Contact us @ +32 (0)71 31 71 26 - contact@transcultures.be

Media Arts Center

Toutes les news

  • 12.02.2014 – Conférence François Zajega Interfaces touchless de la 2D à la 3D (Captation de mouvements et de gestes) – Mons

    06/02/2014

     MONS > FACULTÉ D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME > 12:30

    Cette conférence (dans le cadre du cycle Territoires augmentés numériques proposé par Transcultures en partenariat avec la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université de Mons) retrace les différents systèmes d’analyse d’images mis en place dans des installations interactives destinées à un large public (c’est-à-dire un public non-expert) depuis 2008 par François Zajéga, artiste numérique travaillant (et enseignant à Arts2) en Belgique dans le domaine de la vision par ordinateur. Initialement basé sur l’analyse d’image 2D, on peut découvrir en quoi la captation de la profondeur via les caméras de type Kinect a rendu possible de nouveaux modèles d’interaction homme-machine ainsi que les enjeux ergonomiques qu’ils impliquent.

    Un partenariat Transcultures-UMONS (Architecture/Urbanisme)

    Transcultures
  • 06.02.14 – Introduction aux arts sonores (son-espace-mouvement) – Conférences Philippe Franck + Todor Todoroff – Bruxelles

    06/02/2014

    Conférence inaugurale du cycle de conférences/rencontres et workshops Ecoute du lieu scénique(partenariat entre l’ESAC, Transcultures, et la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de Mons), Philippe Franck propose une introduction aux arts du son conjugués aux problématiques de l’espace urbain et aux flux humains. Comment la création audio se nourrit et joue de la ville, à la fois comme source, organisme vivant et sonnant, espace de pollution, de production et de diffusion sonore pour le métamorphoser ? A partir d’exemples historiques (Max Neuhaus, Bill Fontana, Christina Kubisch,…) mais aussi contemporains, avec diverses approches contextuelles (notamment à travers les productions du festival des arts sonores City Sonic), Philippe Franck commentera certains enjeux liés aux architectures, sculptures et paysages sonores jusqu’à des développements géolocatifs et audio numériques plus récents.

    Todor Todoroff, compositeur de musique électronique, enseignant et ingénieur/chercheur, évoquera son expérience de musicien en lien étroit avec la danse contemporaine (avec Michèle Noiret, chorégraphe avec laquelle il collabore depuis plus de quinze ans) et les différentes intersections créatives et interactives entre son, mouvement et image qu’il a explorées dans ses diverses performances et installations, en s’aidant notamment des systèmes interactifs qu’il a développés à ARTeM et à l’Institut Numediart/UMons.

     

    • Gratuit
    • Bruxelles > Académie des Beaux Arts > 15:00
    • Rue du Midi 144, 1000 Bruxelles
    • www.arba-esa.be
    • Dans le cadre du projet Ecouter l’espace scénique – une collaboration entre l’Académie royale des Beaux Arts de Bruxelles, la Faculté d’urbanisme et d’architecture/UMons, Transcultures
    Transcultures
  • 06.02.14 – Le numérique et la conscience corporelle – conférence de Thomas Israël – Mons

    05/02/2014

    « Anatomie plastique »

    Thomas Israël navigue dans les ressources du matériau vidéo comme vecteur de transmission de questionnements sur les limites du corps dans l’espace, le passage du temps et les peurs inhérentes aux expériences sensorielles dont lui-même est traversé. Les thématiques à partir desquelles il construit nombre de dispositifs allient images virtuelles et objets concrets. Ustensiles de cuisine en métal, coiffeuses à miroir, lits doubles, boîtes magiques sont les surfaces réfléchissantes de son théâtre anatomique. Visage, ventre, crâne, œil,  le sien, le nôtre, Thomas Israël explore nos habitacles physiques pour en faire éclater les bordures à coups d’expansions et d’altérations. Il en ressort une dramaturgie imagée et textuelle à partir du corps,qui figure autant son propre feuilleton sentimental que l’énigme de la chair. »  Raya Baudinet-lindberg in « Memento Body », la Lettre Volée.

