Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Call – Résidences Croisées Vice Versa 2015 : La Chambre Blanche / Transcultures

Contexte

Dans le cadre de son programme d’échanges croisés Vice Versa et du programme MAP (Mobility for Art Process) des Pépinières européennes pour jeunes artistes, Transcultures lance avec La Chambre Blanche basé à Québec, une série de résidences qui feront se rencontrer un artiste québécois et un artiste-technicien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et qui se clôtureront par une présentation publique dans le cadre du symposium Transnumériques soutenu par Mons2015, Capitale européenne de la Culture, Wallonie Bruxelles International et la cellule Arts Numériques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La date de clôture de cet appel est fixée au 01 mars 2015.

Les dates

  • Résidences « online »
    • entre le 01 et le 30 avril 2015 et le (période pouvant être adaptée selon les besoins)
    • 1ère rencontre et mise en place du projet
  • Résidence à La Chambre Blanche – Québec
    • entre le 01 mai et le 08 juin 2015
    • présentation d’une étape de travail
  •  Résidence à Transcultures dans les cadres du symposium Transnumériques/Mons 2015
    • mi octobre à fin novembre 2015
    • présentation finale du projet

Infos

  • Veuillez lire attentivement l’appel à projet ci-contre et le règlement.
  • Vous pouvez aussi consulter/télécharger toutes les infos au format pdf.
  • Pour répondre à cet appel, vous devez vous créer un compte dans la base de données de Transcultures (voir ci-dessous).
  • Si avez des questions, vous pouvez contacter Jacques Urbanska par mail ou directement par skype (objet du mail ou message de contact avec la mention : Transnumeriques Awards 2015).

Inscription

  • Aller sur la page d’inscription
  • Password : Transcultures.be
  • Remplissez le formulaire d’inscription
  • Choisissez un appel, remplissez le formulaire et téléchargez vos fichiers

En bref

L'appel à participation

Un artiste programmeur de la Fédération Wallonie-Bruxelles et un artiste ou concepteur multimédia québécois seront sélectionnés afin de travailler ensemble dans le but de faire une œuvre « singulière » commune ou travaillant des champs et des compétences complémentaires.

Les participants doivent démontrer un intérêt au travail collaboratif et il est nécessaire que l’artiste oeuvre dans le domaine des arts numériques (installations, dispositifs interactifs, géolocatifs,…), des arts en réseau (net-web art,…) ou encore des nouvelles pratiques perfor- matives intermédiatiques.

Toutes les informations complémentaires et conditions sont détaillées dans le règlement (voir ci-dessous).

Critères

L’appel est ouvert à toute personne résidant en Fédération Wallonie-Bruxelles et ayant suffisamment des compétences techniques pour répondre à des créations multimédias actuelles dans les domaines « art + nouvelles technologies/science/recherche/innovation… ». Il devra tenir compte des points suivants :

  • le caractère innovant et interdisciplinaire (arts numériques, multimédiatiques formes hybrides…) du projet
  • l’adaptabilité et l’intérêt pour le contexte local et l’intégration d’acteurs-opérateurs culturels locaux dans le processus de création.
  • la qualité artistique professionnelle et la possibilité de mise en réseau avec d’autres structures à un niveau international.
  • le projet doit être à la fois ouvert, exigeant, inventif et susceptible d’ intégrer des paramètres locaux et contextuels mais doit en fin de processus proposé une étape publique autonome, révélatrice du contenu et du développement du travail à Mons pendant la résidence.- l’artiste doit aussi participer à la médiation de son projet (notamment par des interventions dans des écoles d’art de la Fédération Wallonie-Bruxelles, présentations diverses de sa démarche…) et de sa promotion en lien avec l’équipe de Transcultures.
  • lire le règlement ci-dessous pour de plus amples informations

L’application se fait uniquement via nos formulaire online (mot de passe : Transcultures.be).

