29.01 > 04.02.2024 | Zone Libre – Festival des arts sonores 2024 | Bastia (Fr)

Depuis son lancement en 2019, le festival des arts sonores Zone Libre, Festivale di l’arti sonori, s’est révélé comme l’un des rendez-vous essentiels de la création sonore en Corse. Dénicheur de projets qui questionnent, bousculent et enrichissent les esthétiques, le festival s’est imposé pour sa transversalité, avec sa capacité à croiser les arts sonores et arts visuels avec des formes performatives ouvertes et innovantes.

Zone Libre trace ce sillon vers une sixième édition (à nouveau avec la complicité de Transcultures – cette année associé au 20ème anniversaire de son festival international des arts sonores City Sonic 20 ans, et des Pépinières européennes de Création), l’occasion de redire l’importance et la richesse d’usages hybrides et foisonnants tels que les arts sonores.

Zone Libre célèbre le plaisir immédiat de la création sonore avec ses concerts, performances, et son parcours sonore, l’occasion de découvrir des artistes qui intègrent à leurs représentations soniques des éléments issus des arts plastiques, du cinéma, de la narration, de l’éclectisme, mettant en lumière les expressions les plus singulières et novatrices. Le festival pose constamment un éclairage nouveau sur des artistes de tous horizons, encourage et accompagne les premiers pas des jeunes créateurs, pour favoriser l’expérimentation et l’audace ainsi que les recherches et les réflexions entre art et science.

Philippe Franck, directeur de Transcultures est, depuis 2021, le commissaire d’exposition du parcours sonore en ville, avec une attention particulière aux émergences sonores et numériques.

La vibration d’un festival comme le nôtre est de saisir un monde en perpétuel mouvement et d’être en prise avec les questionnements des artistes, chercheurs.euses porté.e.s par des visions singulières et audacieuses. Travailler à l’organisation et à la programmation d’un tel évènement, mais aussi mettre en place des dispositifs d’actions culturelles dans les nombreux lieux qui nous accueillent : établissements scolaires, bibliothèques et médiathèques, musées, conservatoires et institutions publiques, sont des missions intrinsèquement liées et qui se complètent.

De l’intime au réflexif, du quotidien aux grands mythes, de la musique populaire à la musique expérimentale, du solo à l’ensemble, de l’installation au concert, Zone Libre déploie toute la gamme de sons, substituant au bruit et la violence des nouvelles du monde, des enclaves poétiques qui touchent à l’ineffable et provoquent un plaisir et une énergie qui nous font nous sentir terriblement vivants !

Durant sept jours, plus de vingt artistes de toutes générations et nationalités confondues dans une belle spirale créative nous proposerons de faire ce voyage sonore à partir de la Corse pour Bruxelles, Mons, Vienne, Limoges en passant par Berlin, Paris, Liège, Athènes, Angoulême, Londres, Isokyrö… Nous irons à la rencontre de ces merveilleux créateurs pour partager des moments d’écoute, plus rares les uns que les autres, mais surtout uniques.

Zone Libre 2024

Pour cette programmation 2024, qui propose tant des découvertes locales et nationales que des invités internationaux, divers champs exploratoires sont identifiables  :

  • un parcours d’installations sonores reliant 8 lieux au centre ville de Bastia et ses alentours,
  • le volet émergences sonores (et numériques) avec des jeunes artistes liés
  • Des concerts et performances soniques

Ces divers volets se complètent et participent de l’extension de ce festival de création audio contextuel unique tant en Corse qu’en France. Les différentes personnes et strutures prenant part au festival :

