Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Newsletter octobre 2013

Newsletter octobre 2013

Ces premiers jours d’octobre seront ceux de la créativité numérique célébrée dans la Fédération Wallonie-Bruxelles avec la Quinzaine numérique. Saluons au passage l’ouverture de la Commune de Saint-Gilles qui nous fait confiance pour proposer une édition Transnomades 2013 orienté arts en réseau où seront lancés les Mobile Awards récompensant des œuvres connectées qui sortent de plus en plus de la toile. Pour Transcultures qui aime à passer les frontières, la découverte sera aussi du côté de Valenciennes au Phénix avec la performance déjantée Digital Breakfast et des installations lauréates de la plate-forme pour les musiques innovantes, Espace(s) Son(s) Hainaut(s) que l’on a pu découvrir récemment à Mons lors de la dernière édition du festival City Sonic (encore merci pour vos nombreux feed backs positifs).

04 > 06.10.2013
Transnomades 2013 – Arts & Networks

Bruxelles > Saint-Gilles

wjs_performance_transcultures-2013

Dans le cadre de la Quinzaine numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles initiée par la Ministre de la Culture Fadila Lanaan, Transcultures propose en partenariat avec le service culture de la commune de Saint-Gilles (Bruxelles), Transnomades 2013, un événement fédérateur autour des arts connectés dans leur diversité et leur actualité fécondes. Initié depuis fin 2011 à Saint-Gilles, les événements hybrides Transnomades (commissaires : Philippe Franck, Jacques Urbanska) favorisent la rencontre créative entre des artistes issus de différentes cultures qui explorent les pratiques numériques et innovantes. La programmation de ces Transnomades-Art(s) en Réseau(x) 2013 est irriguée par les Mobile Awards (thématique : Arts & Networks), une série de prix récompensant des projets artistiques belges et étrangers, émergents ou matures dont la remise officielle a lieu, le vendredi 04 octobre à 18:00 à la Maison des Cultures de Saint-Gilles. Cette soirée inauguratrice commence par l’ouverture de spamm.be, une exposition didactique dédiée au web art (gif animé, glitch… en folie) à la Maison du Peuple (en partenariat avec spamm.fr – le Super Moderne Art Musée). A la Maison des Cultures à 19:30, Anne Rocquigny (curatrice multimédia, Paris) en collaboration avec James Hudson (développeur, Berlin) présente, dans la salle d’exposition, le dispositif participatif WJ-S (Prix Mobile 2013 – installation), permettant, grâce à un logiciel dédié, à des artistes -« webjockeys » de mixer des contenus web sous forme de dispositif participatif en ligne performances web. Dans la salle de spectacle, La compagnie Le Clair Obscur (Fr) présente à 20:00, @2:SleepingBeauty (Prix Mobile 2013 – Performance), qui met en scène Sandra, une Belle au Bois Dormant à l’ère du web 2.0, qui nous livre son corps dans un cercueil de verre avec une captation de ses données neurologiques et biologiques communiqués via Facebook et enfin un « e-mix » de Christophe Bailleau (Be) qui mélange des contenus musicaux issus d’Internet à ses propres traitements et grooves électroniques (dès 21:00). A l’Atelier du Web de Saint-Gilles sera proposée une sélection introductive au web art.

le-clair-obscur_sleeping-beauty_transcultures-2013Les deux Prix Mobile 2013 – Emergence sont attribués à des performances hybrides présentées le samedi 05 octobre à 20:00 au Centre culturel Jacques Franck : Beautiful touch (2nd iteration – the feeback loop) de Peter M. Friess (en collaboration avec le musicien expérimental Maurice Charles JJ) sur les univers parallèles et D-compo 1.8 d’Okus Dance cie (Liège), mêlant danse hip hop/contemporaine, musique électronique et images numériques avec une belle énergie.
Le dimanche 06 octobre, de 16:00 à 18:00, bienvenue au « goûter numérique » à la Maison des Cultures avec table ronde et échanges (+ bio cake) autour des nouvelles pratiques créatives connectées avec Anne Roquigny (WJ-S, Locus Sonus-Fr), Thierry Dutoit (numediart/UMons), Aurélie Ghalim (GSARA, new media & digital culture-Be), Malo Girod (Digitalarti-Paris), en partenariat avec le Café Numérique-Bruxelles. En clôture, à 18:15, une performance WJ-S réunit des artistes connectés à ce dispositif pour une création connectée live : Lucille Calmel (Bruxelles, Belgique), Valentine Siboni (Bruxelles, Belgique), James Hudson (Bruxelles, Belgique), Systaime (Paris, France), Eric Pajot (Paris, France), Pierre Piccon (Strasbourg, France), Ana-Maria Huluban (Cluj, Roumanie), Lucian Harbădă (Cluj, Roumanie), Yi Donghoon – Otto (Seoul, Corée du Sud), Igor Štromajer (Francfort-sur-le-Main, Allemagne), Miyö Van Stenis (Guatire, Venezuela).