 

votre proposition

A noter que pour cet appel, une proposition de projet de votre part n’est pas obligatoire, mais qu’une (ou plusieurs) contribution pourrait nous aider à mieux vous connaître, à nous aider dans le choix du partenaire le plus pertinemment et à découvrir des projets que nous aurions également envie de soutenir dans d’autres contextes.

Votre projet éventuel peut se traduire par différentes propositions :

  • une envie de votre part de prendre un temps pour acquérir ou approfondir des connaissances techniques
  • un work in progress, une recherche, le développement d’une technologie, d’un software ou hardware
  • un projet d’oeuvre artistique multimédias (que cela soit un nouveau projet, une oeuvre en cours ou l’évolution d’une oeuvre déjà réalisée)

Même s’il s’agit de construire un projet commun basé sur une proposition artistique québécoise, il se peut que ça soit votre projet (ou encore une partie de ce dernier ou une technologie qui est y développée) qui intéresse tout particulièrement le jury ou votre partenaire canadien. Cela peut permettre également d’enrichir la base de travail de la première résidence et vous faire gagner du temps dans l’élaboration du projet définitif.

 

Critères techniques

Cette année, le participant belge sera choisi en regard de l’apport technique qu’il peut apporter dans un projet.

Le projet final devra être facilement transportable, ne demandant pas une logistique lourde.

Conditions financières / diffusion

  • Résidence « online » (4 semaines ) :
    • soutien à la création forfaitaire de 700 euros
    • la période peut être adaptée selon les besoins
  • Résidence à La chambre Blanche (six semaines) :
    • soutien à la création forfaitaire de 1450 euros
    • 200$ de petit matériel
    • le transport et l’hébergement sont pris en charge
    • un accès aux laboratoires de la Chambre Blanche
    • un support technique
    • une rencontre publique organisée par le centre
  • Résidence à Transcultures (six semaines) :
    • soutien à la création forfaitaire de 1450 euros
    • le transport et l’hébergement sont pris en charge
    • au moins une rencontre publique organisée par Transcultures (en lien avec les partenaires locaux)
    • un support technique et communicationnel
    • 200 euros de petit matériel

