, la poésie en action will be projected for the first time at the Auditorium Grand Palais on Saturday 25 October at 6 pm, on a proposal of the galerie Natalie Seroussi. This documentary film (by Anne-Laure Chamboissier and Philippe Franck, in collaboration with Gilles Coudert), with Bernard Heidsieck, "sound poetry" pioneer since 1955 and founder in 1962 of "poetry action", paints a new portrait of the artist and his work, with a series of ten new interviews and audio visual archives, most often unreleased, of his sound performances.

With Bernard Heidsieck's voice, this film is a journey into his work as well as an extremely vivid testimony on his “double life” as an artist and a banker, defining sound poetry, historically as well as in its current development. These conversations with the artist are complemented with interviews of other major figures in sound poetry, publishing and performance: Jean-Pierre Bobillot, Olivier Cadiot, Laurent Cauwet, Anne-James Chaton, Paul-Armand Gette, John Giorno, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Arnaud Labelle-Rojoux and Jean- Jacques Lebel, as well as rare archival documents.

Un film documentaire d’Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck, en collaboration avec Gilles Coudert. Une co-production, a.p.r.e.s production, CHAM Projects, Solang Production Paris Brussels, Transcultures, avec l’aide de la commission Image Mouvement du CNAP et le soutien de la galerie Natalie Seroussi.

17+18.10.2014 - Participation Transcultures @ Quinzaine numérique Tournai

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

robots_logos_foundation_2014


Tournai > Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles

17.10 > 18:00 Café Numérique – Art numérique & spectacle vivant

Joëlle Tillmanne (Université de Mons, Laboratoire de théorie du circuit et du signal), Nicolas d’Alessandro (chercheur à l’Institut de Recherche numediart et musicien), Jacques Urbanska (artiste, community manager, chargé de projets réseaux/numériques Transcultures) partageront leurs pratiques, leurs expériences, leurs savoir-faire dans le domaine des arts numériques et/ou du spectacle vivant + 20:00 présentations d’installations/performances par numediart et Het Firmament

Joëlle Tillmanne (University of Mons, Laboratory of theory of circuit and signal), Nicolas d'Alessandro (Institute of research numediart, researcher and musician), Jacques Urbanska (artist, community manager, in charge of networks/digital projects for Transcultures) will share their practices, experiences and expertise in the field of digital arts and/or performing arts + 20: 00 presentations installations / performances by numediart and Het Firmament

En partenariat avec le Café Numérique de Tournai ; Transcultures - Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores; Numédiart - Institut pour les technologies des arts numériques.

18.10 > 18:30 Gauthier Keyaerts: Fragments#43-44

Avec Fragments #43-44, Gauthier Keyaerts propose une performance dont le dispositif repose à la fois sur la technologie, sur l'instinct et sur l'improvisation. L’artiste y devient chef d’orchestre face à un écran et à une caméra qui capte mouvements et profondeur de champs, déclenchant et transformant des univers sonores et visuels (images conçues par François Zajéga).

Fragments #43-44’ by Gauthier Keyaerts offers a performance based both on technology, instinct and improvisation. Front of a screen and a camera that captures motion and depth of field, the artist bccomes a conductor transforming and triggering audible and visual worlds (images by François Zajéga).

Production: Transcultures en partenariat avec numediart et Arts².
Dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le soutien de la commission arts numériques du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles) et de la plate-forme transfrontalière pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s) qui reçoit le soutien du programme FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen.

18.10 > 19:15 Logos Foundation: Robots Orchestra

La Logos Foundation (Gand) présente ses drôles d’instruments acoustiques automatisés générant de la musique en temps réelle.

The Logos Foundation (Ghent) presents its funny automated acoustic instruments generating music in real time.

En partenariat avec Transcultures

16-10-2014 - Trans Demo, de la recherche à la création numérique - Présentations, enjeux, performance...

