Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Media Arts Center

Toutes les news

  • ArtCall – Résidence 2018 | Transcultures – Pépinières européennes pour jeunes artistes – Charleroi

    31/01/2018

    En lien avec le programme de résidences de création internationales initié par les Pépinières européennes pour jeunes artistes, Transcultures, Centre interdisciplinaire pour les cultures numériques et sonores, associé avec la Ville de Charleroi (Belgique) et avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, lance un appel à résidence de création de 12 semaines (maximum) pour développer un nouveau projet dans le domaine des arts dit numériques et/ou sonores (installations, performances ou autres dispositifs…).

    La résidence pourrait se durant l’année 2018 (à définir avec l’artiste) et donnera lieu à la présentation du projet dans le cadre du Festival international des arts sonores City Sonic 2018 en fin de résidence (organisé par Transcultures fin 2018 à Charleroi).

    Deadline : L’appel à candidatures pour cette résidence est ouvert 01 avril 2018 inclut.

    Critères de sélection / Conditions d’éligibilité

    • La résidence Pépinières européennes @ Transcultures s’adresse prioritairement aux artistes émergents issus de tous domaines d’expression, résidant dans l’un des pays de l’Union européenne (à l’exception de la Belgique) et les pays associés au réseau Pépinières européennes ayant les capacités de remettre un projet dans le champ des arts dits numériques (arts/sciences, technologie, recherche, innovation…) et/ou sonores.
    • Un groupe d’artistes (2 personnes maximum) pourra également répondre à l’appel en tenant compte du fait que les conditions budgétaires restent les mêmes.
    • Sont éligibles : les œuvres à caractère numérique, installations multimédias interactives, les applications nomades (téléphonie mobile), les œuvres génératives et en réseau, les projets de bio art et de réalité virtuelle/augmentée, les créations numériques pluridisciplinaires ainsi que les œuvres hybrides à caractère sonore (installations, performances…)
    • Le projet soumis devra être une nouvelle création. Une nouvelle adaptation/ version d’œuvres antérieures récentes peut aussi être retenue (sous condition de rentrer dans les conditions techniques et financières de l’appel).
    • Le projet artistique devra pouvoir être développé sur le territoire local (et comportera au moins une action de sensibilisation avec des partenaires locaux) en bonne entente avec Transcultures et ses partenaires.
    • Une attention toute particulière sera apportée aux projets liés à des enjeux sociétaux contemporains et/ou innovants, développant également une approche critique.
    • La proposition artistique ainsi que tous les frais de production doivent pouvoir rentrer dans les conditions techniques et financières de l’appel.

    Conditions budgétaires

    Cette résidence de création bénéficiera d’une bourse forfaitaire d’aide à la création au projet (conçu par un ou plusieurs artistes/concepteurs) et au séjour entre 8 et 12 semaines maximum (à raison de 300 euros/semaine soit 3600 € TTC maximum au total par résidence) et d’un logement au centre ville de Charleroi (en partenariat avec celle-ci), ainsi que d’un suivi artistique et technique, d’une mise à disposition de matériel et d’une aide à la communication.

    Comment participer ?

    Veuillez envoyer un dossier complet (voir ci-après) à Jacques Urbanska, chargé de mission arts numériques Transcultures – urbanskaj@hotmail.com (objet du mail : Résidence Pépinières Transcultures 2018).

    Si vous ne recevez pas d’accusé de réception à votre candidature dans les 5 jours, n’hésitez pas à la renvoyer (attention à l’objet de votre mail qui doit être : Résidence Pépinières Transcultures 2018)

    Structure du dossier à envoyer par email
    (format texte ou pdf en un seul ou plusieurs fichiers)

    • un texte présentant votre démarche artistique et votre motivation
    • une présentation du projet comportant aussi un planning de réalisation prévisionnel
    • une fiche technique prévisionnelle
    • un CV/bio complet et récent de l’artiste/concepteur et une courte présentation de ses éventuels collaborateurs
    • quelques documents significatifs pour illustrer votre démarche / travaux artistiques / projets précédents : liens images (Flickr ou autres), liens audio (Soundcloud ou autres), liens vidéo (Vimeo ou autres)…
    • un lien vers un serveur personnel, dropbox, wetransfert si besoin

    Ces documents doivent être rédigés en français ou en anglais. Si vous avez le moindre doute n’hésitez pas à envoyer un mail à Jacques Urbanska.

    Jury

    Le jury sera composé de l’équipe de Transcultures ainsi que de quelques invités professionnels des arts contemporains et de partenaires locaux. Le résultat sera directement annoncé aux candidats par mail dans les jours qui suivent la clôture de l’appel et sera publié sur les sites web des Pépinières européennes pour jeunes artistes et de Transcultures.

