Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Newsletter février 2012

Newsletter février 2012

L’art de ce XXIeme siècle mutant serait-il un grand cabaret de curiosités ? Sans doute est-ce une façon détournée et enjouée de présenter des singularités dans notre société de l’hyperspectacle. En février, les artistes soutenus par Transcultures seront à Valenciennes, au Phénix dont la programmation est à suivre, au Centre culturel de Huy qui s’ouvre lui aussi à ces « indisciplinarités », à Mons aussi où Damien Bourniquel présentera le résultat de sa résidence Pépinières européennes pour jeunes artistes mais aussi avec des conférences en partenariat avec la Faculté d’Architecture et d’urbanisme et à l’ESAPV Mons, sans oublier les ateliers Sonic Kids qui attirent les jeunes publics vers les pratiques numériques et sonores innovantes. Le futur c’est déjà aujourd’hui, à nous de nous y engager avec la culture de la différence sous peine de…

Could the 21st century be defined as a great cabaret of curiosities? Maybe it could be a way to show different forms in our society of the hyperspectacle. Transcultures will be in Valenciennes at the Phenix, Cultural Centre of Huy, in Mons with the premier of Smell like Mons Spirit by Damien Bourniquel (as part of European Pépinières for young artists) and also hybrid lectures in partnership with the Visual Art School and the Architecture Department of the University.

03.02.2012
The Aktivist + DJ Next Baxter
@ CABARET DE CURIOSITÉS #7 > NOW FUTURE !
Valenciennes > Phénix

the-aktivist_transcultures-2012« Un cabinet de curiosités est un lieu où sont entreposés et exposés des objets collectionnés, avec un certain goût pour l’hétéroclisme et l’inédit. Ce moment de programmation affirme son penchant pour l’indéterminé, au-delà de toute approche disciplinaire, et réunit des artistes venus des arts vivants, des arts visuels et de la littérature. Pour nous éloigner des questions de genres tout en restant au plus près des questions contemporaines, nous avons pris le parti d’une approche thématique : la science-fiction.Il s’agit en effet d’interroger la contraction du temps, cette convulsion récente qui fait que le futur et le passé sont disponibles dans l’ici et le maintenant de la société de l’information : phénomènes de crise, disparition du corps, accélération permanente, volonté de développement durable… Jamais le futur n’a été aussi proche et aussi indéterminé… » – extrait du programme du Phénix.
Electron libre, musicien électro-organique (The Aktivist) et dj aux hybridations chaloupées (DJ Next Naxter), Gauthier Keyaerts sera l’invité du Phénix, dans le cadre du projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s), pour un décapant Cabinet de Curiosités qui présente également, entre autres « futuristes du présent », Art Zoyd avec une création, Rêve 1, la trilogie de Chico & Matijevic avec Tracks le 3.02 également, Eszter Salamon et Tales of the Bodiless ou encore Gérald Kurdian dans 1999 ou pourquoi les méchants ont toujours l’accent russe (le 4 février).

« A cabinet of wonders is a place where collected objects are stored then put on display in a miscellaneous and original fashion. A spirit in which the Cabarets of Curiosities are inspired. This program highlights its relish for the unclassifiable regardless of any academic approach. Artists from the performing arts, the visual arts and literature are brought together. We chose a thematic approach : science fiction… » (taken from the Phénix’brochure)
In this special event organised by the Phénix, the electronic/organic musician (The Aktivist) & smart groovy dj (DJ Next Naxter), Gauthier Keyaerts will play, in the framework of the programme Espace(s) Son(s) Hainaut(s) supported by the European Commission (Interreg IV), as part of Cabinet of Curiosities (the future is now) also featuring Rêve 1 by Art Zoyd avec une création, Rêve 1, a trilogy by Chico & Matijevic, Eszter Salamon’ Tales of the Bodiless, Gérald Kurdian’ 1999 and more exciting interdisciplinary pieces.

À partir du 04.02.2012 / from 04.02.2012
Corps et âmes
Centre culturel de l’arrondissement de Huy

centre-culturel-huy_transcultures-2012Corps et âmes invite à voir la danse contemporaine à travers le hublot des arts plastiques avec une performance Insert Coin (04.02 + 03.03, de 20 à 22:00) du collectif t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e, formé par Pierre Larauza et Emmanuelle Vincent, qui propose au passant-voyeur malgré lui, d’interagir avec trois performeuses (danseuse, actrice et chanteuse) qui évoluent derrière une vitrine. Philippe Franck a concocté pour cette manifestation un salon d’écoute où l’on découvre un choix subjectif et varié de musiques (Todor Todoroff, Thierry De Mey, Jean-Paul Dessy, Maximalist !, Philippe Jelli, Noise Makers Fife) faites sur mesure pour des chorégraphies contemporaines belges.
Le 10 février à 20:00, lors d’une conférence-rencontre Filmer la danse, chorégraphier les images, Thierry De Mey (compositeur, cinéaste, co-directeur artistique de Charleroi/Danses) et Philippe Franck dégageront les lignes de force et les grands enjeux d’une œuvre qui échappe aux classifications et croise subtilement les pratiques et les technologies.
Exposition avec des œuvres de Eve Giordani, Fré Werbrouck, Thierry De Mey… accessible du jeudi au dimanche de 14 à 18:00.