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

Transdemo_Vice-Versa_Quinzaine-Numerique_Transcultures-2014


Mons > Arts² > 15:00

Trans Demo invite des artistes et chercheurs arts numériques à présenter, dans une ambiance conviviale, au public, aux étudiants et aux professionnels curieux d’innovation, l’état de leur projet «in progress».

En clôture de la manifestation Vice versa 1.0, Transcultures et numediart proposent une après-midi de présentations (modérateurs: Thierry Dutoit-numediart et Philippe Franck-Transcultures) par Nicolas d’Alessandro (chercheur à numediart et musicien) sur ces récents projets combinant dispositif mobile et lutherie numérique, Bénédicte Jacobs (chercheur réseaux sociaux à l’ULB et média artiste) & Laure-Anne jacobs (media artiste) des Larbitssisters autour de leurs recherches sur l’application mobile pour réseaux sociaux Tubeplot et son logiciel, générateur d’intrigues, combinant procédés narratifs et théorie des probabilités, Fabien Grisard (chercheur à numediart – projet linkedtv) sur la création d’une interface gestuelle pour la composition performative à partir d’une banque d’échantillons sonores, Philippe Freville (responsable transmedia de Pictanovo - la communauté de l’image du Nord-Pas de Calais, présentation des Expériences Interactives – Tourcoing) 
+ performances interactives de Gauthier Keyaerts, Fragments #43-44 (dispositif-nouvelle lutherie électronique interagissant avec des images organico-numériques de François Zajéga) + François Zajéga (traitements images numériques) & Loïc Rebourssiere (traitements MAX, guitares moog), Tanukis.

transcultures.be/quinzainenumerique

15:00 - Arts2 - Auditoire – présentations des projets recherche/création numérique

  • 15:00 – introduction par Thierry Dutoit (dir. numediart) et Philippe Franck (dir. Transcultures)
  • 15:20 -  présentation du projet mobile Voix des Anges de Nicolas d’Alessandro (chercheur numediart et concepteur/musicien)
  • 15:40 – présentation du projet City Light par Thierry Dutoit (directeur de numediart)
  • 16:00 – présentation des Expériences interactives par Philippe Freville
  • (responsable Transmedia de Pictanovo – la communauté de l’image du Nord-Pas de Calais)
  • 16:20 – présentation de l’application mobile pour réseaux sociaux Tubeplot et son logiciel, générateur d’intrigues, combinant procédés narratifs et théorie des probabilités par le Larbitlab (Bénédicte & Laure-Anne Jacobs)
  • 16:40 -  Création d’une interface gestuelle pour la composition performative à partir d’une banque d’échantillons sonores par Fabien Grisard (chercheur numediart – Linked TV)

17:05 - Arts2 - Salle d’exposition – Performances Vice Versa 1.0

  • 17:05 - Présentation de Tanukis par François Zajéga (artiste numérique, enseignant Arts2)
  • 17:15 - Tanukis, performance interactive de François Zajéga et Loïc Reboursière
  • 17:35 - Fragments#43-44, performance/installation interactive de Gauthier Keyaerts

1800 - Anciens Abattoirs (17 rue de la Trouille) – Frigo

  • 18:00 – visite des installations Métâ-crâne de Thomas Israël et Threads de Fabien Zocco
  • + rencontre et échange autour d’un drink de clôture au bar du Frigo (offert)

 

Closing the event “Vice versa, 1.0”, ‘TransDemo’ invites artists and researchers to present their ongoing digital projects in a friendly atmosphere, to the public, students and professionals interested to innovation. Transcultures and numediart propose an afternoon of presentations (moderators: Thierry Dutoit for numediart & Philippe Franck for Transcultures) by Nicolas d'Alessandro (numediart researcher and musician) on his recent projects combining mobile devices and digital instruments, Bénédicte Jacobs (social network researcher at ULB and media artist) & Anne-Laure Jacobs (media artist) of Larbitlab around their research on mobile application for social networks Tubeplot combining narrative processes and probability theory, Fabien Grisard (researcher numediart - LinkedTV project) on creating a gestural interface for performative composition from a library of sound samples, Philippe Freville (transmedia manager for Pictanovo - the Fellowship of the image of the Nord-Pas de Calais, presentating the “Interactive Experiences”programme) + interactive performances Fragments #43-44 (new electronic instrument device interacting with digital images conceived by François Zajéga) by Gauthier Keyaerts + “Tanukis’ by François Zajéga (digital image processing) & Loïc Rebourssiere (MAX soundscape, moog guitars).