    *A propos des Pépinières européennes pour jeunes artistes

    Les Pépinières européennes pour jeunes artistes accompagnent, depuis de nombreuses années, les jeunes créateurs qui développent de nouvelles formes d’expression en favorisant leur mobilité sur la scène artistique européenne au sein d’un réseau établi actuellement dans 31 pays.

    À l’écoute des mouvements de la scène artistique actuelle, ce programme de résidence s’adresse aux créateurs émergents issus de toutes disciplines qui explorent de nouvelles pratiques au croisement des champs d’expression. Destiné à accompagner les jeunes artistes et acteurs des métiers de la création et de la culture dans leur parcours de professionnalisation, le programme favorise une ouverture féconde sur les différentes formes de création, la multiplicité des expériences, le croisement des champs artistiques et l’enrichissement mutuel.

    Transcultures

    Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores aujourd’hui installé à Charleroi (Belgique) créé, à Bruxelles, en 1996, Transcultures conjugue les dimensions de production, de diffusion, de réflexion et de sensibilisation pour développer les nouvelles pratiques artistiques innovantes. Outre les nouvelles formes de transversalité utilisant les technologies numériques, Transcultures développe aussi des programmes spécifiques dont Emergences numériques (accompagnement de projets artistiques d’étudiants d’écoles d’art supérieures et de jeunes artistes), Arts/Sciences (collaborations entre la recherche appliquée et la création artistique numérique en partenariat avec plusieurs universités au travers de ses rencontres Vice <> Versa) et de sensibilisation des jeunes publics et ateliers avec des publics spécifiques.

    Outre des évènements organisés, à l’année, en Fédération Wallonie-Bruxelles et à l’international, Transcultures coordonne deux festivals : City Sonic, festival international des arts sonores depuis 2003, et la Biennale des cultures et émergences numériques Transnumeriques (plusieurs villes en Fédération Wallonie-Bruxelles) depuis 2005. Transcultures est en outre impliqué dans plusieurs projets culturels européens et échanges internationaux de co-production/diffusion.

    Transcultures est coordonnateur pour la Fédération Wallonie-Bruxelles des Pépinières européennes pour jeunes artistes (résidences de création d’artistes internationaux) et membre fondateur du RAN-Réseau des Arts Numériques (regroupant une trentaine d’opérateurs en arts numériques internationaux).

    En 2012, Transcultures a lancé le label Transonic pour les musiques aventureuses et les sons autres. En 2014, Transcultures est co-fondateur du FabLab Mons initié par l »Université de Mons avec plusieurs partenaires montois, le et a rejoint le cluster TWIST – Technologies Wallonnes de l’Image, du Son et du Texte regroupant une centaine d’entreprises innovantes belges.

    Production

    Transcultures, Pépinières européennes pour jeunes artistes,  associés avec la Ville de Charleroi (Belgique) et avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Transcultures est coordinateur des Pépinières européennes pour Jeunes Artistes en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Transcultures
  • Optical Sound & Pierre Beloüin (monographie) | 1997 → ×

    29/01/2018

    Cet ouvrage anthologique est la seconde monographie consacrée à l’artiste Pierre Beloüin et à son projet Optical Sound (label, maison d’édition, revue) initié en 1997. Sur plus de 200 pages, elle regroupe, sur une période de 20 ans, l’ensemble des œuvres, éditions et événements produits par Pierre Beloüin et son label.

    Le texte principal commandé à Jérôme Lefèvre se déploie de manière inédite entre la critique d’art et les liner notes, mettant en lumière les liens entre musiques et art contemporain dont l’artiste se nourrit. L’édition contient de nombreux documents inédits et vues d’expositions, un tiré à part, ainsi que des textes critiques et entretiens en annexe.

    Preface : P. Nicolas Ledoux.Text/e/s : Jérôme Lefèvre, Guillaume Mansart, Joseph Ghosn, François Coadou, Valérie Caradec, Ludovic Burel, Emmanuel Mir, Raphaël Brunel, Anne-Lou Vicente, Richard Allen, Jill Gasparina.

    Production

    Avec le soutien du CNAP et du Cube, du Confort Moderne, de L’ososphère. Le fond de dotation Agnès B. , Le Fimé, Le Carré des Arts, Transcultures, FRAC Paca, Espace Multimedia Gantner, Villa Pacha Tamaris,Le Bon Accueil, Galerie jours de lune, Riam Festival, Metaxu, Kubilai Kan, Le Dojo, Groupe Laura, Le Granit.

