Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

01>03.11.017 | Les Oracles en tournée à Montréal

01>03.11.017 | Les Oracles en tournée à Montréal

Après une première au Théâtre La Balsamine à Bruxelles précédé de résidences à Québec (chez Rhizome) et à Bruxelles (à l’Escaut), la performance Les oracles continue à se diffuser cette fois dans trois maisons de la culture de Montréal. Ce projet interdisciplinaire évolutif en deux volets est le fruit d’une collaboration belgo-québécoise Transcultures/Rhizome réunissant deux auteures, deux chorégraphes, une danseuse, un créateur sonore et un artiste visuel/numérique.

Les oracles ont également fait l’objet de deux parties distinctes et complémentaires, Percées et Prototype n° 1. Dans ce dyptique, chacun des volets traite du rôle et de la place de la femme dans la société actuelle selon un point de vue particulier, singulier, et dans une forme propre à chacun des duos. Si le point de départ est un duo écrivaine/chorégraphe, la finalité est véritablement collective et interdisciplinaire puisqu’elle convie non seulement la danse et la littérature, mais aussi les arts sonores et la vidéo.

Les oracles ont également fait l’objet d’une publication (reprenant les textes de Catrine Godin et Martine Delvaux avec une préface de Simon Dumas et une postface de Philippe Franck) partue aux éditions Rhizome en 2017, en co-production avec Transcultures.

  • Direction artistique et mise ensemble • Simon Dumas
  • Création sonore • Philippe Franck
  • Création video • Thomas Israël
  • Danse • Marilyn Daoust
  • Production et coordination de la diffusion • Yves Doyon

_Chapitre I : Percées
Auteure et interprète • Catrine Godin
Chorégraphe • Karine Ledoyen
Interprètes (vidéo) • Fabien Piché et Ariane Voineau

Percées, c’est d’abord une parole troublée — voire torturée par moments — mais aimante. Une parole qui fut physiquement tavaillée, dans le corps de la poète par la chorégraphe Karine Ledoyen. De tous ces mouvements — contraintes, tensions, relâchements —, de toute cette physicalité, ne restent que les traces dans la voix. Retriturés, rebrassés, remixés ensemble et transposés en d’autres langages que sont les images du vidéaste Thomas Israël et les musiques de l’artiste sonore Philippe Franck, les mots dansés s’incarnent avec force et aplomb, portés par la présence physique de l’auteure qui habite la scène, et de la percutante rencontre entre la poète et la chorégraphe.

_Chapitre II : Prototype n° 1
Auteure • Martine Delvaux
Chorégraphe • Manon Oligny
Interprète et co-chorégraphe • Marilyn Daoust

Dans Prototype n° 1, le duo formé initialement de Martine Delvaux et Manon Oligny (appuyée par Marilyn Daoust), croise le prototype et l’archétype en explorant de quelle manière l’imaginaire collectif — surtout masculin — produit des « filles en série ». Ce second volet aborde la question du rapport à l’autre (qu’il soit masculin ou féminin) dans le contexte de cette fabrication : quel regard poser sur le prototype d’une fille usinée? Comment la représenter et, surtout, de quelle manière représenter la vision d’elle-même se concevant comme modèle en train d’être fabriqué?

Production

Une production de Rhizome littérature vivante, en coproduction avec Transcultures – Media Arts Center, rendue possible grâce au soutien de :
Conseil des arts et des lettres du Québec • Canada Council for the Arts | Conseil des Arts du Canada • Ministère des Relations internationales • Wallonie-Bruxelles International • Balsamine Théâtre • CitySonic – Festival des Arts Sonores • L’Escaut architectures • Manon fait de la danse • La Rotonde

Plan