  • Production: Transcultures en partenariat avec numediart et Arts².
  • Dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le soutien de la commission arts numériques du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles) et de la plate-forme transfrontalière pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s)

14-10-2014 - Les Oracles : Liquidation totale + Percées

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

thomas-israel_oracles-percees_video-spectres


Québec > Québec en toutes lettres > Méduse > 19:00

Les oracles construit deux passerelles entre écrivain, chorégraphes, artistes audio et vidéo. Une soirée diptyque dont la première partie, Liquidation totale (tout doit disparaître), sous forme de laboratoire de création, rassemble la romancière et essayiste Martine Delvaux ainsi que la chorégraphe Manon Oligny. La seconde, Les Oracles: Percées, résulte de la rencontre entre la poètesse Catrine Godin, la chorégraphe Karine Ledoyen, le vidéaste Thomas Israël et le concepteur sonore Philippe Franck. Retravaillés, remixés ensemble et transposés en d’autres langages, gestes et mots se retrouvent ainsi propulsés sur scène via un système de projection vidéo et sonore. Portés par la présence physique de l’auteure qui traverse la scène, les mots dansés s’incarnent avec force et aplomb.

Oracles built two bridges between writers, choreographers, audio and multimedia artists. A diptych evening the first part, ‘Liquidation totale (tout doit disparaître) (Total Clearance -everything must go)’ as a creative laboratory, brings together the novelist and essayist Martine Delvaux and choreographer Manon Oligny. The second, ‘The Oracles: Percées’ result of the encounter between the poet Catrine Godin, choreographer Karine Ledoyen, videographer Thomas Israël and the sound designer Philippe Franck. Reworked, remixed together and translated into other languages, gestures and words are found on stage and powered through a system of video and sound projection. Carried by the physical presence of the author who crosses the stage, the words danced embodied with strength and confidence.

Production: Productions Rhizome, Transcultures avec le soutien de du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada, ville de Québec et de Wallonie-Bruxelles International. Liquidation finale (tout doit disparaître) Auteure: Martine Delvaux, chorégraphe: Manon Oligny, interprète: Marilyn Daoust
Les Oracles: Percées Auteur: Catrine Godin, chorégraphe: Karine Ledoyen, concepteur sonore/musicien: Philippe Franck, concepteur vidéo: Thomas Israël, interprètes (vidéo): Fabien Piché, Ariane Voineau, mise en scène et conception : Simon Dumas.

  • Salle Multi de Méduse, 591, rue Saint-Vallier Est, Québec

07-10-2014 - Paysages sonores Installations Espace(s) Son(s) Hainaut(s) + performances

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

stephane-kozik_echo-system_2014


Valenciennes > Le phenix > 18:30

Fruit de collaborations entre Art Zoyd (centre de création musicale), le manège.mons, Transcultures et le phénix (scène nationale de Valenciennes) réunis au sein de la plate-forme pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s), Paysages électroniques est une soirée dédiée à la diversité créative de la création sonore électro d’aujourd’hui. Performance live électronique, installation interactive, dj set… complètent la présentation du spectacle Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières (avec le comédien Pierre Baux et l’altiste Garth Knox, d'après le livre La Haine de la musique de Pascal Quignard) de Benjamin Dupé, compositeur associé au phénix. Krouchi Floy (Bass Holograms) réinvente le raga électronique, seule avec sa basse, environnée de haut-parleurs. Gauthier Keyaerts joue avec les images virtuellement soyeuses de François Zajéga et ses sons électro-organiques dans le dispositif Fragments#43-44 avant que Next Baxter distille un mix groovy et « e-bryde ». À l’occasion de cet événement, sera également lancé la nouvelle compilation City Sonic (sur le label Transonic) reprenant une sélection de pièces présentées au festival en 2012, 2013 et 2014.

