Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

28 > 30.03.2019 | Rencontres Internationales des Arts Numériques d’Abidjan #3

28 > 30.03.2019 | Rencontres Internationales des Arts Numériques d’Abidjan #3

Pour la seconde fois, Transcultures est partenaire des Rencontres Internationales d’Arts Numériques d’Abidjan (RIANA – initiées par Jacob Bleu) qui oeuvrent pour développer les cultures numériques en Côte d’Ivoire en collaboration avec plusieurs partenaires européens et internationaux.

Avec l’apport du nouveau partenariat du réseau des Pépinières Européennes de Création, un programme d’installations, dispositifs en réseau projections et performances sera présenté pour la première fois à l’Institut français d’Abidjan.

Dans les propositions Transcultures, on retrouve plusieurs dispositifs du collectif art2.network (BE/FR) avec les installations génératives Looping/GIF Art, GIF Wall, GIF Connaisseur Bot et les dispositifs connectés Sideways of Peace et OPOZ), une performance Pop-etique live art sonore et un City Sonic mix de Paradise Now (BE) tandis que les Pépinières Européennes proposent l’installation audio visuel Kali Yuga de Pao Paixao + Paulo Dos Santos (PT/CH) (sur une musique de Phil Maggi-BE) et l’oeuvre générative I am You are de Fabien Zocco (FR), qui ont tous été lauréats des Pépinières européennes.

Installations / Performance

art2.network (Be/Fr)

Looping (GIF Art)

Le collectif AToN (art2.network) propose une plongée dans le format GIF au travers de plusieurs installations connectées qui vous feront découvrir plusieurs milliers de GIFS présents sur la toile.

Les GIFs animés des débuts du Web, très simples, souvent kitch ou de mauvais goût, n’ont pas survécu à l’arrivée du Web 2.0, du haut débit et de la vidéo. Fin des années 2000, cependant, une nouvelle génération d’artistes du net apparait et se réapproprie le format. Ces enfants du Web 2.0 utilisent les réseaux sociaux comme matière première de création et de détournement pour amplifier considérablement leurs présences. Très vite, le GIF va acquérir de nouvelles lettres de noblesse, et ses usages vont se multiplier.

Avec de multiples expositions online, mais aussi ces dernières années, des expositions dans des galeries d’art contemporain, certains considèrent aujourd’hui le GIF comme une oeuvre à part entière. À l’instar du dessin ou de la photographie de presse, du format court ou du collage, il veut porter sur le monde un regard décalé. Reflet de notre société, il vise généralement à provoquer, à faire réfléchir, à émouvoir ou à dénoncer. Un point de vue particulièrement intéressant sur une certaine culture web.

  • Gif wall
    Installation générative

Un mur de GIFs interactifs, qui pourrait rappeler la grande fresque de Michelangelo 2.0. Il peut être projeté sur le mur ou le sol et se décliner pour 2 ou 3 projecteurs synchroniser (6 à 12 mètres de long pou 1,5 à 3 mètres de haut).

  • GIF Connoisseur Bot
    Installation générative

The GIF Connoisseur est un blog Tumblr qui propose une collection de gifs animés qui représentent tous un personnage dans un costume gris vu de dos. Ce personnage est issus de la peinture de Norman Rockwell intitulée Connoisseur dans laquelle ce dernier semble regarde un tableau de Pollock. Le créateur du blog The GIF Connoisseur recherche des GIFs animés partout sur le Web, il sélectionne ceux qu’il trouve les meilleur, les édite pour y rajouter le personnage Connoisseur et les poste sur son blog.

L’installation conçue par les artistes automatise le processus. Un logiciel spécialement conçu pour rechercher des GIFs animé, parcourt le Web et certains sites spécialement choisis. Il repère ceux qui répondent à certains critères spécifiques et les affiches automatiquement devant le personnage du Connoisseur.

Production : Transcultures avec l’aide de l’UCL Culture

Sideways of Peace
Installation connectée (projet Odonymis)

Le logiciel conçu par les artistes cherche les lieux géographiques (avenue, rues, places…) où le mot « paix » apparaît, traduisant en tant réel la présence de ce dernier en un parcours cartographique contemplatif. Un chemin sans fin commence, alors que la caméra virtuelle survole ces lieux en silence, laissant le spectateur interroger le (non)sens de ces appellations contrôlées du territoire.