Agnès Guillaume ||| Aleksejus Sapiego ||| Alexis Malbert ||| Antonello Salis ||| Aritoni Hadzijanev ||| Cédric Vanstraelen ||| Christian Vialerd ||| Christophe Bailleau ||| Christopher Chaplin ||| Claude Davin ||| Colline Gall ||| Damien Brassart ||| Datum Cut ||| Edvinas Siliunas ||| Fernando De Azevedo ||| Gabriel Soucheyre ||| Gediminas Stepanavičius ||| Groupe Isulatine ||| Guillaume Faure ||| Guillaume Mazloum ||| Hamida Mathieu ||| Hans Joachim Roedelius ||| Hasan Alp Celikel ||| Jan Jelinek ||| Jérôme Casalonga ||| Kotryna Kvedaryte ||| Kotryna Žilinskaitė ||| Khaldoun Zreik ||| Luc Autrey ||| Maja Jantar ||| Mathea Raffini ||| Novi Sad ||| Novi Sad ||| Olivier Delevingne ||| Olivier Delevingne ||| Paracise Now ||| Paulu Santu Parigi ||| Philippe Boisnard ||| Philippe Brodu ||| Philippe Franck ||| Piero Geiger ||| Rafael ||| Raimonda & Agné Žiūkaitė ||| Roberto Beccera ||| Roméo Poirier ||| Rosa Roedelius ||| Stéphane Kozik ||| Toma Cepaite ||| Tommy Lawson ||| Tommy Lawson ||| Valérie Giovanni… /// City Sonic ||| Conservatoire Henri Tomasi de Bastia ||| Arturia Université ||| Videoformes…

Transcultures @ Zone Libre 2024

29.01 > 03.02.2024 - Parcours sonore en ville

City Sonic Vilnius (Be/Fr/Lt) - création

En mars 2023, a eu lieu, à Vilnius, le « City Sonic Spring Sound Camp » (associé au 20ème anniversaire du festival international des arts sonores City Sonic initié en Fédération Wallonie-Bruxelles par Transcultures).

Ce workshop qui mettait l’accent sur le « field recording » et le pasyage sonore dans l’espace urbain a regroupé une dizaine d’artistes lituaniens encadrés par 3 artistes/commissaires artistiques belge et français (Philippe Franck, Tommy Lawson et Christian Vialard).

Il a donné lieu à une exposition d’art sonore assortie de performances, « Reimagining the city » (accueillie par l’espace culturel pluridisciplinaire Kompresoriné/Ideas Block).

A partir de ces différentes contributions/créations, Paradise Now a réalisé, à l’invitation de Zone Libre, un environnement qui fait entendre la créativité et le talent de cette jeune scène lituanienne aux esthétiques différenciés.

Environnement sonore
29.01 > 03.02 – 14 >17:00
Centru Culturale Alb’Oru

Agencé/mixé par Paradise Now. Avec la participation de Edvinas Siliūnas, Aleksejus Sapiego, Hasan Alp Celikel, Kotryna Kvedarytė, Gediminas Stepanavičius, Raimonda Žiūkaitė & Agnė Žiūkaitė, Toma Čepaitė, Paradise Now, Tommy Lawson, Christian Vialard, Roberto Beccera, Kotryna Žilinskaitè.

Production : Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création, Užiateka, Oasis of the Arts en partenariat avec Kompresorinė – Ideas Block avec le soutien de la Ville de Vilnius et du Conseil lituanien de la Culture

Avec le soutien de Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création, Zone Libre

Oblique - Tommy Lawson (Fr) - création

Tommy Lawson, artiste sonore et sound designer s’intéresse au corps sonore des espaces urbains en élaborant avec la série des parcours sonores géolocalisées une lecture et une écoute en marche, de différents lieux en France et à l’étranger.

À partir de fragments sonores enregistrés in situ, il agence des mini-récits, des « cartes-postales » de perceptions en mouvement.

A l’instar des longues marches pour débusquer, collecter des sons pour ses créations sonores, il promène son appareil photo pour capturer des centaines d’images prises à des moments différents de son histoire personnelle.

