Contact us @ +32(0)65 59 08 89 - contact@transcultures.be

Transnumériques #4 – Après le cinéma de Gregory Chatonsky

Transnumériques #4 – Après le cinéma de Gregory Chatonsky

Après le cinéma de Gregory Chatonsky, exposition d’œuvres numériques et audiovisuelles de Gregory Chatonsky

Vernissage le 21 juin – 19h30 (ENTREE LIBRE) 

Du 22 juin au 15 juillet 

De 12h00 à 18h00, fermé le lundi

GALERIES

Entrée 5 euros (Réductions spéciales : www .galeries.be)

Pour clore cette quatrième édition des Transnumériques en beauté, Transcultures et GALERIES sont heureux de vous convier au vernissage de la dernière exposition qui animera le festival, Après le cinéma de Gregory Chatonsky, ce jeudi 21 juin à 19h30 à GALERIES dans la Galerie de la Reine à Bruxelles.

« Le cinéma, dès son origine, a dialogué avec d’autres disciplines et n’a cessé de faire des citations. Ce jeu des citations et de références est caractéristique du postmodernisme et doit sans doute être articulé avec une autre fin. Celle dont le cinéma depuis son époque muette n’a cessé de prendre la mesure. Si par ailleurs le cinéma ne cesse de raconter son origine mythique, alors il est sans fin au sens où il ne cesse de finir. Et cette (in)finitude, le numérique lui-même n’a cessé d’en parler, se rêvant parfois comme la relève du cinéma, utopie d’une fin qui serait aussi un nouveau commencement permettant de réaliser ce qui avait été enfoui dès l’origine. Le numérique s’est présenté comme la clôture du cinéma rendant disponible tous les films par le téléchargement, les connus comme les inconnus, mettant les œuvres toutes sur le même plan et construisant une attention égale du public. Le numérique, son discours et son idéologie, mis en avant l’interactivité, l’immensité des médias qu’il était à même de manier pour créer des histoires infinies, c’est infini qui aurait mis à mort le cinéma, qui enfin lui aurait donné fin, une fin définitive, une vraie fin. Mais ce fantasme d’un second cinéma, est celui d’une seconde révolution, thématique bien connue dans la modernité. Pourtant quelque chose manque et c’est ce manque qui est perçu… »  G. Chatonsky

Avec entre autres œuvres de Grégory Chatonsky (sélection en cours) :

– Se toucher toi (2004) installation interactive

– Dance with US (2008), -La révolution a eu lieu à New York (2002), -Waiting (2007) – installations en réseau

– Interstices (2006), -Compositions (2001) – installations génératives

– Readonlymemories (2003) – photographie numérique

– Vertigo@home (2007), – Desert III (2011), – Insulaires (2007), – Hisland (2008) – vidéos

Commissariat Artistique : Julie Miguirditchian avec la complicité de Philippe Franck

Avec le soutien de Galeries, Transcultures, Ambassade de France et Délégation du Québec à Bruxelles