Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Jacques Donguy, l’expérience de la poésie numérique | par Philippe Franck in Turbulences Video #104

Jacques Donguy, l’expérience de la poésie numérique | par Philippe Franck in Turbulences Video #104

Depuis le début des années 80, Jacques Donguy mène parallèlement une carrière d’artiste / auteur / performeur intermédiatique pionnier ainsi qu’un travail critique et éditorial très important.

À la faveur de son dernier recueil de textes Chroniques de la Poésie numérique1 et de sa participation au cycle de conférences / rencontres « Écritures numériques – contextes, expériences et enjeux, organisé, en mai 2019, par Transcultures (Centre des cultures numériques et sonores) en partenariat avec Lettres en Voix à la Bibliotheca Wittockiana (Bruxelles) – nous revenons – partant de la poésie sonore puis électronique et aujourd’hui numérique – sur sa trajectoire historique peuplée de rencontres étincelantes avec d’autres créateurs-chercheurs singuliers.

INTERVIEW

Philippe Franck : Quelle a été votre première expérience de poésie sonore / pré-numérique ?

Jacques Donguy : La poésie sonore, je l’ai découverte en 1981 avec le livre Le geste à la parole2 , pour lequel j’ai réalisé un entretien avec Bernard Heidsieck. Ce projet était suggéré par Jean-François Bory3, un ami rencontré à travers Thierry Agullo (artiste / auteur truculent bordelais qui fut aussi le modèle du photographe / peintre Pierre Molinier) quand je vivais dans le Sud-Ouest, qui avait fait une exposition de fers à chaussures, tournant en dérision l’art conceptuel…

Lire la suite dans le Turbulences Vidéo #104

Turbulences video • revue trimestrielle

Depuis 1993, VIDEOFORMES publie une revue trimestrielle qui traite de l’art actuel et des images en mouvement en général, de l’art vidéo et des cultures numériques en particulier : chroniques d’expositions, articles de fond, portraits d’artistes etc.Depuis le numéro 57, la revue est passée du format papier au numérique et était disponible en téléchargement au format PDF.

SOMMAIRE DU N°104

Chroniques en mouvement ///
Vagues de Couleur contre Nuage Noir – Par Jean-Paul Fargier (p.5)
C&D – Par Jean-Paul Fargier (p.9)
Jacques Donguy, l’expérience de la poésie numérique – Par Philippe Franck (p.13)
Pastoral, l’Échappée belle – Par Nina Gire (p.22)
Sophie Calle, reine phocéenne – Par Jean-Paul Gavard-Perret (p.26)
Villes inhabitables, une introduction à l’œuvre de Na/Da – Par Gilbert Pons (p.29)

Portrait d’artiste : Isabelle Arvers (p.36-37)
Entretien avec Isabelle Arvers – Propos d’Isabelle Arvers, recueillis par Gabriel Soucheyre (p.38)
Compte-rendu Résidence VIDEOFORMES – Par Isabelle Arvers (p.50)
Interview Hack Circus – Par Isabelle Arvers (p.54)
Games Reflexions – Propos d’Isabelle Arvers, recueillis par Regine Debatty (p.60)
Isabelle Arvers – Propos d’Isabelle Arvers, recueillis par Karen Verschooren (p.71)
Les machinimas – Propos d’Isabelle Arvers, recueillis par Les cultures numériques (p.76)
Rural.Scapes : un lab rural pour artistes, vaches et poulets au Brésil – Par Isabelle Arvers (p.82)

Sur le fond ///
Les morts ont les yeux bleus – Par Alain Bourges (p.88)

Les œuvres en scène ///
Mutant Stage : une série en chantier ! – Par Geneviève Charras (p.98)

Production

  • Publié par VIDEOFORMES, La Diode
  • La revue Turbulences video bénéficie du soutien du ministère de la Culture / DRAC Auvergne, de la ville de Clermont-Ferrand, de Clermont Communauté, du conseil général du Puy-de-Dôme et du conseil régional d’Auvergne.