Au fil des projets itinérants, le regard en complément de l’écoute rend compte de l’ambiance et de la matérialité de la ville, des paysages urbains ou naturels, des changements d’atmosphère…

Tommy Lawson nous propose, pour sa première exposition monographique, un dialogue entre photographies et pièces de « field recording » (qui ont donnés lieux récemment à deux mini-albums sur le label Transonic) ici proposées en écoute au casque

La plupart des sons du projet D’un monde [sONore] à l’autre ont été enregistré sur La Louvière, pour créer un parcours géolocalisé en ville dans le cadre de la Biennale d’art contemporain et de patrimoine ARTour (été 2023).

Bega [Sonic Scape] (2022) est une invitation au voyage sonic entre Bastia, Timisoara (Roumanie) et M’Hamid (Maroc) questionnant l’instant, bousculant les usages et les personnes et événements croisés in situ, pour nous plonger dans une bulle d’images mentales entre ambiances environnementales et textures électroniques.

Exposition photo & audio
29.01 > 03.02.2024 – 14 >18:00
Centru Culturale Alb’Oru

Conception/composition / soundscapes & photos : Tommy Lawson
Remerciements particuliers à Benjamin Grenier/Transcultures et Éric Claus/ARTour
Avec la participation vocale de Jean Daniel Bécache
Production : Transcultures – City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création, ARTour-Central, Zone Libre.

M(other)land - Maja Jantar (Pl/Fi) - création

« Il y a quelques années, alors que je visitais les fjords de l’ouest de l’Islande, je suis tombé sur un littoral parsemé de gros bois flottés. Ces arbres étaient là, restés intacts, depuis des années avant de devenir indésirables. Comme dans de nombreuses histoires de migration, ce qui était autrefois utile devient indésirable. Il a fallu 3 ans à ce bois flotté pour voyager des rivières de Sibérie à travers la mer Blanche jusqu’en Islande, mais beaucoup d’entre eux sont restés là depuis des décennies. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ma famille avait été déplacée de Pologne vers la Sibérie pour travailler dans un camp de travail – un sort partagé par beaucoup lors de l’annexion des terres par la Russie au début de la guerre. L’une des tâches de mon arrière-grand-père était d’abattre des arbres.

Ceux-ci flottaient sur la rivière pour être transportés ; ceux qui ne répondaient pas aux exigences étaient emportés vers la mer (et dérivés vers l’Islande). Et ainsi, les lignes de vie se connectent.

Dans cette installation audio plastique contextuelle, les lignes fixes se déplacent aussi avec le bois qui poussait du vivant de mon arrière-grand-père, le charbon (ici sur le sol) d’un arbre qu’il aurait pu couper et des lignes migratoires qui apparaissent au fur et à mesure que le visiteur interagit avec l’espace.

Il s’agit ici d’explorer ces matériaux à travers leurs qualités audio et les sonorités produites par leur transformation par l’élément feu, avec également des enregistrements vocaux résonnant à travers des objets en céramique. »

Maja Jantar

Installation papier, encre rouge, céramique, son et charbon
30.01 > 03.02  – 10 > 17:00
Museu di Bastia / cellule – 1

Production: Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création, Zone Libre. Avec le soutien du centre de promotion artistique Taike.

Digital Breakfast - Stéphane Kozik (Be)

Cette installation s’inspire du théâtre d’objet, de la musique concrète et électronique, de l’art numérique, du pop art ainsi que de la nature morte en peinture.

Les objets d’une table de petit-déjeuner deviennent les interprètes d’une musique concrète et électro-acoustique avec une diffusion sonore polyphonique très riche et inattendue.

De nombreux moteurs dissimulés dans les différents ustensiles, les font bouger, s’entrechoquer, tournoyer, sauter, afin de créer des sons. L’organisation de tous ces sons crée une composition musicale à partir de sonorités du quotidien.

Tous les actionneurs et les différents moteurs sont contrôlés directement via un logiciel de musique, ce qui permet donner à la composition musicale une touche électronique.