    Plan

    Transcultures
  • 31.01.2018 | Alexandre Castant – Les arts sonores : sons & art contemporain – Bourges

    28/01/2018

    Publié conjointement par Transonic (alter label produit par Transcultures) et la Box-ESA Bourges, ce livre est une introduction vivante à la diversité des arts sonores.

    Alexandre Castant, critique d’art, enseignant à l’ESA Bourges et essayiste, y passe en revue les relations image-son, les correspondances et la photo-phonographie, la représentation des instruments de musique et une plasticité post-rock, la radiophonie (dispositif, fiction), le corps et la voix, l’espace et les sculptures soniques, les paysages sonores et le field recording, mais aussi les machines sonores et visuelles, les disques vinyle et les cassettes audio, ou encore une société sonore (critique, médiatique, politi­que) jusqu’à l’écoute immatérielle.

    L’auteur et son invité Philippe Franck (co-éditeur du livre et auteur de City Sonic, les arts sonores dans la cité) discuteront de ces différents passages pour tenter de mieux déterminer la singularité de ces oeuvres et pratiques sonores qui les habitent.

    Production

    production

    Plan

    Transcultures
  • CD | Compilation City Sonic 2016-2017

    22/01/2018

    Transonic, l’alter label produit par Transcultures présente une nouvelle compilation qui réunit des sélections de pièces sonores (performances, installations,…) réalisées lors des éditions du festival des arts sonores City Sonic en 2016 (Mons, Bruxelles) et 2017 (Charleroi, Bruxelles, La Louvière). Edité par Philippe Franck (directeur artistique de City Sonic), ce disque est aussi un témoignage de la créativité audio indépendante et de l’ouverture esthétique (du minimalisme immersif, les paysages organiques à la poésie sonore en passant par le post-rock/post folk lancinant ou encore les musiques improvisées) tant du festival que du label Transonic.

    Transonic, the alter label produced by Transcultures presents a new compilation that brings together selections of sound art(s) pieces (performances, installations, …) created during the edition of the City Sonic sound arts festival in 2016 (Mons, Brussels) and 2017 (Charleroi, Brussels , La Louvière). Edited by Philippe Franck (artistic director of City Sonic), this CD is also a testimony of independent audio creativity and aesthetic openness (from immersive minimalism, organic landscapes to sound poetry and post-rock / post nagging folk or improvised music) from both the festival and the Transonic label.

    Acheter/Buy the album

    Tracks List

    • Prana 3 Préliminaire -Isa Belle Tibetan bowls, Maurice Charles JJ sopranino saxophone, Paradise Now guitar, electronics – live at La Raffinerie, Brussels, OMFI@City Sonic 2016**
    • Charlemagne Palestine live@Bang! (opening-edit) – Festival Bang! 2017, KultuurKaffee **
    • You got no jams Reflexions in a golden eye – Matthieu Safatly (cello, electronics) + Maurice Charles JJ (baritone saxophone, electronics) – a soundtrack of a video by Matthieu Safatly**
    • Dariusz Makaruk Dimension N – opening of the AV performance with Alba G. Corral**
    • Golden Hello Une vidéo (live edit) – Eric Arlix (text), Serge Teyssot-Gay (guitar), Christian Vialard (electronics)**
    • Razen Live at La Raffinerie (Brussels) – OMFI@City Sonic 2016**
    • Ruben Dhers Glass Field#2*
    • :such : Stylusdust (City Sonic edit)*
    • Adam Bohman London pt 1 – from Music And Words 2 courtesy Paradigm Discs**
    • Jean DL + Karen Willems The basics of moving around (edit) – from Lyra courtesy Luik Records & Mnoad**
    • Catherine Graindorge Earth live at Sonic Garden Party**
    • Herr Gramophonne John Cage dreaming on the East Coast**
    • & Stuff Autour du passage du centre – Eric Therer spoken word + Philippe Franck guitar, electronics live at Sonic Gallery 2016**
    • Alain Wergifosse AN+FT**
    • Leo Kupper Homme vibré* – labial, buccal and guttural impulses, logarithmic expression: Jean-Claude Frison
    • Todor Todoroff Requiem for a city (excerpt)*
    • Raymond Delepierre X-Bell X 1*
    • Feromil Le port et ses fantômes recording & mix Adou600 – Dunkerque 2010**
    • Catrine Godin + Paradise Now Ceci n’est pas un paysage – text by Catrine Godin, music by Paradise Now transatlantic live Montréal-Bruxelles**
    • Louis Chrétiennot Belles endormies-Rêves de guitare*
    • Supernova Libération compilation 25.09.016 – Gauthier Keyaerts electronics, bass + Philippe Franck spoken work, ipad – live at Bye Bye Monsonic in a rainy garden**
    • Philippe Cavaleri Ritual*