Règlement complet de l'appel à participation

A lire attentivement

  1. Général
    • Cet appel à projet concerne la partie européenne du programme de résidences croisées Vice Versa 2015 entre La Chambre Blanche (Québec/Canada) et Transcultures (Mons/Belgique).
    • La réponse à cet appel se fait uniquement après inscription et par le biais du formulaire online repris à l’adresse http://transcultures.be/database (mot de passe : Transcultures.be).
    • En répondant à cet appel, le participant déclare avoir pris connaissance et marque son accord avec tous les points du présent règlement.
    • La date de clôture de cet appel est fixée au 01 mars 2015 inclus.
    • N.B. : L’appel à projet québécois est à retrouver sur le site de La Chambre Blanche.
  1. Participation / Participant
    • Aucun frais d’inscription
    • Toute personne majeure résidente en Fédération Wallonie-Bruxelles peut répondre à l’appel : artistes, chercheurs, ingénieurs…
    • L’appliquant devra posséder des compétences techniques pour répondre à des créations multimédias actuelles dans les domaines « art + nouvelles technologies/science/recherche/innovation… » (ex. : connaissances HTML, PHP, JavaScript et/ou Arduino, Processing, max msp et/ou C++, Python, Pearl et/ou développement d’application tablette/téléphone… etc.)
  1. Les résidences
    • Trois résidences sont prévues :
      • Résidence de conception (online)
        • entre le 01 et le 30 avril 2015 et le (période pouvant être adaptée selon les besoins)
        • 1ère rencontre et mise en place du futur projet
        • recherche et élaboration d’un modus operandi concernant le concept de « résidence online » : softwares, méthodologie de travail, communication (interne et externe)…
        • mise en place rapide d’espace et d’outils Web accessibles au public (site, réseaux sociaux…) qui auront pour but de documenter et d’archiver le projet, ainsi que de communiquer sur ce dernier.
      • Résidence à La Chambre Blanche – Québec
        • entre le 01 mai et le 08 juin 2015
        • résidence de recherche
        • présentation d’une étape de travail
      • Résidence à Transcultures (dans les cadres du symposium Transnumériques/Mons 2015)
        • mi octobre à fin novembre 2015
        • résidence de production
        • présentation finale du projet
      • il sera également demandé aux artistes de prévoir du temps pour des présentations publiques de l’avancée du projet : interviews écrites, sonores ou audio-visuelles, streaming… et de documenter le projet via les outils Web mis en place lors de la première résidences, et ce, tout au long des 3 résidences.
  1. La proposition pour l’appel et le projet définitif
    • Pour le participant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, seule l’inscription et une note d’intention sont demandés.
    • Une proposition de projet n’est pas obligatoire, même si elle est vivement conseillée : elle peut nous servir à mieux connaître l’appliquant, à mieux voir les complémentarités avec l’artiste québécois ou à simplement découvrir des recherches ou des projet qui pourraient intéresser Transcultures ou La Chambre Blanche pour d’autres partenariats.
    • Cette proposition peut prendre des formes légères tel que : recherche/développement de technologies ou dispositifs technologiques ou les grandes lignes d’un projet, réaliste ou utopique.
    • Nouvelles propositions, travaux en cours ou projets passés sont acceptés comme proposition, si l’appliquant justifie un minimum sa proposition dans le cadre de cet appel.
    • A noter que le projet final ne découlera pas forcément des propositions reçues (Québec + FWB), il découlera du travail lors de la première résidence.
    • Le projet final devra être facilement transportable, ne demandant pas une logistique lourde
    • Les équipes des 2 structures suivront l’élaboration du projet final et sa réalisation afin de gérer, notamment, des problèmes de faisabilité (budget, transport, monstration…).
  1. Présentations publiques
    • 2 présentations publiques du projet en fin de résidences sont prévues dans les cadres de la Chambre Blanche (work in progress) et du symposium Transnumériques/Mons2015.
    • Il est demandé que la communication du projet via le Web inclue, si possible, une présentation « live » (à définir dans le cadre des résidences : interviews, discussion, performance…)
  1. La sélection et le jury
    • Le jury sera, a priori, uniquement composé de l’équipe de La Chambre Blanche et de celle de Transcultures.
    • Les lauréats seront sélectionnés chacun sur bases des demandes spécifiques à leur appel, mais également pour la complémentarité que le jury trouvera dans leurs profils et/ou propositions.
    • Les lauréats seront avertis par emails dans les jours qui suivent la deadline et une mention sera visible sur les sites de Transcultures et de La Chambre Blanche.
    • Les décisions finales du jury sont sans appel.
  1. Budgets et services offerts au lauréat FWB
    • Résidence de conception (online) : soutien à la création forfaitaire de 700 euros
    • Résidence à La Chambre Blanche (six semaines) : soutien à la création forfaitaire de 1450 euros +
      200$ pour petit matériel – un accès aux laboratoires de la Chambre Blanche – un support technique – une rencontre publique organisée par le centre
    • Résidence à Transcultures (six semaines) : soutien à la création forfaitaire de 1450 euros + 200 euros pour petit matériel – au moins une rencontre publique organisée par Transcultures (en lien avec les partenaires locaux) – un support technique et communicationnel
    • Le transport et l’hébergement sont pris en charge par les structures
  1. Communication
    • Tous les artistes sélectionnés bénéficieront d’une communication via différents supports et les réseaux associés à Transcultures et à ses partenaires.
    • Tous les participants bénéficieront d’une présence online via les sites de Transcultures.
  1. Droits et diffusion
    • Les droits et conditions de diffusions définitifs devront être fixés à la fin de la résidence de conception (online)
    • La matière produite pendant les résidences et présentations du projet intégrera les Archives Numériques de Transcultures et pourra être utilisés dans un cadre promotionnel en lien avec le programme Vice Versa ou pour la promotion de Transcultures et La Chambre Blanche, sous n’importe quelle forme de média : catalogue, programme, invitation, presse écrite, Internet et télévision.
    • Toute autre type de diffusion devra faire l’objet d’un accord préalable avec l’artiste.
  1.  Divers
    • Les crédits définitifs devront être fixés à la fin de la résidence de conception (online)
    • Le lauréat s’engagent à mentionner dans toute communication de la matière ou de l’oeuvre produite pendant ces résidences que cette dernière a créée dans le cadre du programme Vice Versa de Transcultures avec un lien vers les sites Web de Transcultures et La Chambre Blanche.