Jouant sur nos perceptions, l’installation se veut immersive et sensorielle, le spectateur est plongé au cœur d’un petit film fantastique ou d’animation dans lequel les objets prennent vie grâce à des fantômes qui occupent les lieux, brisant ainsi les frontières poreuses entre perception, imaginaire et réalité. Une infra-basse synchronisée aux variations lumineuses du lustre suspendu au plafond inonde l’espace et prend physiquement les spectateurs au corps, mettant d’emblée le spectateur dans une ambiance intrigante, où ses sens de la vue, du toucher et de l’ouïe sont directement sollicités et perturbés.

Installation d’objets sonores
30.01 > 03.02 – 10h à 17h
Musée de Bastia

L’installation “Digital Breakfast” a été initialement conçue en 2014 avec Arnaud Eeckhout, membre du collectif d’art sonore VOID.

Paysage... + Black-Hole... - Philippe Boisnard (Fr) - Créations

Paysage de la catastrophe [création]
Dispositif visuel interactif AR / 2021-2024

Les paysages de la catastrophe sont des créations assistées par IA datant de 2021. Ils sont créés à partir de modèle produit par l’artiste et réfléchissant sur le monde devenu une décharge, un immense chaos de destruction. Pour cette exposition, l’artiste présente une œuvre interactive en réalité augmentée, ouvrant sur la possibilité de jouer avec le son afin de créer une composition sonore pour le spectateur.

Black-Hole in the language [Création]
Installation vidéo

Entre 2016 et 2022, Philippe Boisnard a présenté en exposition l’œuvre interactive “Black-Hole in the language” (à Montréal, Paris et Angoulême). Pour cette exposition, l’œuvre est transformée en vidéo et est repensée en totalité dans une logique 3D différentes, ainsi qu’une recherche sonore développée spécifiquement pour le festival Zone-Libre. Un immense vortex constitué de centaines de milliers de lettres absorbe la possibilité du langage. Métaphore des réseaux, “Black-Hole in the language” réfléchit à la disparition du langage humain dans le flux des données.

30.01 > 03.02  – 10h > 17h
L’Arsenale

Production : Zone Libre, Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création.

Ghosts of Brillance/Terminal - Christophe Bailleau (Fr/Be) - création

Les créations « hérétiques » imaginées par Christophe Bailleau prennent leur source dans l’ambiguïté entre la création utilisant l’intelligence artificielle et celle purement humaine. Des photos, vidéo et environnement sonore qui constituent cette exposition hybride se dégagent une impression d’étrange in/humanité et d’hétérodoxie, avec un parfum d’absurde. Ces artefacts sont des fantômes d’un autre temps – « humain trop humain » – qui annoncent aussi un futur immédiat. Elle met en scène une « intelligence » qui se regarde évoluer à vitesse exponentielle.

Les différentes composantes de ce « terminal » dialoguent entre elles dans un « entre monde » à la fois luxuriant et glacé : les photos sont des références libres à la peinture et plus particulièrement à la nature morte (qui ne l’est ici pas tant) mais aussi aux figures géométriques-cinétiques (fixes mais comme en mouvement) ; une vidéo fait le lien entre des images « réelles » et d’autres crées par l’IA ; l’environnement sonore est composé d’une sélection de paysages électroniques, organiques récents dont certaines ont été créées avec l’IA (mais les indices d’identification sont ici brouillées) ; enfin, un fragment poétique (écrit lui aussi en partie avec l’IA) donne le ton de ces « Ghosts of Brillance » ouvrant vers un dimension onirique et un « nonsense » qui ferait sens.

Exposition photo – vidéo – audio
30.01 > 03.02  – 10h > 17h
L’Arsenale

Production : Transcultures/City Sonic 20 ans, Zone Libre, Pépinières européennes de Création

Sonovisions - Sélection VIDEOFORMES (Fr/Int)

Depuis sa création en 1986, le festival VIDEOFORMES (Clermont-Ferrand) s’intéresse aux différentes formes de l’image en mouvement. Avec l’avènement de l’Internet et de l’ordinateur personnel dans les années 90, VIDEOFORMES explore les innovations artistiques des performances sonores et visuelles dans ses Nuits des Arts Électroniques.