OPOZ
Installation connectée

En temps réel, le programme conçu par les artistes récupère, parmi les statuts publiés sur Twitter, ceux faisant référence à la guerre ou à la paix. Extraits de leurs contextes respectifs et anonymisés, ces messages entrent dans une sorte de conversation sms sans dialogue. Le concept d’opposition (opoz en radical international) est la relation de deux objets placés l’un en face de l’autre, ou de deux mobiles qui s’écartent ou se rapprochent d’un même point.

Production : Transcultures

art2.network est un collectif européen à géométrie variable basé à Bruxelles et initié en 2017 par Franck Soudan (Fr) et Jacques Urbanska (Be) suite à une résidence Pépinières Européennes de Création. Leurs projets –hybrides, modulables, contextuels, thématiques…- explorent les réseaux physiques et virtuels comme champ d’investigation et matière première de création. Les réalisations du groupe comporte des oeuvres collectives ou individuelles faisant intervenir des créateurs différents suivant les envies et/ou les besoins spécifiques de chaque projet.

Production : Transcultures

 

Fabien Zocco (Fr)
I am You are
Installation générative

Des phrases se succèdent, toutes construites à partir du même modèle «I am … and you are …». Les qualificatifs qui complètent la phrase sont tirés au hasard dans une liste d’adjectifs. Le processus déplie une suite d’assertions allant du tragique au grotesque, réduisant toute définition de l’identité à un ensemble fini de qualités pré-déterminées.

Fabien Zocco (Fr) explore le potentiel plastique de la dématérialisation informatique, des applications et autres logiciels. Jouant des possibilités offertes par le réseau digital, il reprend les icônes de la culture populaire numérique et l’esthétique virtuelle, pour créer des architectures, des formes ou des récits futuristes. Non sans une pointe de dérision, il interroge notre rapport aux nouvelles technologies qui ont envahi notre quotidien et sonde notre rapport au virtuel.» (Sonia Recasens, critique & commissaire d’exposition). Fabien Zocco a été étudiant au Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains (2014-2016).

 

Pao Paixao (Pt) + Paulo Dos Santos (Ch)
Kali Yuga
Installation audio-vidéo

Kali Yuga est une installation vidéo extraite du film documentaire « From Ganga to Bollywood » tourné pendant plusieurs mois en Inde, sur le thème de la perte de la spiritualité. Le film entend mettre en évidence les changements de paradigme de la société indienne. La notion de Karma est, selon lui, antinomique avec les productions bollywoodiennes.

Un tableau vivant de cette transition à venir, avec le Gange qui charrie indistinctement les offrandes et les corps en décompositions. La vie et la mort au gré du courant dans une danse de l’éternel recommencement.

Une allégorie de cette vie, où nous sommes immergés dans l’espace temps, nous mouvant, pour jouer, pour croire ou espérer, jusqu’au jour où notre corps devient comme le reste ; de la matière emportée par le fleuve qui déborde de ses berges et nettoie tout sur son passage.

Musique originale : Phil Maggi (Be)

 

Paradise Now (Be/Fr)
Sonic Dreams (création)
Performance AV

Sur des images oniriques de Régis Cotentin (Fr) croisant énergies organiques et flux numériques, Paradise Now (le projet audio modulable mené par Philippe Franck) propose un set solo voyageur et contrasté mêlant paysages soniques et cinématiques, traitements électroniques, voix et guitare impressionniste. Une douce dérive à la croisée de l’art audio, de la poésie sonore, d’une post pop aventureuse.

Production : Transcultures, Pépinières européennes de Création

Sélection audio-vidéo Transcultures – Pépinières européennes de Création

Transcultures (Centre des cultures numériques et sonores – Belgique) et les Pépinières de Création (réseau international, dont la coordination est basée en France, qui favorise le mobilité et la diffusion des créateurs émergents et des projets culturels contemporains, innovants et interdisciplinaires) proposent, pour RIANA 2019, une sélection audio-vidéographique qui souligne le lien dynamique entre la dimension sonore et visuelle mis ici sur un pied d’égalité, mais aussi la relation à l’urbanité (ou son opposé naturaliste) contemporaine et un regard poétique en guise de résistance à la violence et la folie du monde.