Result of collaboration between Art Zoyd (music creation center), le phénix (Valenciennes), le manège.mons, Transcultures in the framework of the platform for innovative music Espace(s) Son(s) Hainaut(s), Electronic landscapes is an evening dedicated to the creative diversity of the electro sounds today. Electronic live performance, interactive installation, dj set ...around the show Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières (after the book La haine de la musique by Pascal Quignard, with comedian Pierre Baux and Garth Nox on viola) by Benjamin Dupé composer associated to le phénix. Krouchi Floy (Bass Holograms) reinvents the "electronic" raga alone with her bass, surrounded by speakers. Gauthier Keyaerts plays with the silky images of François Zajéga and his electro-organic sounds in Fragments # 43-44 before Next Baxter’ groovy hybrid mix. This event will also be the occasion of the launch the new City Sonic compilation (on the Transonic label) with a selection of pieces presented in the 2012, 2013 and 2014 editions.

espaces-sons-hainauts-intereg-logo-verticalDans le cadre de Espace(s) Son(s) Hainaut(s), projet soutenu par les fonds FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen. Partenariat Phénix, Art Zoyd, manège.mons et Transcultures. En collaboration avec Césaré, centre national de création musicale – Reims.

05-10-2014 - Nuit européenne de la jeune création / European night of the Young Creation

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

park-in-progress_cyprus_2014


Park in progress#11 > Chypre/Cyprus > Nicosia

Organisé par la ARTos Foundation (pour la culture, les arts contemporains, l’innovation et la rercherche), la onzième edition de Park in progress aura lieu dans les jardins municipaux de Nicosie, à quelques pas de la “Buffer Zone” (Zone tampon), avec une vingtaine d’artistes chypriotes et internationaux qui investiront ce lieu dans une approche transdisciplinaire et contextuelle. Pour cette étape de ce projet européen itinerant (dont Transcultures est un co-organisateur) initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes, les arts du cirque et le monde de la science viendront nourrir un paysage varié de propositions artistiques, transdisciplinaires et inattendues.

Organised by the the ARTos Cultural and Research Foundation, a contemporary arts and science centre dedicated to research, creativity and innovation the Cyprus edition of Park in progress will take place in the “Nicosia Municipal Gardens” that surround the Parliament and the Municipal Theatre, very near the Buffer zone, where more than 20 artists from Cyprus and from all over Europe will gather to demonstrate the universality of artistic creation as a vector of sharing and openness. This 11th transdisciplinary and site specific edition of the European nomadic project Park in progress (of which Transcultures is one of the co-organiser) initiated by the European Pépinières for young artists will focus on the contemporary circus arts and the world of science.

Park in progress reçoit le soutien de l’Union Européenne (programme Culture)

www.parkinprogress.euwww.artosfoundation.org/

05-10-2014 - Nuit européenne de la jeune création / European night of the Young Creation

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

park-in-progress_cyprus_2014

Park in progress#11 > Chypre/Cyprus > Nicosia

Organisé par la ARTos Foundation (pour la culture, les arts contemporains, l’innovation et la rercherche), la onzième edition de Park in progress aura lieu dans les jardins municipaux de Nicosie, à quelques pas de la “Buffer Zone” (Zone tampon), avec une vingtaine d’artistes chypriotes et internationaux qui investiront ce lieu dans une approche transdisciplinaire et contextuelle. Pour cette étape de ce projet européen itinerant (dont Transcultures est un co-organisateur) initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes, les arts du cirque et le monde de la science viendront nourrir un paysage varié de propositions artistiques, transdisciplinaires et inattendues.