    *installation **performance/concert – 2016 – 2017

    Transcultures
  • 22 > 26.01.018 | Workshop Emergences numériques & sonores – Arts2 Mons

    22/01/2018

    Ce premier workshop de la série Emergences numériques et sonores de 2018, partenariat entre Transcultures et l’école des arts visuels de Mons Arts2 initié depuis plusieurs années, est coordonné par les artistes numériques/audio/intermédiatiques Valérie Sandor (alias Valkiri) et Stephane Kozik, propose aux étudiants (issus de différents ateliers dont principalement Image dans le milieu/IDM et Arts numériques) de développer une création originale – installation ou une performance – ayant recours aux outils numériques. Ils sont aussi encadrés techniquement par l’équipe de Transcultures qui met également à disposition son équipement complétant celui de l’Ecole d’arts visuels Arts2 (Mons).

    Un deuxième workshop aura lieu également à Arts2 avec ses mêmes coordinateurs avant mai, date à laquelle les projets (installations, performances…) les plus aboutis seront montrés, à Charleroi, dans le festival international des arts sonores City Sonic.

    A noter que Transcultures est également partenaire du workshop performatif Rock Attitude donné par l’artiste numérique/metteur en scène/performeuse Lucille Calmel (Fr/Be), également à Arts2 du 22 au 26 janvier. Le résultat de cet atelier « Rock’roll attitude qui s’adresse à des étudiants d’IDM (Image dans le mileu) fait l’ojet d’une « dé/monstration » publique à  la Thanks gallerie, 5 du Tellier (centre de Mons) le 26 janvier à 18h30 (entrée libre).

    Production

    Partenariat Transcultures, Arts2

    Plan

    Transcultures
  • 25 > 28.01 | Colloque/symposium COM ∩∪ TIES @ l’ISELP

    20/01/2018

    Dans la continuité de l’exposition organisée conjointement en automne 2017, Argos et l’ISELP, deux institutions bruxelloises liées aux deux grandes communautés linguistiques belges, s’associent pour prolonger leur réflexion sur le thème des communautés, cette fois à travers un colloque associant artistes, chercheurs, scientifiques et curateurs.

    Comme dans l’exposition, le commun sera interrogé suivant quatre modalités d’organisations, quatre territorialités : la ville, le corps social, la structuration politique et l’environnement. Dans chacune de ces configurations apparaissent des seuils qui lient ou délient les existences communes. Des seuils qui font obstacle ou passerelle.

    Jacques Urbanska (chargé de mission chez Transcultures) sera le président de séance et modérateur du 28 janvier réunissant des communications notamment d’Iris Lafon (historienne de l’art et curatrice française), Mezli Vega Osorno (photographe, artiste et checheuse à l’Université d’Aix-Marseille et l’ENSP Arles), Pierre-Yves Desaive (historien de l’art, commissaire d’exposition et enseignant à l’ENSAV La Cambre) autour des « online communities ».

    Production

    Argos et l’ISELP

    Plan

    Transcultures
  • Offre d’emploi – chargé(e) de production/diffusion @ Transcultures

    19/01/2018

    Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores recrute
    un/une chargé.e de production/diffusion
    pour ses festivals Transnumériques et City Sonic
    et plus généralement les activités de la structure

    Description du poste

    Au sein d’une petite équipe dynamique, la personne gère, de manière autonome en lien avec la direction, la coordination des des festivals associés (Transnumériques fin mars et City Sonic en mai 2018), partenariats et activités à l’année de Transcultures (voir présentation ci-dessous).

    Elle est le garant de la qualité et de l’efficacité de la logistique inhérente à la production des activités artistiques. A cette fin, elle est en contact avec les artistes, les gestionnaires de salles publiques ou lieux privés ainsi que les organisateurs. Elle négocie et contractualise, sur base d’éléments artistiques, financiers et techniques validés la Direction, les différents aspects de la production, assure le suivi du budget des événements.

    Elle travaille également à la diffusion des œuvres et artistes soutenus par le centre en Belgique et à l’international.