Une initiative de Transcultures avec le soutien de la Commune de Saint-Gilles (Echevinat de la Culture), Fédération Wallonie-Bruxelles (arts numériques), COCOF

  • Entrée libre
  • Maison du Peuple – Parvis de Saint Gilles, 37A
    (5 + 6 oct. 12:00 > 18:00)
  • Maison des Cultures – Rue de Belgrade, 120
    (5 oct. 12:00 > 18:00, 6 oct. 12:00 > 20:00)
  • Centre culturel Jacques Franck – Chaussée de Waterloo, 94
    (5 oct. 20:00)
  • Atelier du Web – rue du Fort, 37 Saint-Gilles
    (5 oct. 09:30 > 12:00)
  • Info complète sur transcultures.be / www.stgillesculture.irisnet.be

02.10.2013
Vernissage Installations sonores Espace(s) Son(s) Hainaut(s)
+ performance Stéphane Kozik
& Arnaud Eeckhout : Digital Breakfast

Valenciennes > Le phénix > 18:30

stephane-kozik-arnaud-eeckhout_digital-breakfast_transcultures-2013

Après avoir créé au festival City Sonic, des installations sonores produites dans le cadre de la plate-forme pour les musiques innovantes Espace(s) Son(s) Hainaut(s), Claire Payement, Arnaud Eeckhout et :such :. sont accueillis au Phénix de Valenciennes. Silence is More, d’Arnaud Eeckhout, est une composition de basses fréquences au départ inaudibles par l’homme. Par le biais de filtres physiques et plastiques, le son devient d’abord perceptible visuellement (l’onde sonore fait s’agiter la matière), puis le silence est rompu grâce à l’entrechoquement des matériaux en mouvement. Avec Haptique II, Claire Payement s’attache plus particulièrement aux dimensions acoustiques du corps. Partant de l’observation que ces sons, souvent inaudibles, entraînent l’auditeur au plus profond de lui-même, elle mettra en place une installation sonore où l’espace, composé de mouvements sonores (respiration, fluides, air) et de vibrations (cœur), enveloppera l’auditeur vers une autre perception du corps.

such_a-tape-end_transcultures-2013

La troisième installation est une création du musicien Marc Parazon (alias :such:). A Tape End utilisant la bande magnétique à la fois dans sa dimension sonore et plastique. Un instrumentarium, composé de magnétophones disposés en divers endroits, donne au visiteur la possibilité de circuler au milieu d’un gigantesque chemin de bande magnétique, formant une sculpture en mouvement perpétuel, enrobée dans une composition électro-acoustique préenregistrée sur la bande. A ce vernissage est associée Digital Breakfast de Stéphane Kozik + Arnaud Eeckhout, une performance déjantée qui détourne l’univers du petit déjeuner, en créant un monde sonore et visuel surréaliste, un drôle d’assemblage de matériel de cuisine et d’aliments donnant naissance à d’improbables instruments de musique numériques.

Dans le cadre d’Espace(s) Son(s) Hainaut(s), plate-forme pour les musiques innovantes soutenu parle fonds européen FEDER-Interreg IV France-Wallonie-Vlanderen.

Ces installations sont une coproduction Art Zoyd, le manège.mons en partenariat avec le phénix, Transcultures & City Sonic. Digital Breakfast est une production City Sonic.

  • Entrée libre / free entrance
  • Installations visibles jusqu’au 30 novembre / until the November 30st 2013,
    13:00 > 19:00
  • Le Phénix –scène nationale, boulevard Harpignies, Valenciennes, France
    www.lephenix.fr

07.10.2013
Sonic Kids
Sonia Paço-Rocchia : Hélixophone

Mons > 10:00 – 12:00

sonia-paco-rocchia_slinky-helixophone_transcultures-2013

Le « slinky » est un jouet en forme de ressort qui était très populaire dans les années 80/90. Utilisé pour l’installation Hélix de Sonia Paço-Rocchia (Québec) présentée récemment au festival City Sonic à Mons, il se révèle aussi être une source de sons fantastiques. Accompagné par cette compositrice, instrumentiste et artiste numérique, les jeunes pourront construire leur propre instrument à partir d’un « Slinky », découvrir les sons qu’ils peuvent produire avec et participer à la création d’une pièce pour un ensemble d’instruments qu’ils auront inventés.

Dans le cadre de la plate-forme pour les musiques innovantes, Espace(s) Son(s) Hainaut(s), soutenu par le fonds FEDER-Interreg IV France, Vlanderen, Wallonie