Corps et âmes (Bodies and souls) is an interdisciplinary event on contemporary dance featuring an exhibition (with works by Eve Giordani, Fré Werbrouck, Thierry De Mey…), a performance (4.02 + 3.03.2012) by t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e « Insert Coin » (directed by Pierre Larauza and Emmanuelle Vincent) with 3 dancers-singers behind a window for your eyes and ears only. Philippe Franck will propose a selection of music made to measure for Belgian choreographers (pieces by Todor Todoroff, Thierry De Mey, Jean-Paul Dessy, Maximalist !, Philippe Jelli, Noise Makers Fife). Check also a conversation by composer/filmmaker Thierry De Mey and Philippe Franck on the relation between dance and image on February 10 at 8pm.

07.02.2012
Scènes de maquette, réfléxion sur le modélisme dans l’architecture
Conférence de Yann Rocher
Faculté d’architecture et d’urbanisme > Mons > 12:00


scenes-maquettes_affiche_transcultures-2012Dans le cadre du cycle « Territoires numériques augmentés », avec Yann Rocher, architecte, artiste sonore, maître-assistant à l’Ecole supérieure d’Architecture Paris-Malaquais.
« Outil emblématique des architectes depuis la nuit des temps, la maquette est aussi un mode de représentation régulièrement investi par les artistes, qu’il s’agisse pour eux d’un support narratif ou d’un détournement des codes architecturaux. Cette conférence proposera, par le biais d’exemples précis, d’analyser ce rapprochement entre disciplines, et tentera de saisir quelques spécificités scénographiques et esthétiques de la miniaturisation de l’espace à l’ère du numérique ».

A lecture by Yann Rocher (sound artist, architect, teacher at the Architecture School Paris-Malaquais) on modelling in architecture, interdisciplinary set and miniutarisation of the space in the digital age.


09.02.2012:

>>  Smells like Mons Spirit
Conférence de Damien Bourniquel
ESAPV Mons > 10:30

smells-like-mons-spirit_affiche_transcultures-2012 est le projet de résidence arts numériques de Damien Bourniquel (Dadadata) chez Transcultures à Mons dans le cadre du projet Map Extension 2011- 2012 des Pépinières Européennes pour jeunes artistes. Prenant pour sujet la ville de Mons à travers ses acteurs locaux, ses artistes, ses musiciens, Damien Bourniquel (France) tente d’en dresser un portrait data-digital décalé et bancal. Son travail explore la catastrophe des médias et les médiums numériques, ceux qui constituent désormais notre quotidien (ordinateurs, smart- phones, appareils photos, caméscopes, télévisions, baladeurs mp3…), ceux qu’on s’échange tous les jours, qui captent notre réalité et la restitue.

Damien Bourniquel (Dadadata, France) has been for 3 months in residency at Transcultures in Mons in the framework of the European Pepinieres for young artists. He will present his data digital audio-visual work working on the glitch and the media catastrophy at the Visual Art School of Mons in the morning (in French only).

>>  Performance Dadadata & Les images audicieuses (feat. Nios Karma)
Le Frigo > Mons > 20:00


dadadata_les-images-audacieuses_transcultures-2012Dadadata suivant sa démarche participative, a constitué, à Mons, un «band» composé d’étudiants férus de nouvelles formes artistiques et de technologie numérique : Les Images Audacieuses. Le 9 février à 20:00, après la conférence, ensemble ils mettront leur grain de sel dans la «matrice» montoise. Cette soirée data-dionysiaque sera la préfiguration de la performance audio-visuelle du 24 février également au Frigo, dernière étape de la résidence Pépinières européennes de Damien Bourniquel chez Transcultures à Mons.

In the evening, Dadadata + Les Images Audacieuses (« audacious images » a AV band featuring young artists from Mons) will present a try out at Le Frigo of what will be presented at the end of his residency in Mons on the 24th of February also at Le Frigo.

22.02.2012
SONIC KIDS
Livescape : La nature mise en son
Lieu à déterminer > Mons


livescape_la-nature-mise-en-son_transcultures-2012Dans le cadre du projet transfrontalier Espace(s) Son(s) Hainaut(s) (ESH) soutenu par la Commission Européenne(Interreg), et co-organisé par Art Zoyd (collectif de musique électronique), Le Phénix (Scène Nationale Valenciennes), le manège.mons en partenariat avec Transcultures propose le programme d’actions de sensibilisation du jeune public à l’écoute active et aux pratiques sonores : sonic kids. 