    Elle prend en charge à la gestion des plannings liés à l’accueil des artistes et partenaires (Logements, repas et voyages), ainsi que la gestion du budget du projet en lien avec l’administration et la direction. En lien avec la direction, elle rédige les rapports d’activités à l’issue des événements et participe également aux demandes de soutien et à la recherche de financements

    Qualifications requises

    • Un bonne expérience préalable concrète dans le domaine de la production et l’organisation/coordination de projets artistiques et culturels est indispensable.
    • Réactivité, aisance relationnelle, adaptabilité, esprit d’équipe.
    • Disponibilité, capacité de travail et flexibilité au niveau des horaires (événements en soirée et weekend).
    • Bonnes capacités rédactionnelles.
    • Maitrise de l’environnement informatique (Word, Excell,…)
    • Intérêts pour les cultures numériques et sonores et plus généralement pour les arts contemporains.
    • Bonne connaissance du milieu culturel et médiatique de la Fédération Wallonie-Bruxelles
    • Bon niveau en anglais (parlé et écrit)
    • Permis de conduire

    Conditions

    • Type de contrat : CDD (jusqu’au 29 juin 2018 – éventuellement renouvelable si la collaboration est concluante)
    • Régime : temps plein
    • Conditions : Le CV doit être accompagné d’une lettre de présentation/motivation.
 Le recrutement se fera ensuite sur base d’un entretien oral au bureau de Transcultures après une pré-sélection des candidatures écrites reçues. Veuillez à bien vous renseigner sur les activités de Transcultures.
    • Date de clôture de l’appel : 15 février inclu 2018.
    • Date d’engagement : deuxième partie de février 2018 (directement après la dernière sélection).
    • Lieu de travail principal : Transcultures a actuellement ses bureaux au Vecteur, 4 rue Navez, Charleroi (centre ville, 10min de la gare), mais une certaine mobilité sera aussi nécessaire ponctuellement.

    Soumission des candidatures

    • Les candidatures sont à envoyer par mail à l’attention de Mr Jacques Urbanska : urbanskaj@hotmail.com (+32 491 641 342)
    • Objet du mail (important) : candidature chargé(e) de production
    • Nous répondrons à toutes les candidatures. Dans le cas où nous ne vous répondons pas, n’hésitez pas à téléphoner directement à Mr Urbanska.
    • Les candidatures refusées recevrons un mail concis (par points) qui justifie notre refus.

    Transcultures

    Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores, Transcultures, aujourd’hui installé au Vecteur à Charleroi, a été créée en 1996, pour promouvoir et développer les croisements entre les pratiques artistiques/culturelles contemporaines et les enjeux arts/société/technologies. Elle explore plus particulièrement les champs de la création numérique et des arts sonores dans leur diversité et transversalité avec un programme à l’année d’activités de production, diffusion, médiation, réflexion et publication à Charleroi, en Belgique et à l’international. Transcultures coordonne aussi le festival des arts sonores City Sonic et la biennale des cultures et émergences numériques Transnumériques mais aussi des échanges internationaux de résidence et d’accompagnement de jeunes artistes numériques ou sonores.

    Plan

    Transcultures
  • 24-01 > 25-03.2018 | Alexi Choplin – Uninvisible LAB @ Halles St-Gerry

    12/01/2018

    Avec son Uninvisible lab in situ, Alexis Choplain (Bruxelles) poursuit sa recherche expérimentale sur la gestion et la traduction du signal électrique. Composé d’une quinzaine de dispositifs analogiques, ce dispositif laborantin tente, sous la forme d’un espace immersif de produire des phénomènes optiques et sonores relevant de comportements aléatoires de l’électricité. En interaction les uns avec les autres grâce à un vaste réseau de câbles et de composants sensibles aux variations environnementales, cette installation hybride matérialise les oscillations insaisissables d’un signal rendu accessible à nos sens par des procédés lumineux, vibratoires et mécaniques.

    Cette oeuvre « in progress » créée à City Sonic 2017 s’inscrit dans une« Exposition en Miroir » des Halles Saint-Gery dédiée à la subversion qui ambitionne d’explorer un pan du patrimoine bruxellois mis en regard à un mouvement de contre-culture des années 60, le réalisme fantastique. L’exposition profile une géographie physique et mentale de la dissension et de postures radicales Elle s’articule autour de deux volets – l’un historique et l’autre contemporain.

    Alexis Choplain est invité à participer au second (avec également Alex Verhaest, Jim Shaw, Stéphane Roland, Véronique Béland…) : avec la complicité du fonds de dotation agnès b. qui propose une nouvelle version de l’exposition Un autre monde///dans notre monde dont le commissariat est assuré par le directeur artistique du fonds de dotation, Jean-François Sanz en collaboration avec Stéphanie Pécourt (curatrice des Halles Saint-Gery).