Organised by the the ARTos Cultural and Research Foundation, a contemporary arts and science centre dedicated to research, creativity and innovation the Cyprus edition of Park in progress will take place in the “Nicosia Municipal Gardens” that surround the Parliament and the Municipal Theatre, very near the Buffer zone, where more than 20 artists from Cyprus and from all over Europe will gather to demonstrate the universality of artistic creation as a vector of sharing and openness. This 11th transdisciplinary and site specific edition of the European nomadic project Park in progress (of which Transcultures is one of the co-organiser) initiated by the European Pépinières for young artists will focus on the contemporary circus arts and the world of science.

Park in progress reçoit le soutien de l’Union Européenne (programme Culture)

04-10-2014 - Arnaud Eeckhout + Vivian Barigand @ la Nuit Blanche Brussels

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

eeckout_barigand_twist_city-sonic-2014


Bruxelles > Nuit Blanche > Grand Casino

Bienvenue dans la quatrième dimension avec cette installation illusionniste créée au festival City Sonic à Mons en 2012. Il fallait y penser: l’aluminium, à grande échelle, démontre ici ses fortes propriétés hypnotiques, tant sur le plan visuel que sonore. La matière, sujette aux torsions et aux mouvements ondulatoires, dialogue avec l’espace, les corps, suggère le vent, la pluie, la mer, tout un paysage, et vous immerge dans une atmosphère propice à la contemplation perpétuelle.

Welcome to the 4th dimension with this illusionist installation premiered at Festival City Sonic in Mons in 2012. We should have thought of this: aluminium foil on a grand scale, here demonstrating its powerful hypnotic properties, both visual and aural. The foil itself, which twists and undulates, interacts with the space and the bodies of the viewers; suggests wind, rain, the sea, a whole landscape, and immerses them in an atmosphere conducive to perpetual contemplation.

Production: Transcultures

03-10-2014 Projections + présentations/rencontres Vidéoformes/Vidéocollectifs

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

giloux_shrinking-cities_vice-versa_2014

Mons > Arts² > 12:00 (projection Vidéoformes) + 14:00 (présentations)

 La Quinzaine numérique@Mons, Transcultures et Arts² invitent Gabriel Soucheyre (directeur de Vidéoformes) et Nathan Karczmar (initiateur des Vidéocollectifs) à présenter leurs projets et leurs démarches. Vidéoformes, festival d’art numérique et des cultures numériques initié à Clermont-Ferrand en 1986 et dirigé par Gabriel Soucheyre soutient avec Transcultures le projet participatif Vidéocollectifs (échanges vidéo entre plusieurs villes et structures internationales) initié par Nathan Karczmar dans la mouvance de l’Esthétique de la Communication (Fred Forest, Mario Costa) dans les années 80. Tous deux présenteront leurs démarches et leurs parcours avec en introduction, une projection d’une sélection internationale d’œuvres présentées par Vidéoformes avec:

As part of the ‘Digital Emergences’ lectures/workshops cycle and manifestation “Vice Versa 1.0 /Quinzaine numérique @ Mons”, Transcultures and Arts² invite Gabriel Soucheyre (director of Vidéoformes) and Nathan Karczmar (initiator of Videocollectifs) to present their projects and initiatives. Vidéoformes, festival of video art and digital cultures initiated in Clermont-Ferrand (France) in 1986 and directed by Gabriel Soucheyre supports with Transcultures the Videocollectifs participatory project (video exchanges between several cities and international structures) initiated by Nathan Karczmar (close to the Aesthetics of Communication initiated/theorized by Fred Forest and Mario Costa) in the 80’s. Both speakers will present their approaches and their projects after a projection of a selection of video works presented by Vidéoformes for the occasion featuring various international artists (see above).