Aujourd’hui, les vidéos d’artistes présentées par VIDEOFORMES (Festival International d’arts hybrides et numériques) témoignent d’une recherche singulière sur les correspondances sons/images dans le développement d’imaginaires artistiques.

Pour Zone Libre, Gabriel Soucheyre, directeur de VIDEOFORMES a conçu une sélection internationale de vidéos récentes d’esthétiques variées et qui ont en commun une attention particulière au son.

 Untitled #3, Rafael (ES/BE), 17’, 2023

“À une époque où seules les étoiles existaient, avant l’aube du Soleil et de la Lune, vivait seule une créature très, très, très bizarre…”

Réalisé par l’artiste belge Rafael, Untitled #3 est un objet hybride entre film d’art, performance audio-visuelle, installation vidéo et chorégraphie (avec la danseuse d’origine algérienne Lila Abdel-Kader).

Inex.Materia, Datum Cut (CA), extrait de 10’, 2023 

inex_materia est une célébration onirique de l’impermanence et de l’obsolescence. Le post-numérique rencontre l’analogique dans cette performance audiovisuelle inspirée par les coupes anarchitecturales, l’archéologie des médias, le cinéma expérimental et l’art vidéo.

Création en résidence VIDEOFORMES.

Physical Exercises, Agnès Guillaume (BE), sélection de 10’, 2023

La physique quantique nous apprend qu’une particule peut être ici et là en même temps, immobile et en mouvement. S’inspirant de cette vision contre-intuitive du monde et de l’engouement contemporain pour les exercices de toute sorte, Agnès Guillaume nous propose ici un entraînement visuel à l’idée que la réalité́ (et peut-être nous-mêmes) peut englober des états divers et non corrélés, sans lien de causalité́ d’un état à l’autre.

Filmée en 16 mm et retravaillée avec l’IA, cette vidéo présente une chorégraphie complexe de mains qui se cherchent et se touchent, oscillant entre sensualité́ et émotion, à la limite de l’abstraction. Chacune des séquences propose une gymnastique ludique pour l’esprit par une variation dans le traitement de l’image et une improvisation au saxophone sur les douze tons et demi-tons de l’octave.

Avec le concours de Antoni Hadzijanev, Guillaume Mazloum, Guillaume Faure, Damien Brassart, Cédric Vanstraelen.

Haiku, Martin Gerigk (DE) 17’, 2020

Ce projet audiovisuel symphonique (pour deux interprètes japonais, alternant groupes de percussions, paysages sonores et séquences vidéo rythmées) part d’une envie de rendre hommage, de manière expérimentale, à la beauté du Japon et à l’art extraordinaire de la poésie haïku japonaise du XVe au début du XXe siècle.

Zig Zag : Handclaps in Alternity, Van McElwe (USA), 10’, 2021  

Une série d’applaudissements, chacun créant un nouvel espace, résonnant à travers des mondes anonymes.

 

Sélection Video
30.01 > 03.02  – 10h > 17h
L’Arsenale

Une présentation Zone Libre, Pépinières européennes de Création, Transcultures/City Sonic 20 ans.
Banner credits : rafael (détail)

Emergences sonores (Be)

Philippe Franck (Transcultures/City Sonic) et Bruno Letort (Ars Musica) animent le cours de Création sonore à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Leurs deux approches/champs d’expression – arts sonores et musiques contemporaines ouvertes– se conjuguent pour explorer les pratiques sonores actuelles (au-delà de la musique), dans leurs dimensions les plus variées, pour les intégrer dans des installations, des performances, dispositifs hybrides ou multimédiatiques sortant de la dis- position concertante classique.

Au cours de l’année, des «field recordings », captures et montages d’environnements urbains d’une durée autour de 3 minutes sont effectuées par les étudiants à Bruxelles, dans le quartier multiculturel de Fontainas à proximité de l’Académie Royale ou dans des acoustiques particulières de Bruxelles.

