Contact us @ +32(0)65 59 08 89 - contact@transcultures.be

15-09 > 15-12-2014 – Résidences MAP Transcultures – Pao Paixao

15-09 > 15-12-2014 – Résidences MAP Transcultures – Pao Paixao

Résidence Pépinières européennes pour jeunes artistes
Programme MAP

Après avoir travaillé comme performeur, Pao Paixao à commencé à développer son travail personnel en tant que réalisateur et vidéaste. En 2007, il est sélectionné pour Le Berlinale Talent Campus. Il a ensuite fait un master en écriture et réalisation dans une école de cinéma Suisse. Son court-métrage Prémices (First Fruits) à été sélectionné dans une vingtaine de festivals internationaux (Tampere/Finland, Max Ophuls/Germany, Taum/Tel aviv, Festival du Nouveau Cinéma/Canada,…) et a remporté deux prix du Meilleur Court Métrage (Open Festival/Russia, Opere Nuove/Bolzano.Italy). Actuellement il développe un long métrage d’anticipation avec la Maximage (Zürich) et So close Productions.

En 2013, Pao Paixao a effectué 2 résidences chez Transcultures via le projet européen M4m (M4mobility – à Mons et Prague). Il a notemment travaillé sur son dernier projet documentaire « From Ganga to Bollywood » avec l’artiste Jacques Urbanska. Ensemble, ils ont élaborer un logiciel de dérushage semi automatisé (qu’ils ont nommé DRush) qui lui a permis de revisiter les centaines d’heures de rush accumulés lors de sa résidence de 6 mois en Inde et de repenser le film qu’il était entrain de finaliser. Il lui a permis également de produire 2 performances audiovisuelles qui présentaient au public un montage en temps réel des rushes sur un écran géant (3 projecteurs) et d’ainsi tester différentes possibilités de séquences. Un travail complémentaire sur le design et le mix sonore étaient également assurés en live via un procédé similaire.

DRush permet aussi bien de produire une performance qu’une installation. Pour la performance, les rushs de films importés dans le programme sont projetés automatiquement et aléatoirement sur les trois projecteurs. Certaines automatisations prévoient l’utilisation de trois stream d’images (3 écrans mis côte-à-côte) ou d’une seule grande image (les 3 projections ne formant qu’un seul grand écran) et toutes une série de transitions différentes. Le performeur vidéo peut prendre le contrôle vidéo/sonore du programme via une interface de type contrôleur physique. Un second performeur assurait le mix d’une couche supplémentaire de textures sonores extradiégétiques.

DRush-2_occupy_fukushima_Pao-Paixao_Jacques-Urbanska-Prague_Transcultures-2013Résidence Transcultures MAP 2014
Fukushima, a Web Story

Le but de la résidence est l’exploration d’une matière de base et la construction d’une trame narrative pour la réalisation d’un Web documentaire sur la catastrophe nucléaire de Fukushima. Cette matière de base sera puisée dans les innombrables documents (audios-visuels-textuels) présents sur le Web et référencés par la veille automatisée twitter @Fukushima_Actu crée par Jacques Urbanska en 2011 et qui est actuellement une des plus importante source d’information et une référence sur le Web pour tout ce qui concerne ce sujet . L’exploration de cette immense matière se ferait au travers d’une nouvelle version du programme DRush. Alors que la version précédente se contentait de projeter aléatoirement les différents rushs, la nouvelle version fera une analyse préalable des rushes et sera capables de les classer automatiquement suivant différents critères (ex. : valeurs HSV, la vitesse interne de la vidéo…).

Ce travail sera assuré en collaboration avec l’Institut Numediart et son projet MediaCycle framework. Un travail sur la projection multiprojecteurs est également prévu pour uniformiser l’écran géant et faire disparaître la séparation visible due aux projecteurs physiques. Pour la fin de la résidence, une étape de travail sera présentée au public, elle consistera en une performance audio-visuel (semblable à celle présentée pour M4M) et, si possible, à la présentation d’une installation entièrement automatisée du même processus où le logiciel prendra la place des performeurs afin de brasser continuellement la matière Web accumulée et d’en faire un montage sans cesse renouvelé.

Un recherche sur un l’élaboration d’un corpus textuel est également prévue. Le Web documentaire serait finalisé en 2016.

pepinieres-europeennes-logo_TransculturesA propos des Pépinières européennes pour jeunes artistes

Les Pépinières européennes pour jeunes artistes accompagnent, depuis de nombreuses années, les jeunes créateurs qui développent de nouvelles formes d’expression en favorisant leur mobilité sur la scène artistique européenne au sein d’un réseau établi actuellement dans 31 pays.

A propos du programme MAP

À l’écoute des mouvements de la scène artistique actuelle, le programme MAP s’adresse aux créateurs émergents issus de toutes disciplines qui explorent de nouvelles pratiques au croisement des champs d’expression. Destiné à accompagner les jeunes artistes et acteurs des métiers de la création et de la culture dans leur parcours de professionnalisation, le programme favorise une ouverture féconde sur les différentes formes de création, la multiplicité des expériences, le croisement des champs artistiques et l’enrichissement mutuel.

production

Un partenariat Transcultures / Pépinières européennes pour jeunes artistes – Avec le soutien du programme Culture de l’Union Européenne.