Partenariat Transcultures/ Arts² en collaboration avec Vidéoformes et Vidéocollectifs. Dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le soutien de la commission arts numériques du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles) et de la plate-forme transfrontalière pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s) qui reçoit le soutien du programme FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen.

>>16.10.2014 - Exposition Vice Versa 1.0 – de la recherche à la création numérique

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

fabien_zocco_Threads_2014-2_Transcultures-2014

Mons > Arts² + Frigo > 12:00 - 18:00

 La manifestation Vice Versa – de la recherche à la création numérique proposée à l’Ecole des Arts Visuels Arts² et au Frigo (site des anciens abattoirs) regroupe des installations interactives de Thomas Israël (Méta-Crâne) et réseau de Fabien Zocco (Threads - dans le cadre de sa résidence Pépinières européennes pour jeunes artistes chez Transcultures), mobiles de Nicolas d’Alessandro (Say aaaah! jeu entre deux smartphones devenus instruments vocaux) et des Larbitsisters (application courts-métrages Algorithmic tubetales), des sélections vidéo du festival Vidéoformes (Clermont-Ferrand) et des Vidéocollectifs (échanges vidéo entre plusieurs villes, de Jérusalem à Berlin).

Commissariat artistique: Philippe Franck & Jacques Urbanska Production: Transcultures, en co-production avec Le manège.mons, en partenariat avec numediart et Arts², avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (arts numériques).

Remerciements à TechnocITé.Vice Versa 1.0 est présenté dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la plate-forme transfrontalière pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s) qui reçoit le soutien du programme FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen.

The “Vice Versa 1.0 – from research to digital creation’ event taking place at the Visual School of Arts of Mons, Arts² and the Frigo (site of the ancient slaughterhouse) features interactive installations by Thomas Israel (‘Meta-Crâne’), Fabien Zocco (‘Threads’ - in the framework of his European Pepinieres for young artists residence at Transcultures), Nicolas d'Alessandro (‘Say aaah!’), a mobile application by the Larbitsisters (‘Algorithmic tubetales’)+ video selections of Festival Vidéoformes (Clermont-Ferrand) and videocollectifs (video exchanges between several cities, from Berlin to Jerusalem).

  • espaces-sons-hainauts-intereg-logo-verticalEntrée libre / free entrance
  • Arts², Carré des Arts (aile gauche), 4a, rue des Soeurs noires, Mons
  • Le Frigo, Site des anciens abattoirs (aile droite), 17 rue de la Trouille, Mons
  • transcultures.be/quinzainenumerique (infos sur Vice Versa 1.0)
  • www.quinzainenumeriquemons.be (infos sur le programme de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Mons)
  • www.quinzainenumerique.be (infos sur l'ensemble de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles)

Newsletter - Transcultures - octobre 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter

OCTOBRE / OCTOBER 2014

Quand la 12ème édition du festival City Sonic a fermé ses bonnes vibrations sonores voici que ce sont ouvertes les horizons numériques de Vice Versa 1.0 (de la recherche à la création numérique) dans le cadre de la Quinzaine numérique à Mons. Dans ce cadre fédérateur, Transcultures propose, outre des installations et applications mobiles, des rencontres, présentations, conférences et projections les 3 et 16 octobre avec la Trans Demo.

Hors les murs de la cité du Doudou, nous participerons également à la Nuit Blanche de Bruxelles, à la onzième édition du projet européen itinérant Park in progress organisé à Nicosie par la Artos Foundation mais aussi à la soirée Paysages électroniques au phénix, à Valenciennes, avec des installations et performances préalablement présentées dans City Sonic et au festival Québec en toutes lettres avec la création des performances Oracles co-produites avec Productions Rhizome dans le cadre des échanges bilatéraux Québec/Fédération Wallonie-Bruxelles, avant de présenter à la FIAC de Paris un nouveau documentaire sur Bernard Heidsieck, inventeur de la poésie-son.