    Thomas Israël, artiste multimédia basé à Bruxelles, propose des installations et des performances vidéo qui sont autant d’œuvres immersives et interactives. Issu des arts de la scène, son approche atypique des arts numériques tourne autour des thématiques du corps, du temps et de l’inconscient. Le travail de cet artiste entré de plain-pied dans le vingt-et-unième siècle a été exposé au MoMA de New York, à la Société des Arts technologiques à Montréal, au musée des Abattoirs de Toulouse et dans de nombreux festivals, foires, galeries et musées dans le monde depuis 2005.

    • Jeudi 6 février 2014 @ 11h30
    • ARTS² – Carré des Arts
    • Auditoire – Rez-de-Chaussée
    Transcultures
  • 05.02.2014 – Résonances autres, une introduction au arts sonores, d’hier à aujourd’hui – Conference Philippe Franck – Braine l’Alleud

    03/02/2014

    Terme apparu relativement récemment dans le panorama des arts contemporains, le “sound art” ou art(s) sonore(s) a ouvert un vaste champ avec le son comme matériau premier, à la croisée des musiques contemporaines et électroniques, des arts plastiques, de la poésie (sonore), de la création radiophonique mais aussi des arts numériques ou encore des nouvelles formes de lutherie et de dispositifs géolocatifs. Quelles sont les racines de ces arts du son qui traversent les disciplines ? Quels sont les principales spécificités de ces formes et pratiques audio aventureuses ? Comment la création audio in situ dialogue-t-elle avec l’espace urbain ? Comment se développe-t-elle aux regards des circuits culturels existants ou à inventer ? Quels sont ces lignes de fuites et ces écueils ? Ce sont là quelques questions et enjeux auxquelles Philippe Franck apportera un éclairage critique pour stimuler la réflexion et la discussion.

    Après une introduction à la genèse des pratiques audio à  travers les avant-gardes du XXème siècle et quelques grandes figures pionnières, il évoquera également son expérience et son approche de directeur/fondateur du festival international des arts sonores City Sonic en illustrant ces propos avec de nombreux exemples vidéo et audio. Cette conférence illustrée est la première activité de Résonances, manifestation autour des arts sonores (dont Philippe Franck assure le commissariat artistique) reliant plusieurs lieux et partenaires du Brabant Wallon (jusqu’au 3 mai).

    • 4 € – gratuit pour les membres de l’asbl  Les mercredis de la Musique, l’asbl l’Ecole des Arts, les élèves de l’Académie de Musique et de l’Ecole des Arts Ecole des Arts
    • Ecole des Arts de Braine l’Alleud
    • 47 rue du château, 1420 Braine l’Alleud
    • plus d’infos : resonances-arts-sonores.be
    Transcultures
  • 09.02.2014 – Noir(s) – concert à écouter dans le noir

    03/02/2014

    Deux représentations (14h et 16h) de ce concert qui sort de l’ordinaire, à écouter dans le noir, confortablement installé sur un amas de poufs et de coussins…

    Noir(s), c’est l’envie de vous emmener dans l’intimité, vous faire fermer les yeux, vous faire entendre la musique et ses silences comme on les savoure le soir quand les enfants dorment et que le bruit de l’agitation est pour quelques heures en repos, lorsque les lumières sont éteintes, que les frottements, les respirations et les notes de musique ne font plus qu’un.

    • Kathy Adam (violoncelle), Pascal Chardome (guitare acoustique, piano), Didier Laloy (accordéon diatonique), Frédéric Malempré (percussions)
    • Horaires : 14:00 > 15:00 et 16:00 > 17:00
    • Tarif : Adultes : 15€ / 13€ (en prévente) Seniors : 12€ / 10€ (en prévente) – Moins 25 ans + demandeurs d’emploi : 10€ / 8€ (en prévente)
    • Public : Spectacle familial à partir de 8 ans
    • Durée : 1h
    • Centre Culturel de Rixensart – Place Communale 38, Genval
    Transcultures
  • 09-02-2014 – Noir(s) – concert à écouter dans le noir