Dans ce cadre, une journée d’ateliers sonores interactifs, ludiques et pédagogiques pour des jeunes âgés de 8 à 11 ans, se déroulera à Mons (lieu à déterminer).
Cet atelier est animé par le collectif d’artistes pluridisciplinaires Livescape. 
Il invite les enfants à créer, à partir de leur imagination, des instruments uniques et originaux en bidouillant des matières organiques. Ainsi se muent en guitare électrique ou en harpe des branches de bois, des fruits en synthétiseurs et des galets en séquences rythmiques,…



A sound art workshop for the kids (from 8 to 11 year old) by interdisciplinary group Livescape building funny and strange instruments with wood, organic textures and electronics in the framework of the programme Espace(s) Son(s) Hainaut(s) and supported by the European Commission (Interreg IV).

24.02.2012
Smells like Mons spirit
Damien Bourniquel-Dadadata + Les images audacieuses
Lieu à déterminer

Présentation du résultat de la résidence de 3 mois à Mons de Damien Bourniquel (Dadadata ici avec Mathieu Junquet-France), chez Transcultures dans le cadre des Pépinières europénnes pour jeunes artistes + invités: Les images audacieuses (Arnaud Eeckhout,Vivian Bourigand, Pierre Tournay, Olivier Ramu, Julien Colson), jeunes artistes de l’ESAPV Mons.


Final presentation of Smells lile Mons Spirit by Damien Bourniquel (Dadadata with Mathieu Junquet – France) and its locl artists guests, Les images audacieuses (Arnaud Eeckhout, Vivian Bourigand, Pierre Tournay, Olivier Ramu, Julien Colson).

APPEL À PROJET NUIT BLANCHE BRUXELLES


logo_nuit-blanche_transcultures-2012Extrait de l’appel 2012 : L’appel à projets pour la 10e édition de Nuit Blanche (le 6 octobre 2012, plusieurs lieux du centre ville) s’adresse tout autant aux artistes confirmés qu’émergents. Mêlant installations, performances, projections multimédias, interventions musicales, projets interactifs,… la programmation regroupe des oeuvres très diversifiées par le registre ou l’échelle, et est ouverte à toutes les disciplines artistiques pour autant que les projets revêtent un caractère contemporain et puissent être proposés à un large public, tout au long de la nuit. Les projets proposés peuvent aussi bien concerner des productions existantes que des nouvelles créations, Nuit Blanche Bruxelles, une initiative de l’Echevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles, privilégiera cependant toujours les projets inédits ou n’ayant pas bénéficié d’une large diffusion à Bruxelles. Les artistes qui le souhaitent sont autorisés à remettre plusieurs projets différents.
Les projets seront évalués en fonction des critères généraux suivants :

  • qualité artistique (caractère novateur du projet, qualité de la réalisation artistique, qualité de la scénographie,…) ;
  • adéquation au lieu / réappropriation de l’espace public (occupation de l’espace, détournement ou mise en scène du lieu, respect des riverains,…) ; 
  • capacité d’accueil (les projets sélectionnés doivent être accessibles à un grand nombre de personnes en même temps) ; 
  • faisabilité technique (réalisme de la proposition, durée du montage et du démontage, implications techniques, puissance électrique nécessaire, respect des normes de sécurité, adéquation aux conditions météorologiques,…) ; 
  • budget (réalisme et justification des dépenses avancées, équilibre budgétaire entre recettes et dépenses, …).

La plupart des projets sélectionnés bénéficient d’une intervention financière située entre 1.000,00 EUR et 5.000,00 EUR (toutes charges et taxes comprises), en fonction de la légitimité des coûts de production avancés. Certains projets en espace public, considérés comme « site specific », pourront bénéficier d’une intervention de Nuit Blanche allant de 5.000,00 EUR à maximum 15.000,00 euros (toutes charges et taxes comprises), en fonction des spécificités du projet. Ces projets devront impérativement concerner l’un des sites suivants : la place Rouppe, le Skate Park (gare de la Chapelle), la place du Sablon, la place de l’Albertine ou le Mont des Arts.
L’intervention de NUIT BLANCHE a pour objectif de couvrir :

  • la rémunération des artistes et des éventuels collaborateurs avec lesquels ils décident de s’associer ; 
  • l’achat éventuel de matériaux et la location éventuelle du matériel technique nécessaire à la réalisation du projet ; 
  • les frais de déplacement et de livraison (repérage, installation) ; 
  • les frais de montage et démontage ; 
  • les frais liés à l’encadrement du projet le soir de Nuit Blanche.