Cette sélection est complétée par d’autres capsules de field recording (même durée) réalisées pour le cours d’Art du Bruit donné par Drita Kotaji et Philippe Franck à l’école des arts visuels de Mons ARTS2.

Bornes d’écoute
30.01 > 03.02  – 10h > 17h
L’Arsenale

Partenariat : Transcultures, Pépinières européennes de Création, ARBA-ESA, ARTS2

29.01 > 03.02.2024 - Événements

30.01.2024 - Vertical Moon - Christophe Bailleau (Fr/Be) - création)

Dans cette création conçue pour Zone Libre, la musique électronique, organique et sensible intègre, pour une petite partie, un dialogue avec l’intelligence artificielle intégrée subtilement dans ces compositions paysagistes, comme une sorte de parasite surveillé.

La réalisation vidéo traduit un regard à la fois poétique, décalé et parfois amusé sur un réel souvent surréel et des instants magiques captés dans la banalité du quotidien.

Des passages au noir qui tranchent avec la vibrance des images ouvrent sur des moments plus sereins et à l’incertitude succède à la possibilité d’un renouveau.

Le son voyageur dialogue ici avec une sélection d’images vidéo réalisées récemment par Christophe Bailleau. A travers une ambiance à la fois onirique et domestique, cette performance AV témoigne, de manière singulière, de l’état actuel du monde

Christophe Bailleau développe un projet musical et hybride créant des pièces musicales qui reposent sur des sources acoustiques (guitare, percussions, voix, bruits divers…), mélangées à des sons concrets et des enregistrements de terrain. Il réalise aussi des courts-métrages intrigants et oniriques qui, essaient de capturer l’indicible.

Performance live/audiovisuelle
30.01.2024 – 20:30
Centru Culturale Alb’Oru / Grande salle

Christophe Bailleau : guitare, électronique, percussions, voix, vidéo
Production : Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création, Zone Libre

30 + 31.01.2024 - Vox Tank - Maja Jantar (Pl/Fi)

A l’invitation de Zone Libre, Maja Jantar nous propose dans les espaces résonants du musée de Bastia une performance vocale multilingue dans un micromonde singulier, pour croiser poésie, spoken word et improvisations vocales dans une longue pièce de modulation tonales et vocales dialoguent librement

Quelque part entre poésie sonore et expérimentation, Maja Jantar nous entraîne dans un rituel avec le désir de communiquer avec le son de ces anciennes pierres, et d’explorer une histoire mythique pour communiquer avec les nuages, océans et marées.

Performance vocale + rencontre – Citernes du musée de Bastia
30 + 31.01.2024 – 14h30
Museu di Bastia

Maja Jantar : voix, environnement vidéo
Production : Zone Libre, Transcultures/City Sonic 20 ans, Pépinières européennes de Création.

03.02.2024 - Rencontre - Post-esthétique de l’IA et pratique créative de l’imagination artificielle

Stéphane Kozik intervient en direct sur le dispositif de l’installation “Digital Breakfast” sous forme performative. Dans cette performance sonore , il nous entraîne dans un mix de musique électronique joué en live avec le mobilier de la cuisine. Il réalise en direct plusieurs petits plats qu’il offre au public durant la performance. Les ustensiles sont amplifiés et produisent des sons domestiques lors de leur manipulation.

Avec cet instrumentarium inédit Stéphane Kozik tente le défi de réaliser un concert tout en cuisinant. L’univers créé par les appareils ménagers qui s’animent seuls, transforme la recette en véritable conte sonore, moment multisensoriel enrichissant à la fois pour les yeux, les oreilles et les papilles. Dans ce projet singulier, Stéphane Kozik n’hésite pas à mélanger les genres et les disciplines : se rencontrent ainsi la pratique picturale de la nature morte et du pop art, la musique concrète, la musique répétitive, progressive, électro-industrielle et la lutherie sauvage, sans oublier bien sûr l’art de la table.
Une manière pour l’artiste de jouer à nouveau avec les contextes en les donnant à voir, à écouter et à vivre autrement, dans un moment de partage convivial.

