Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

17+18.11.2018 | Transcultures & City Sonic @ Ars Musica 2018

17+18.11.2018 | Transcultures & City Sonic @ Ars Musica 2018

Pour cette édition 2018 au programme très dense, Ars Musica explore ces voies qui ont transformé l’art musical au fil du temps. De la lutherie aux spatialisations désarçonnantes, des environnements inattendus aux virtualités enivrantes, le programme du festival plonge l’auditeur dans un bain d’innovation, ouvrant des fenêtres sur un futur ou un passé qui semblait être le futur en son temps.

Transcultures propose deux installations aux Brigittines, dans le cadre d’un grand Marathon Inouï (où on retrouve également des performances de Mathias Delplanque, Luc Ex ou encore Pierre Bastien avec ses « Quiet motors ». A l’intérieur, Air, une installation-création in-situ du collectif VOID qui utilise des basses fréquences sonores inaudibles pour l’oreille humaine (ce que nous admettons comme du silence). Diffusées dans un tube, elles propagent un déplacement d’air à travers l’instrument à vent qui commence à sonner. Cet orchestre aérien génère un paysage sonore qui constitue une expérience englobante aux sonorités organiques et volatiles.

A l’extérieur, X-BELL X-1 de Raymond Delepierre (Be) est une installation sonore pour mégaphones historiques datant des années 1960 jusqu’aux années 2010, qui ont servi dans de multiples manifestations militaires, culturelles, politiques et sociales. Par leurs formes semblables à des cloches d’appel, des cloches d’alerte, pour des évènements de vie et de morts, ils constituent une mémoire collective intrinsèque. Cette installation propose l’émergence d’une posture d’écoute individuelle au sein d’un collectif, par son pouvoir à extraire l’auditeur de son environnement familier. Les sons émis isolent le lieu. Le champ d’action sonore procure une vie propre et autonome à l’espace. La partition sonore, accordée avec le milieu d’écoute et son environnement tonal, remplace les voix du passé qui ont traversé les fils, les câbles, les membranes de ce matériel et fait résonner l’air de milliers de particules sonores oubliées. Les mégaphones émettent des sonorités s’apparentant à des cloches dépouillées du son de l’attaque du battant lorsqu’il rencontre la panse de la cloche. Une longue et lente résonance se fait entendre. Il en résulte, une composition micro-tonale et non intrusive diffusée en multipoints au travers les diffuseurs mégaphoniques. La multiplication des sources crée des rencontres acoustiques in situ et se matérialise par des battements longs et harmonieux. Des fragments de paroles s’évaporent de ces cônes à sons. Le nom X BELL X-1 est l’association du nom de l’avion américain BELL X-1, cet avion fut le premier à franchir le mur du son pendant la seconde guerre mondiale, et du (x) mathématique signifiant une inconnue.

D’autre part, Transcultures est également complice de plusieurs autres événements d’Ars Musica 2018 dont l’installation Fading du compositeur/pianiste belge Jean-Luc Fafchamps et du plasticien Michel Lorand (à l’ERG, du 1411 au 01.12) à partir de l’opéra pour soprano de Morton Feldman, Neither, le concert subaquatique devenu historique – Sonic Waters – de Michel Redolfi (Fr) le 25 novembre aux Bains de Bruxelles, la soirée Intanarumori (29.11 Espace Senghor) où les célèbres instruments pionniers futuristes italiens reconstitués participent de l’instrumentarium de pièces écrites par plusieurs compositeurs (Cifardi, Romitelli, Medeksaite, Bettens,…) interprétées par l’Ensemble XXI.

A recommander également la création du sampler composer nord-américain David Shea (électroniques, bols- Sub Rosa) avec la pianiste Jean-Philippe Collard-Neven précédé d’un concert de piano jouet du duo Pestova/Meyer (Balsamine le 12.11) ou encore le concert de l’ensemble Musiques Nouvelles (direction : Jean-Paul Dessy) avec le guitariste Fred Frith (avec une création Something about this Landscape)  que le festival met à l’honneur, à Bozar le 24.11 Ars Musica 2018 propose aussi des master classes et des moments de rencontre et de réflexion avec notamment un colloque (+ expo) sur les rapports musiques-architectures (14.11) et une conférence du metteur en scène italien Romeo Castelluci avec le créateur audio matiériste Scott Gibbons (21.11) à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles.

Production

Partenariat Ars Musica/Transcultures

Plan