Cette programmation d’œuvres AV de créateurs hybrides est présentée par Philippe Franck (directeur de Transcultures-Belgique et des Pépinières européennes de création).

  • La couverture (mélomane), Christophe Bailleau, Belgique/France, 2018, 4’31’’

A partir d’une pièce (Mélomane) évoquant, avec un accent printanier, le minimalisme nord-américain extraite de son nouvel album Firebird sorti chez Transonic (en lien avec le cahier poétique éponyme), Christophe Bailleau a réalisé, dans le cadre d’une résidence les Pépinières européennes de création à Paris et Transcultures à Charleroi, une vidéo qui met en scène, de manière colorée et énigmatique un personnage recouvert d’une couverture qui évolue dans des paysages naturels ou semi-urbains pour nous emporter finalement dans une autre dimension.

Production : Transcultures/Transonic, Pépinières de Création.

  • Foundation, Natalia de Mello, Portugal, 2016, 4’51’’

A partir de la rencontre avec les artistes sonores Isa Belle (bols tibétains et en cristal), Paradise Now (voix, guitare, électronique) et le musician free Maurice Charles JJ (saxophone), la multi plasticienne Natalia de Mello a réalisé une vidéo poétique distillant, en écho à cet univers audio méditatif, plans naturalistes, matières organiques et portraits arrêtés.

Production : Transcultures/Transonic

  • Strange meeting in an empty space, Stéphane Kozik, Belgique, 2013, 8’38’’

Pour réaliser ce court-métrage, dans le cadre de la manifestation européenne Park in progress, Stéphane Kozik s’est aventuré, en Aragon, sur une aire où se regroupent les vautours, y a installé des capteurs et des caméras afin d’imaginer une performance avec la danseuse hongroise Julia Hadi. Spécialiste de la création sonore réalisée à partir de captations in situ, Stéphane Kozik se confronte ici au caractère sauvage et inquiétant de ce rassemblement de 500 vautours.

Production : Pépinières européennes pour jeunes artistes

  • Trans Travelling Blues (Migrations#7), Paradise Now, Belgique/Côte d’Ivoire, 2018, 4’27’’

Cette vidéo a été realisée uniquement à partir de peintures de la série Migrations de l’artiste visuel ivoirien Jacobleu pour lesquels le créateur audio franco-belge Paradise Now a été invité à composer une série de paysages sonores organiques. Cette septième migration est une sorte de post blues éthérée qui s’étire lentement comme les œuvres picturales mis en mouvement lent. Elle nous renvoie à la fois à la réalité dramatique de ces milliers de migrants sans nom et à l’imaginaire associé à la quête désespérée d’un monde meilleur, mais aussi à l’énergie de vie qui les anime.

Production : Transcultures/Transonic en partenariat avec Lebasquiat Art Gallery

  • The Slyder, Régis Cotentin, France, 7’30’’, 2019

Un trouble gagne l’esprit d’un survivant. Le chant des chimères du passé le pousse vers le noir de son écran mental, mais une surprise l’attend lorsqu’il repère le point de fuite de sa mémoire… reflétant comme en miroir le présent… et le voyage continue.

Production : Transcultures, Pépinières de Création 

  • Bela Timi, Alex Bocca, Roumanie, 2018, 4’51’’

 L’artiste-curateur Alex Boca joue des images, en noir et blanc, du split screen pour mettre en scène, sans fard, le quotidien urbain de sa ville, Timisoara et dialoguer avec la bande-son originale de Paradise Now qui rend hommage à Bela Bartok (originaire de la région) pour mélanger des fragments de ses pièces roumaines à des enregistrements de terrain réalisés à Timisoara et des traitements électroniques.

Production : Transcultures, Pépinières de Création en partenariat avec Simultan.

  • Figures, Pastoral, Belgique, 2017, 5’55’’

 Dans le jardin de leurs existences en quête de sens, des personnages se décalent fugitivement de la réalité pour rejoindre d’autres dimensions parallèles et détourner la banalité quotidienne comme une étrange initiation chamanique aux codes incertains.

Production : Transcultures

Production

  • Production RIANA – Rencontres Internationales des Arts Numériques d’Abidjan, ACG Entreprise et l’Institut français de Côte d’Ivoire.
  • En partenariat avec Transcultures Belgique et les Pépinières Européennes de Création.

Plan