When the 12th edition of Sonic City festival spread its last good sound vibrations, opens the event Vice Versa 1.0 (from research to digital creation) as part of the Quinzaine numérique in Mons. In this unifying framework, Transcultures offers, in addition to installations and mobile applications, meetings, presentations, lectures and projections on October 3th and October 16th. In Brussels, installations supported by Transcultures are selected by the White Night.

Abroad we will also participate to the eleventh edition of the nomadic European project Park in progress organized in Nicosia by Artos Foundation, participate to the 'Electronic Landscapes' evening in Valenciennes featuring installations & performances previously shown at Festival City Sonic, fly to Quebec City to present the premiere of the 2 Oracles performances co-produced with Rhizome Productions and present a new documentary film on the great poet/artist Bernard Heidiseick at the FIAC (Paris).

Lire la suite / Read More


Newsletter - Transcultures - septembre 2014 - City Sonic #2

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter-2

CITY SONIC | SEPTEMBRE #2 / SEPTEMBER #2 2014

Après une belle ouverture du festival avec la Nuit européenne de la jeune création concluant les résidences de la dixième édition du projet européen Park in progress à Mons et une City Sonic Party qui nous a emmené jusqu’au bout de la nuit montoise, City Sonic continue de battre son plein cette dernière semaine avec la performance média C2M1 de Magali Desbazeille et Sigfried Canto (24.09), un second Partage d’écoute avec Sébastien Biset reliant musique et cosmos (25.09) et, en clôture le 27 septembre, le lancement de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Mons et de notre événement/exposition Vice Versa 1.0 (de la recherche à la création numérique) à Arts² et au Frigo. Il vous reste encore 6 jours pour découvrir le parcours Emergences sonores avec une trentaine d’installations-créations, bonne visite sonic !

After a great opening of the City Sonic festival with the European Night of young Creation, output of the 25 artistic residences of this the tenth edition of Park in progress in Mons and a City Sonic Party that brought us to the end of the night, City Sonic#12 continues for one more last week with the media performance C2M1 (by and with Magali Desbazeille and Sigfried Canto – 24 Sept.), a second “share of listening” with Sebastien Biset connecting music cosmos (25 Sept), and on Sept. 27, the launch of the “Digital in fortnight” of the Federation Wallonia-Brussels in Mons and our event / exhibition “Vice Versa 1.0 (from research to digital creation)” to the visual arts school Arts² and the Frigo. You have 6 days left to discover the itinerary ‘Sound Emergences” with more than thirty installations ; enjoy your sonic visit sonic!

Lire la suite / Read More

1>27-09 - City Sonic #12 - Park in progress #10 - Mons : Emergences Sonores

AddThis Social Bookmark Button

citysonic-2014_flyer-Web1

Press release

For its twelfth edition, the Sound Arts international festival City Sonic launched in 2003 by Transcultures, Center for digital and sound cultures, in co-production with manège.mons, will exclusively focus on sound emergences, inviting young Belgian and international creators to artistic residencies who will then be broadcasted from Mons on for the first time.

As for the previous edition, City Sonic features the European project Park in progress. Initiated by European Pépinières for young artists, this project is a nomadic innovative event (which will also take place with other artists in Cyprus, Luxemburg and Spain from October to December 2014) that promotes mobility and encounter between interdisciplinary creators; two dozen interdisciplinary artists from Belgium, Japan, France, UK, Czech Republic, Turkey … working on sound material in different ways, will be welcomed for artistic residencies on the former slaughterhouse site where Transcultures is located in Mons to present on Thursday, September 11th at 8:30 p.m, a European Night of the young creation for the opening of the festival, a program of short creations (performances, installations, projections) resulting from a one-week residency. These conceptions will then be shown until the end of the festival in the Grande Halle des Abattoirs and set the content of the Sounds in progress# 2 exhibition.

