Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

13 > 17.01.14 Translations sonores (Atelier vertical) – Bruxelles

13 > 17.01.14 Translations sonores (Atelier vertical) – Bruxelles

Cet atelier transversal organisé par Nathalie Balthasar et Philippe Franck dans le cadre de la semaine atelier vertical (sur la thématique « trans ») de l’Ecole d’Art Supérieur Saint-Luc (Bruxelles) propose une série de conférences et initiations concrètes introduisantles étudiants (pas de pré requis nécessaires) aux spécificités des arts sonores et leur relation avec l’environnement, les lieux et les objets quotidiens. En introduction et matière à réflexion, des conférences sont proposées à l’ensemble du groupe le lundi 13 janvier.

Philippe Franck (directeur de Transcultures et du festival international des arts sonores City Sonic) retracera, en résumé, l’historique du « sound art » à travers les avant-gardes du XXème siècle et leurs récents développements des pratiques audio notamment en relation avec l’espace urbain.

Sébastien Biset (coordinateur du programme Archipel pour le Point Culture et créateur sonore) parlera du « hacking et détournement musical dans l’expérience d’écoute » en abordant le vaste champ des lutheries expérimentales, sauvages, insolites et insolentes.

Après ces introductions historiques et critiques illustrées par plusieurs extraits de pièces sonores, trois ateliers sonores seront présentés aux étudiants qui pourront choisir d’en suivre un (chacun avec des exercices concrets autour d’une ou plusieurs pratiques sonores) jusque la fin de la semaine où une évaluation avec un petit jury coïncidera le vendredi 17 janvier 2014, avec la présentation publique des travaux encadrés par les intervenants.

Stéphane Kozik (plasticien sonore et artiste multimédiatique) proposera une initiation aux arts sonores et à l’interactivité à travers deux techniques simples et peu coûteuses: le micro piezzo ainsi que le tapis sensitif construit à partir d’un clavier d’ordinateur (traitement de texte). Ces deux techniques permettent de très nombreuses possibilités: prises de son dans la matière, création d’instruments, d’installations sonores, d’installations interactives…

Arnaud Eeckhout (plasticien, créateur sonore, musicien) invitera les étudiants à uneréflexion autour du son en tant que matière. Il approche le son d’un point de vue plastique et sculptural, questionnant les failles de notre perception, initiant les étudiants à ce jeu d’interstice entre la réalité et nos interprétations de celle-ci et le passage de l’imperceptible au perceptible.

Sébastien Biset mettra en avant est le son de la « situation ». Il s’agit de penser le sonore (en tant que pratique et écoute) dans les termes d’une « beauté de situation, provisoire et vécue ». Seront abordés le « field recording », la musique in situ, le busking » (performances dans l’espace public) et l’ « instant music », en interrogeant également les concepts de lieu, de contexte et de situation.

Un partenariat ESA Saint-Luc/Transcultures

  • Entrée libre
  • Rendu ouvert au public le vendredi 17 janvier, bâtiment de l’ESA Saint-Luc, 4ème étage (salles M45 et M44)
  • ESA Saint-Luc, place Morichar, Saint-Gilles/Bruxelles
  • www.stluc-bruxelles-esa.be