    Production

    Dans le cadre de l’exposition « Topographie de la subversion ». Halles Saint-Géry – Fonds de dotation agnès b. – CFC-Éditions

    Uninvisible Lab est un production Transcultures

    Plan

    Transcultures
  • 18.01 > 11.02.2018 | Exposition Rencontres & Contreverses | Mundaneum

    09/01/2018

    Pour la première fois, des étudiants de l’ULB et de l’école supérieure des arts Saint-Luc Bruxelles se sont rencontrés autour d’un projet commun : la création d’une visualisation numérique de controverses environnementales. Ce projet créatif sort le travail académique de l’université et transpose la recherche en une expérience narrative accessible à tout public. Cette exposition constitue non seulement l’occasion de mettre en lumière les résultats des travaux des étudiants, mais également de questionner, de manière plus large, l’intérêt de faire collaborer Sciences et Arts visuels.

    Cette question sera également portée par le politologue François Gemenne lors de la conférence inaugurale, organisée au Mundaneum le 18 janvier à 18h30. Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, François Gemenne est chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (CEDEM) ; il est également directeur exécutif du programme de recherche interdisciplinaire « Politiques de la Terre » à Sciences Po (Médialab). Il enseigne le cours environnement, ressources naturelles et conflits à l’Université Libre de Bruxelles et les migrations internationales à Sciences Po Paris et Grenoble.

    Production

    Ce projet est coordonné par des chercheurs-enseignants en Arts numériques de l’ESA Saint-Luc Bruxelles et de l’ULB (Facultés des Sciences et de Philosophie et des Sciences Sociales).

    Il est soutenu par la Fondation Bernheim, Transcultures et le Mundaneum.

    Plan

    Transcultures
  • 18.01.2018 | François Gemenne – Conférence | Mundaneum

    09/01/2018

    Pour la première fois, des étudiants de l’ULB et de l’école supérieure des arts Saint-Luc Bruxelles se sont rencontrés autour d’un projet commun : la création d’une visualisation numérique de controverses environnementales. Ce projet créatif sort le travail académique de l’université et transpose la recherche en une expérience narrative accessible à tout public. Cette exposition constitue non seulement l’occasion de mettre en lumière les résultats des travaux des étudiants, mais également de questionner, de manière plus large, l’intérêt de faire collaborer Sciences et Arts visuels.

    Cette question sera également portée par le politologue François Gemenne lors de la conférence inaugurale, organisée au Mundaneum le 18 janvier à 18h30. Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, François Gemenne est chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (CEDEM) ; il est également directeur exécutif du programme de recherche interdisciplinaire « Politiques de la Terre » à Sciences Po (Médialab). Il enseigne le cours environnement, ressources naturelles et conflits à l’Université Libre de Bruxelles et les migrations internationales à Sciences Po Paris et Grenoble.

    Production

    Ce projet est coordonné par des chercheurs-enseignants en Arts numériques de l’ESA Saint-Luc Bruxelles et de l’ULB (Facultés des Sciences et de Philosophie et des Sciences Sociales).

    Il est soutenu par la Fondation Bernheim, Transcultures et le Mundaneum.

    Plan

    Transcultures
  • 12.01 > 17.02.2018 | art2.network @ NOISE Digital Festival – Istanbul

    05/01/2018

    Space Debris avec le soutien d’Orjin Maslak, est fier de présenter une série d’expositions qui mettent en avant les jeunes talents dans une approche fraîche et dynamique qui crée un nouvel espace pour que leurs voix soient entendues. La première exposition de la série intitulée « NOISE », se déroulera à la galerie d’art d’ORJIN.

    Artistes: Anthony Antonellis, Cacheflowe, Jon Cates, Thomas Cheneseau, Uğur Engin Deniz, Davidope, Adam Ferriss, Tom Galle, Haydiroket, Hexeosis, Kenaim, Mark Klink, Raquel Meyers, A Bill Miller, Lorna Mills, Paula Morales, Esra Özkavcı, Christian Petersen, Peter Rahul, Elena Romenkova, Flavio Scutti, Sholim, Yoshi Sodeoka, Subtlegraces, Tachyons+, Trapers, Jacques Urbanska, Franck Soudan, V5MT, Chromo Valdez, XCOPY, Sarah Zucker

    Curation : Mert Keskin/Seyhan Musaoglu

    L’intelligence artificielle, les identités numériques, les médias sociaux irrécupérables, les avatars, les images en constante évolution, en constante évolution .. qui sommes-nous? Existons-nous seulement au sein de nos personnalités virtuelles ou ces identités numériques libèrent-elles davantage nos voix?