On the Arbalestriers site, the work of the winners of the call for proposals of Espace(s) Son(s) Hainaut(s) (platform for innovative music linking the Belgian and French Hainaut regions) initiated by the le manège.mons, Art Zoyd and Le Phénix (Valenciennes where these installations will also be exhibited in October), as well as a selection of installation projects from the Visual Arts School and Music/theatre Conservatory of Mons Arts2  and the Visual Arts School of Brussels ESA Saint-Luc, resulting from workshops led by City Sonic artists throughout the year.

In addition to a sound itinerary in the city, the festival is punctuated by performances and singular events such as the Sonic Garden Party (with concerts by Baudouin De Jaer, Maurice Charles JJ electro-sax and diva Christina with Quasi una fantasia) located in the private gardens of the Belfry neighborhood (Sunday the 14th of September, 3pm), C2M1 by Magali Desbazeille and Siegfried Canto (24th of September Arbalestriers hall, 8 pm), a media performance which runs through written and coded language, from the invention of short message system writing language to the advent of printing.

City Sonic also offers Sonic Kids workshops, an introduction to new audio practices for the youngest on Wednesday the 17th of September at the Frigo (from 2pm on).

The closing event of this twelfth edition, will match the launch of the Quinzaine numérique (digital fortnight), featuring events related to digital cultures in several cities of the Wallonia-Brussels Federation. In this framework, the exhibition Vice versa, from research to media arts (collaboration between the Institute of Research numediart and Transcultures), will open at Arts2 (Carré des Arts) on September 27th, featuring interactive installations by Thomas IsraëlNicolas d’Alessandro, an app by theLarbitsisters and the digital performance Tanukis by François Zajega et Loïc Reboursière at Le Frigo.

City Sonic exhibitions: 12 > 27 September, 12 am > 6pm, free entrance, closed on Mondays.

City Sonic opening + Park in progress/European Night of the young creation: September 11th (guided tour by the curator Philippe Franck starting at 6:30 pm, from Arbalestriers’ site, 1 rue government Mons + European Night of the young creation at 20:30 on the site of the former slaugtherhouse, 17 rue de la Trouille, Mons)

Press release download
All the details of this edition soon on citysonic.be
(lire ce dossier de presse en français)

citysonic-2014_flyer-Web2

Newsletter - Transcultures - août 2014

AddThis Social Bookmark Button
There are no translations available.

transcultures-newsletter

CITY SONIC | AOÛT / AUGUST 2014

City Sonic approche à grand pas et l’équipe de Transcultures se consacre pleinement, avec ses partenaires, à son organisation et à accueillir, à Mons, début septembre 25 artistes pour Park in progress qui pour la seconde fois, sera associé à City Sonic et à son ouverture avec la Nuit européenne de la jeune création le 11 septembre (save the date !) composé des projets audio interdisciplinaires réalisés pendant le temps de résidence. Outre le site des anciens abattoirs réservé à ce projet européen itinérant, celui des arbalestriers accueillera d’autres « émergences sonores » avec une sélection de travaux d’étudiants d’écoles d’art partenaires et les lauréats de l’appel à projet Espace(s) Son(s) Hainaut(s). Vous trouverez ci-dessous un premier résumé de ce que nous réserve cette édition 2014 (programme complet sur citysonic.be) orientée jeunes artistes. Bel été sonique !

City Sonic#12 will be coming soon and Transcultures team, with its partners, is fully dedicated to its organisation, ready to welcome in Mons from beginning of September 25th artists for the European project Park in progress which for the second time, will be associated with City Sonic. On September 11th (save the date!), the European Night of young creation featuring audio interdisciplinary projects developed during the time of residency will be the great opening event of both Park in progress#10 and City Sonic#12. In addition to the site of the former slaughterhouse where Park in progress@Mons takes place, the site of the Arbalestriers will show other "sound emergences" (check the full program on citysonic.be - English version soon online) with a selection of students of the Art Schools and the winners of the call for proposals/sound installations Espace(s) Sound(s) Hainaut(s). We wish you a great sonic Summer 2014!

Lire la suite / Read more
You are here: Home