Who's Who ? Les partenaires

Vice-Versa_Residences-2015-logo-master-jak_Transcultures-2014Vice Versa est le programme d’échanges croisés de Transcultures. Il regroupe différents projets qui ont tous comme point de départ une volonté pour la mise en commun de moyens, d’expertise, l’échange d’expérience et la découverte de nouveaux partenariats public et privés dans les domaines Arts + Sciences/Recherches/Nouvelles technologies/Innovation…

Ces collabarations peuvent prendre des formes aussi variées que le partenariat de coproduction ou de diffusion, la production d’événements, de résidences, la mise à disposition de matériel et d’expertise ou de curatoriat…


Vice-Versa-quinzaine-numerique_depliant_affiche_web_Transcultures-2014Vice Versa 1.0

Vice Versa 1.0 à été produite pour L’événement La Quinzaine Numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2014. Il voulait célébrer et interroger les croisements féconds entre la recherche appliquée et la création numérique. Avec cette manifestation

Polymorphe, Transcultures (en co-production avec le manège.mons) a présenté une première sélection d’œuvres innovantes d’artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Nord de la France qui était le fruit de soutien/co-production entre l’Institut de recherche numediart et le Centre des cultures numériques et sonores.

À une exposition proposée à l’École des Arts Visuels Arts² et au Frigo (site des anciens

abattoirs où est installé Transcultures) étaient associés des performances, des conférences (Emergences numériques), des présentations (Trans Demo) et des projections. Cet événement était associé à la Quinzaine numérique@Mons qui regroupe, dans le contexte de Mons2015, Capitale européenne de la culture, de nombreux acteurs de la région montoise publics et privés.

Commissariat artistique: Philippe Franck & Jacques Urbanska

Production: Transcultures, en co-production avec Le manège.mons, en partenariat avec numediart et Arts², avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (arts numériques). Avec la participation du projet Espace(s) Son(s) Hainaut(s) reçoit le soutien du programme FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen. Remerciements à TechnocITé pour son soutien logistic.

Vice-Versa-overview_Quinzaine-Numerique_Transcultures-2014

La-Chambre-Blanche-visuels_Vice-Versa_Transcultures-2014Fondée en 1978, La Chambre Blanche fut le premier centre de diffusion géré par un collectif d’artistes à québec. Vouée à l’ensemble des disciplines des arts visuels, sa programmation des toutes premières années touche principalement la performance, les pratiques alternatives en photographie et l’installation.

Le collectif de La Chambre Blanche se compose d’artistes et de critiques d’art dont la rencontre teinte l’ensemble de ses activités. En 1981, un centre de documentation voit le jour ; ce dernier prendra un essor considérable à partir de 1994. Il s’agit du seul centre de documentation en art actuel à québec offrant un service public complet avec personnel de recherche, lieu d’accueil et prêt de documents.

Depuis 1982, le programme de résidence demeure un lieu privilégié de réflexion sur les La-Chambre-Blanche-visuels3_Vice-Versa_Transcultures-2015pratiques in situ. Le centre fait figure de pionnier et se distingue en invitant les artistes à venir créer des œuvres éphémères et uniques propres à ce nouveau contexte de création.