    L’exposition explorant la zone grise entre le monde virtuel et l’art contemporain avec l’approche innovante des arts numériques, présente une sélection d’expressions uniques de trente et une artistes, locales et étrangères, et dit au spectateur « chose différente, hors de l’ordinaire ». Dans chaque « bruit » est un reflet de nous.

     

    Production

    Une collaboration de Space Debris et Orjin Maslak | Space Debris est un espace d’art polyvalent fondé par Seyhan Musaoglu travaillant entre deux plateformes: New York et Istanbul. En tant qu’espace pivot pour un dialogue innovant avec une âme collective, l’objectif est d’obtenir la reconnaissance pour les œuvres interactives de nouveaux médias et les sujets interdisciplinaires qui défient les frontières traditionnelles.

    Plan

    Transcultures
  • Vidéographies 4.0 (émission TV) – VICE<->VERSA #4 | Crossborder living lab(s) | La Trois RTBF

    02/01/2018

    Le 24 novembre 2017, Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores, organisait, en partenariat avec le projet européen Interreg Crossborder Living Lab(s) – C2L3Play et dans le cadre de la Saison des cultures numériques de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la 4ème édition de ses rencontres Vice Versa, forum consacrés aux liens féconds qui se nouent entre Arts et Sciences, Cultures numériques et Nouveaux médias.

    Le 19ème numéro de Vidéographies 4.0 rend compte de cet événement et vous fera découvrir le réseau transfrontalier Crossborder Living Lab(s) ainsi que quelques-uns de ses acteurs. Ce dernier est actuellement composé de 13 partenaires sur trois régions (Wallonie, Nord-Pas de Calais, Flandre occidentale) : Transcultures, Le Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains, l’Université de Valenciennes et du Haut Cambrésis, l’Université  Lille 3, Pictanovo, les Rencontres audiovisuelles, Lille Design, la Communauté d’agglomération des Portes du Hainaut, Game In, Budafabriek, Design Regio Kortrijk,  le Mundaneum et le cluster TWIST.

    La programmation de cette émission a été composée par les soins de Philippe Franck, critique culturel et directeur de Transcultures.

    Vidéographies 4.0

    Pour célébrer ses 40 ans d’existence, Vidéographies présente « Vidéographies 4.0 », une série d’émissions de télévision diffusées sur la Trois (troisième chaîne de la RTBF), chaque premier samedi du mois depuis début 2016. Vidéographies 4.0 poursuit deux objectifs. Le premier est la valorisation du précieux patrimoine audio-visuelle de Vidéographie, l’émission avant-gardiste (vidéos artistiques de Bill Viola à Laurie Anderson en passant par Nam June Paik et bien d’autres grands artistes) diffusée de 1976 à 1986 sur la RTBF. Le second objectif de l’émission est de partager ce qui se fait aujourd’hui d’innovant sur la scène des arts et des nouvelles technologies.

    Production

    Videographies, La Trois RTBF.

    En partenariat avec Transcultures | C2L3Play/Crossborder Living Lab.

    Avec le soutien de l’Union européenne – programme Interreg – France Wallonie Vlaanderen, de la Fédération Wallonie-Bruxelles (cellule arts numériques – dans le cadre de la Saison des Cultures Numériques), en partenariat avec le Quai10, le Vecteur. L’artiste Jason Michel en résidence au Vecteur dans le cadre de la Biennale Watch This Space 9 du réseau 50° Nord (coproduction Fructôse | Dunkerque), le Vecteur | Charleroi et Welchrome | Boulogne-sur- mer)

    Transcultures
  • 18 > 21.12.2017 | Module de recherche arts sonores Workshop – ARBA-ESA Bruxelles

    18/12/2017
    Dans le cadre d’un nouveau module de recherche arts sonores à l’Académie des Beaux Arts de Bruxelles coordonné par Philippe Franck, une vingtaine d’étudiants d’horizons différents produisent des installations ou performances collectives ou solo à dimension sonore, après avoir reçu une introduction transdisciplinaire et  transhistorique sur la création sonore.

    Ils sont encadrés également par Jean-François Fontaine, enseignant arts numériques à l’ARBA-ESA, Alain Wergifosse, artiste sonore et multimédiatique belge récemment présenté au festival City Sonic et Helga Dejaegher (régisseuse et plasticienne) invités par Transcultures.