Performance d’objets sonores
02.01.2024 – 15h00
Museu di Bastia

Avec le soutien de Zone Libre, Transcultures et des Pépinières européennes de Création

03.02.2024 - Rencontre - Post-esthétique de l’IA et pratique créative de l’imagination artificielle

Pour Zone Libre, la vocaliste-performeuse d’origine néerlando-polonaise Maja Jantar et son complice créateur sonore franco-belge Paradise Now livre une performance aventureuse qui regroupe des pièces voyageuses. Celles-ci sont autant de micro mondes poétiques dans lesquels la voix multilingue (anglais, français, néerlandais, polonais…) dans ses différentes facettes évolue aussi intimement que librement sur des paysages sonores et des toiles organico-guitaro-électroniques.

Un montage vidéo réalisé à partir d’images captées récemment dans leurs pays de résidence (Finlande et Belgique) et ville d’accueil temporaire (Bastia) complète ce travelogue sonopétique.

Concert/performance audiovisuelle
02.01.2024 – 20h30
Centru Culturale Alb’Oru / Grande salle

Production : Transcultures, Pépinières européennes de Création, Zone Libre.

03.02.2024 - Rencontre - Post-esthétique de l’IA et pratique créative de l’imagination artificielle

Dans la lignée de sa poétique de la catastrophe (2015-2022), présentée de nombreuses fois, Philippe Boisnard développe une nouvelle performance poétique et audio-visuelle portant sur l’effondrement.

Tout à la fois poème et expérience visuelle et sonore, le live se déroule comme une exploration de l’effondrement de tout un système civilisationnel : à la fois linguistique, spatial et graphique. Manipulé en direct dans une forme de synesthésie du son et de l’image, Effondrement plonge le spectateur dans un flash minimaliste et radical afin de saisir la destruction accélérée d’un monde.

Performance A/V
03.01.2024- 15h00
Maison des Sciences – Casa di e Scenze

Philippe Boisnard : conception, réalisation, performance
Production: Transcultures, Pépinières européennes de Création, Zone Libre

03.02.2024 - Rencontre - Post-esthétique de l’IA et pratique créative de l’imagination artificielle

A travers différents systèmes rétroactifs Colline Gall tente des assemblages sonores à l’aide de synthétiseurs DIY. Boucles et répétitions se mêlent pour n’offrir qu’une sorte de chaos bien organisé.

“Presque Bleu” s’étend dans un inconnu attendu et se laisse porter dans l’espace. « Vagabondage permanent, entre douceur et violence, calme et tempête, certains sons semblent disparaître tandis que d’autres s’accrochent tant bien que mal aux oreilles tendues ».

Entre la préparation et l’improvisation, de bonnes et de mauvaises surprises apparaissent. Colline Gall écoute Miles Davis, Alain Kan et Oli Xl, lit Jean Baudrillard, Georges Bataille, William.S Burroughs JR et danse dès que l’occasion se présente.

Inspiré par le mouvement Free Party et ses acteur.ices, l’idée d’une écoute libre et ouverte lui tient particulièrement à cœur. Cela étend la scène « expérimentale » au sein de ses zones autonomes temporaires et offre des moments d’écoute.

Concert/performance
03.02.2024 – 18h30
Hôtel Central Bastia

Dans le cadre du programme Émergences sonores
Avec le soutien des Pépinières Européennes de Création, Transcultures et la Villa Arson/ENSA Nice.
Colline Gall suit le cours Add Diy To de Christian Vialard, professeur de cultures numériques à la Villa Arson/ENSA Nice.