Le mandat de La Chambre Blanche s’est radicalisé en 1996 en faveur de ce programme de résidence et l’organisme s’est doté d’un premier studio bien aménagé pour recevoir les artistes durant des périodes de six semaines. La présence internationale s’intensifie alors et permet au centre de jouer un rôle de premier plan dans l’animation de la scène culturelle de québec.

Fin 2000, La Chambre Blanche ouvre un laboratoire de production sur le web, proposant ainsi à la communauté artistique non seulement de nouveaux outils de production, mais surtout un nouveau contexte de création : l’espace virtuel. Dès 2001, les premiers artistes y effectuent des résidences de production web.La-Chambre-Blanche-visuels4_Vice-Versa_Transcultures-2015

Depuis quelques années, La Chambre Blanche accorde une place de choix dans sa programmation à la diffusion de projets d’artistes de la scène internationale. De plus, le centre multiplie les programmes d’échanges croisés, notamment avec le brésil, l’italie et le japon.

En 2009, La Chambre Blanche et incident.net joignent leurs efforts pour créer « géographies variables », un vaste programme d’échanges croisés france-québec en art réseau. Non seulement ces échanges enrichissent le paysage culturel de la ville de québec, mais contribuent au rayonnement des artistes québécois à l’international.

 

Transcultures_Anciens-Abattoirs_credits-Mick-Mey_City-Sonic-2014Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores(direction artistique : Philippe Franck), Transcultures est une association qui a été créée en 1996 à Bruxelles pour promouvoir et développer les croisements entre les pratiques artistiques/culturelles contemporaines et les enjeux arts/société/technologies. Elle explore plus particulièrement les champs de la création numérique et des arts sonores.

Depuis 2008, Transcultures est installée à Mons sur le site des Anciens Abattoirs pour y développer un centre interdisciplinaire alliant production, médiation et réflexion pour les créateurs et les cultures électroniques et sonores.

City-Sonic-2014-affiche-web-850_Transcultures (1)Production & diffusion

Transcultures initie, soutient et diffuse en Belgique et à l’étranger de nombreux projets artistiques innovants (arts numériques, innovation web, arts en réseaux, arts sonores, recherche et création…) en lien avec un réseau important de partenaires culturels, pédagogiques et scientifiques.

Emergences sonores & numériques

Outre des actions de sensibilisation pour les cultures électroniques et sonores, Transcultures a entamé avec ses partenaires un travail d’émulation et d’accompagnement de jeunes talents et d’étudiants issus des écoles d’art belges, françaises et européennes jusqu’à l’exposition d’une sélection de projets numériques et sonores pendant connectic-arts_affiche_transcultures-2012les festivals Les Transnumériques, City Sonics et autres événements associés.
Résidences & temps de travail

Transcultures accueille régulièrement des résidences d’artistes en collaboration avec d’autres structures partenaires montoises, de la Communauté française, européennes et internationales.

Réflexion & édition

Transcultures développe parallèlement des axes de sensibilisation et de réflexion autour des enjeux de la création interdisciplinaire, arts/société/technologie, des arts sonores et plus généralement des cultures électroniques. Transcultures a publié divers ouvrages et participé à plusieurs projets éditoriaux collectifs.

exposition-spamm-be_VIA_Jacques-Urbanska_Transcultures-2014City Sonics & Les Transnumériques

A l’heure actuelle, Transcultures coordonne deux festivals de dimension internationale. Lancé à Mons en 2003, le festival des arts sonores City Sonics est dédié à la diversité des arts sonores dans l’espace urbain. Les Transnumériques, initiés en 2005, sont une plate-forme pour les arts numériques, trait d’union entre diverses structures belges et françaises et artistes émergents ou affirmés.

