Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Christophe Bailleau – Prescription (68 Septante Editions, 2008)

Christophe Bailleau – Prescription (68 Septante Editions, 2008)

DVD-5 – 65 minutes + extras – 350 exemplaires
Booklet 8 pages bilingue anglais et français

Avec les vidéos suivantes :
La pause, Inconsolable, La renverse, Sérotones, Pilule, La perte, Cosmétique, Le va-et- vient

Compléments :
Nos restes, un film de Julie Maréchal
Derrière la porte, un diaporama réalisé avec la collaboration de Julie Maréchal
La pause – 4’39 – 2002
Des élements d’origines diverses sont mis ensemble, pour montrer finalement une cohérence non attendue. Chaque moment observé correspond à un moment mort, avant ou après une action. Des actions qui ne se reproduisent jamais. L’ensemble est un poème qui penche sous le poids de la solitude, de l’absurdité.

Inconsolable – 4’30 – 2003
Inconsable nous prend là où La pause nous avait laissé, mais dans une ambiance plus sombre. Une fausse fiction, que l’on peut voir comme la transcription des pensées d’un personnage, coincé entre quatre murs, proche de la mort. Son désespoir lui permet de rêver à une fin meilleure.

La renverse –5’ – 2004
Film jamais fini, le repérage est toujours à faire. Film sur le hors champs, le décalage entre le son et l’image, qui rend étrange une scène simple.

Sérotones –8’ – 2005
Sérotones est une suite de séquences faites de lumière et de pulsions qui cherchent à activer la sérotonine (le neuro-transmetteur qui module l’humeur). Chaque jour, nous sommes animés par des lumières énergétiques, mais aussi nuisibles, voire polluantes ; à chacun donc de trouver la forme et l’intensité qui lui convient.

Production : Transcultures asbl

Pilule –3’09 – 2006
À partir de Hologram city, morceau instrumental organique de Dania Shapes, Christophe Bailleau a élaboré une petite chorégraphie abstraite et colorée.

Musique : Dania Shapes.
Production : Transcultures asbl

La perte – 4’ – 2005 – 2008
La création radiophonique La perte a été réalisée à partir d’interviews autour du thème de la perte de connaissance. Lors d’une perte de soi, causée par un choc émotionnel, cette dérobade peut devenir un moyen de nous soustraire à une souffrance physique. Comment se rappeler un tel évenement, quand notre esprit semble résister à son souvenir exact ?

Production : Transcultures asbl
D’après un extrait audio de la création radiophonique La perte réalisée pour radio Panik avec le soutien du FACR.
La perte a été présentée sous forme d’installation sonore sous le nom La dérobade, dans le cadre de City Sonics 2005 à Mons.
Cosmétique – 9’30 – 2008
Les sons cosmétiques ont été prélevés dans les endroits adéquats ; ils ont des propriétés inégalées de cicatrisation, de réhydratation. Les effets sont apaisants, régénérant ; il n’y a pas de date de péremption.

Production : Transcultures asbl
D’après un extrait audio de la création radiophonique Cosmétique réalisée avec le soutien du FACR

Le va-et-vient – 8’02 – 2008
Un aller-retour entre ce que l’on voit et ce que l’on perçoit ; une porte ouverte sur le rêve, un retour vers le futur de avec peu de moyen en somme.

www.6870.be