03.02.2024 - Rencontre - Post-esthétique de l’IA et pratique créative de l’imagination artificielle

Avec ce temps de réflexions partagées, Zone Libre entend être vecteur de rencontres et d’émulations pour une médiation en lien avec les différents types de pratiques, de dispositifs numériques et hypermédiatiques entre arts et sciences. Zone Libre contribue ainsi à favoriser le développement de collaborations articulant la recherche et la création, artistiques et scientifiques

Conférence illustrée
03.02.2024
Maison des Sciences / Casa di e Scenze

Depuis 2021, les recherches et les logiciels liés aux IA se sont multipliés. Plus une journée, sans qu’il y ait articles, annonces de nouveaux protocoles d’IA. Les intelligences artificielles se sont immiscées dans de nombreuses pratiques que l’on pensait réservées à la part sensible et intellectuelle de l’homme. Alors que la robotique a révolutionné le travail manuel et son mode depuis la fin des années 1970, nous assistons à une révolution de l’acte de création aussi bien de l’image fixe, de l’image animée, de la 3D, de l’écriture, de la pensée.

Cette conférence tentera de démêler dans l’essaim de toutes ces nouvelles et annonces, qui se partagent assez généralement et d’une manière manichéenne entre la frayeur et la fascination, ce qui est en jeu quant à l’acte de création.

Nous découvrirons ainsi que loin de l’évidence, cet imaginaire nous interroge quant à la possible compréhension de notre propre imaginaire humain, nous amenant à conceptualiser une post-esthétique.

De là, Philippe Boisnard et Khaldoun Zreik mettront en critique une certaine forme de création faite par IA reposant sur l’imitation du réel, et tenterai de faire émerger une forme de pensée de l’IA, ouvrant à une pratique et une éthique de la création liée à l’imagination artificielle.

Philippe Boisnard : Artiste numérique et écrivain, il interroge la constitution de l’homme à travers la matérialité des codes et représentations liées à des dimensions politiques, sociales ou économiques. Ses installations et performances sont présentées internationalement dans plus de 20 pays.

Khaldoun Zreik : Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris 8, il est également directeur du Département Hypermédia (UFR MITSIC), Université Paris 8, et responsable du Groupe de recherche CiTu-Paragraphe Cybermedia, Interactions, Transdisciplinarité & Ubiquitous), Laboratoire Paragraphe Université Paris 8. Il est co-directeur du Master NET (Numérique : Enjeux et Technologies) : Université Paris 8, et co-rédacteur en chef des revues RIHM (Revue des Interactions Humaines Médiatisées, Ed. Europa, Paris – IJDST (International Journal Of Design Sciences Technology), Editions Europa, Paris.

Modérateurs : Philippe Franck (Transcultures, CiTu Paragraphe-Paris 8)  et Tommy Lawson (Zone Libre)

04.02.2024 - Mare Nostrum - Hamida Mathieu + Tommy Lawson (Fr) - création

L’Odyssée Sonore (Hamida Mathieu) et Zone Libre (Tommy Lawson ) ouvrent une voie d’exploration dans un cadre élégant et chaleureux dans le salon de l’hôtel pour un voyage sonore sensoriel inédit. Comme dans un salon d’écoute, confortablement installés, les visiteurs sont plongés dans un univers riche en mélodies et en vibrations généré par une variété d’instruments et les sonorités électroacoustiques. Ces deux univers semblent échoués sur une plage de La Méditerranée, et se complètent dans un espace mystérieux et volatil.

“Mare Nostrum” : sous l’agitation de sa surface, dans ses profondeurs, se cache un monde sonore mouvant et poétique.

Espace-temps, espace-mouvement, la mer Méditerranée comme continuité nous positionne face à l’Histoire, à notre histoire commune, à notre espace commun. Ses contours, son paysage ses sonorités sont comme une invitation pour un voyage sonore orchestré par des bols chantants, bols de cristal, gong, shruti box, hand pan, carillons koshis, créant une alchimie de sons et de vibrations à travers un dédale de paysages sonores mouvant dans un voyage hors du temps.

Concert/salon d’écoute
04.02.2024 – 18h
Hôtel Central Bastia

Production : Zone Libre, L’Odyssée Sonore, Pépinières Européennes de Création

Plan