Restez connectés

 

transnumeriques-4_affiche_transnumeriques_Transcultures-2012Initié avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, par Transcultures à l’automne 2005 entre Mons et Bruxelles, Les Transnumériques sont à l’intersection des pratiques artistiques contemporaines et d’une utilisation créative des technologies numériques, il s’agit également de croiser les enjeux attenants à la création et à la formation des arts numériques.

Lors des récentes éditions du festival, les Transnumériques ont voyagé entre Bruxelles, Mons, Liège, Maubeuge, Lille et la région parisienne, en s’ouvrant plus largement par sa programmation, dans une dynamique d’échanges transatlantiques avec des opérateurs québécois notamment.

Unissant autant les scènes expérimentales, performatives, festives tout en pointant des rappels historiques, ce dispositif rhizomatique illustre le caractère multiforme des cultures électroniques en mutation constante.

Mons2015-logo-slogan-rouge_TransculturesAvec 300 événements majeurs sur quelque mille activités culturelles et artistiques, Mons 2015 s’apprête à s’étendre à 17 villes partenaires, de Lille à Gand. Mais la Capitale européenne de la Culture s’inscrit aussi dans une stratégie plus large encore de développement et de reconversion de Mons et de la région. Devenir une « Creative Valley » dans un monde bouleversé en profondeur par les nouvelles technologies, c’est prendre le train en marche et se donner une dynamique qui va emporter ses milliers de visiteurs.

On le voit aux nombreux chantiers qui ont fleuri depuis deux ans partout dans la ville, et n’ont pas seulement pour but de la rendre belle. Le nouveau Centre des congrès, aussi majestueux qu’un navire à l’assaut des flots, sera relié par une nouvelle gare en forme de passerelle à la ville ancienne, de l’autre côté des voies. Les deux architectes à l’œuvre, Daniel Libeskind et Santiago Calatrava, ne sont autres que ceux qui œuvrent au même moment à la reconstruction du Ground Zero, à New York.

Leurs noms et leurs réalisations n’ont d’autre but que d’ouvrir l’imaginaire et le champ des possibles pour toute une génération de jeunes entrepreneurs qui parient sur l’essor de la nouvelle économie créative dans la région, à la suite de Google, de Microsoft et d’IBM. Comment ne pas voir dans cette irrésistible eclosion le pendant des cinq nouveaux musées dont va se doter Mons pour valoriser ses collections d’art, son tourisme mémoriel et ses trois joyaux inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco – les minières néolithiques de Spiennes, le seul Beffroi baroque d’Europe et l’irrésistible « Doudou » ?

Cette future ville créative s’ancre ainsi dans une vision artistique tout aussi ambitieuse qui table autant sur les figures tutélaires qui ont façonné l’inconscient collectif montois – de Van Gogh à Verlaine, révélés à leur art ici-même – que sur les créateurs fêtés dans les grands festivals, de Joël Pommerat à Guy Cassiers, sans oublier des « artistes complices » tendance, comme le styliste Jean-Paul Lespagnard et Marc Pinilla du groupe Suarez.

visu_pepinieres.pngA propos du programme MAP

À l’écoute des mouvements de la scène artistique actuelle, le programme MAP (Mobility in Art Process) s’adresse aux créateurs émergents issus de toutes disciplines qui explorent de nouvelles pratiques au croisement des champs d’expression. Destiné à accompagner les jeunes artistes et acteurs des métiers de la création et de la culture dans leur parcours de professionnalisation, le programme favorise une ouverture féconde sur les différentes formes de création, la multiplicité des expériences, le croisement des champs artistiques et l’enrichissement mutuel.

Pépinières européennes pour jeunes artistesA propos des Pépinières européennes pour jeunes artistes

Les Pépinières européennes pour jeunes artistes accompagnent, depuis de nombreuses années, les jeunes créateurs qui développent de nouvelles formes d’expression en favorisant leur mobilité sur la scène artistique européenne au sein d’un réseau établi actuellement dans 31 pays.