    Production

    Partenariat ARBA-ESA, Transcultures

    Plan

    Transcultures
  • Paolo Almario & Mathieu Zurstrassen – Retour Vice Versa Résidences Croisées 2017

    11/12/2017

    Dans le cadre de son programme Vice Versa de résidences croisées arts numériques et arts sciences 2017, Transcultures (Centre interdisciplinaires des Cultures numériques et sonores basé à Charleroi) et LA CHAMBRE BLANCHE (Centre d’arts visuels et numériques basé à Québec), ont été heureux d’accueillir Paolo Almario & Mathieu Zurstrassen, les artistes lauréat de cette troisième série de résidences croisées entre la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Québec.

    La résidence croisé s’est déroulée du 15 mai au 18 juin pour la phase québécoise avec une première présentation publique le 15 juin dans une formule 5@7. Une seconde phase de production a eu lieu en Belgique du 24 juillet au 18 août avec une présentation de l’installation finale au festival International des arts sonores City Sonic, produit par Transcultures à Charleroi en septembre 2017.

    Homéostasies – Électromagnétique

    L’installation créée par les 2 artistes lauréats présente une double structure composée d’un dispositif similaire à celui du métronome dont l’axe principal est prolongé par un pendule libre constitué d’une colonne sonore. Le dispositif évolue au rythme de l’indice K, les données sont fournies par deux observatoires distants, un Canadien, un Belge et illustre la tempête solaire du 28 mai dernier, et plus métaphoriquement : l’ « Aurora Borealis ».

    Les sons et les mouvements évoluent progressivement tout au long d’une séquence de 20 minutes, au point culminant de la période, le rythme des perturbations s’accentue, la structure devient instable, le son augmente, se déforme et le système tente de maintenir son équilibre fragile (homéostasie), c’est l’orage électromagnétique.

    Peu à peu, le système trouve un état plus stable et régulier pour ensuite reproduire une séquence similaire. C’est principalement la fusion des sons et les interactions de ceux-ci avec l’environnement immédiat qui illustre ces deux concepts scientifiques (homéostasies et champs électromagnétiques).

    Artiste d’origine colombienne établi à Chicoutimi (Québec) depuis 2011, Paolo Almario à été formé à la Facultad de Arquitectura y Diseño de l’Universidad Los Andes (Bogota, Colombie). Il a complété également une Maîtrise en Art (2014) à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

    Son travail artistique explore les relations s’établissant entre l’individu et l’espace. Il utilise l’ordinateur comme interface du médium numérique pour moduler, automatiser, codifier, traiter et matérialiser des échantillons numériques de la « réalité » sous une pluralité de formes. Ses œuvres sont des objets néomédiatiques qui, par la représentation de notre spatialité, veulent nous permettent de comprendre une partie de notre être. Ses dernières recherches techniques le mènent vers l’impression 3D, la reconnaissance faciale, les machines CNC et les découpeuses laser/jet d’eau.

     

    Architecte de formation, le processus artistique de Mathieu Zurstrassen est largement guidé par le besoin presque obsessionnel d’analyser les mécanismes des choses, de comprendre son fonctionnement interne.

    Son approche génère des œuvres hybrides qui offrent parfois une nouvelle perspective sur la société, une métaphore satirique, une réalité parfois caustique et certainement décalée.

    En détournant les objets du quotidien ou les objets de leur première utilisation, en jouant sur la dualité entre simplicité et complexité ou éphémère et durée, ses projets offrent toujours divers degrés d’interprétation, ponctués d’humour ainsi que des interrogations socioculturelles philosophiques et contemporaines.

    Production

    La chambre blanche, Transcultures, avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International, La Ville de Québec, Conseil des Arts et des Lettres de Québec, Culture et Communication Québec, Conseil des Arts du Canada

    Transcultures
  • 09.12.2017 > 04.03.2018 | Alice Jarry & Vincent Evrard Lighthouses @ Némo

    01/12/2017

    En constante évolution selon son lieu de diffusion, l’installation visuelle et sonore Lighthouses convoque à la fois univers technique et scientifique, et poésie de l’éphémère et du mouvement. Réalisé avec le support de La Chambre Blanche (Qc), Transcultures (Be) (dans le cadre du programme de résidence arts numériques croisés Vice Versa) en partenariat avec Le Fresnoy, cette installation a été créée aux Transnumériques dans le cadre de Mons 2015  – Capitale Européenne de la Culture puis présentée, en 2016, à Action Art Actuel à Montréal, ainsi qu’au Musée des arts et des sciences Léonard de Vinci à Milan ; et à Marseille en 2017 dans le cadre de l’exposition micro silence, une orchestration plastique.

    Production

    Avec le soutien d’Arcadi, dans le cadre de Némo, Biennale internationale des arts numériques – Paris / Île-de-France

    Plan

    Transcultures