    01/02/2014

    Deux représentations (14h et 16h) de ce concert qui sort de l’ordinaire, à écouter dans le noir, confortablement installé sur un amas de poufs et de coussins…

    Noir(s), c’est l’envie de vous emmener dans l’intimité, vous faire fermer les yeux, vous faire entendre la musique et ses silences comme on les savoure le soir quand les enfants dorment et que le bruit de l’agitation est pour quelques heures en repos, lorsque les lumières sont éteintes, que les frottements, les respirations et les notes de musique ne font plus qu’un.

    • Kathy Adam (violoncelle), Pascal Chardome (guitare acoustique, piano), Didier Laloy (accordéon diatonique), Frédéric Malempré (percussions)
    • Horaires : 14:00 > 15:00 et 16:00 > 17:00
    • Tarif : Adultes : 15€ / 13€ (en prévente) Seniors : 12€ / 10€ (en prévente) – Moins 25 ans + demandeurs d’emploi : 10€ / 8€ (en prévente)
    • Public : Spectacle familial à partir de 8 ans
    • Durée : 1h
    • Centre Culturel de Rixensart – Place Communale 38, Genval
    Transcultures
  • 01.02.13 – Musiques Nouvelles Andy Warhol’s night (Factory happening 1964-2014) – Bruxelles

    29/01/2014

    Andy Warhol a marqué définitivement une culture « pop » peuplée d’icônes démultipliées et de superstars étincelantes. En 1963, il invente à Manhattan, la Factory, une usine à créer sans relâche des images, qui attire les jeunes talents, poètes, musiciens et illustres visiteurs du monde entier. À partir de ce riche héritage essentiel pour notre contemporain et à l’occasion de l’exposition Life, Death and Beauty présentée au BAM, Musiques Nouvelles (avec la participation d’Angélique Willkie) propose une performance audiovisuelle mêlant musique live (créations de Musiques Nouvelles et reprises de chansons de Lou Reed et John Cale), projections et documents d’époque (de Gerard Malanga, principal collaborateur de Warhol dans les Silver 60’s) dans une ambiance de loft new-yorkais. Pop for ever !

    Hughes Kolp, guitare > André Ristic, piano > Jean-Paul Dessy, violoncelle > Pierre Quiriny, percussions > Jarek Frankowski, ingénieur du son > Angélique Wilkie, voix > Philippe Franck, dramaturgie

    Production : Le Manège.mons/Musiques Nouvelles, Transcultures, BAM, Pôle Muséal Ville de Mons, Flagey, Bozar

    Transcultures
  • 24.01.2014 – Concert Supernova (+ Oscar Martin, Constanza Piña) @ DATABAZ Angoulême

    20/01/2014

    ANGOULÊME > DATABAZ > 20:30

    Formé en 2012 par Philippe Franck (aka Paradise Now – chant/lecture, guitare, divers) et Gauthier Keyaerts (aka The Aktivist, Very Mashta – électronique, divers), Supernova (Bruxelles) explore des territoires électro-organiques ouverts, mêlant chansons, fragments instrumentaux et poétiques, dans une ambiance intime. Egalement invité pour cette soirée dédiée aux démarches sonores autres par Philippe Boisnard et Hortense Gauthier, fondateurs de Databaz (Centre littérature et arts numériques), le Barcelonais Oscar Martin (art sonore, musique électronique expérimentale) et la Chilienne Constanza Piña (noise/drone/ambient lo-fi)

    • DATABAZ
    • 20:30
    • 100, rue du Gond, Angoulême, France
    Transcultures
  • 25.01.2014 – Transcultures, expériences et enjeux – Conférence de Philippe Franck – Angoulême

    20/01/2014

    ANGOULÊME > FASTERI > HEURES À PRÉCISER

    À l’invitation de Philippe Boisnard (artiste numérique, enseignant), Philippe Franck présentera les différentes activités de Transcultures (sonores et numériques), principaux enjeux/développements et discussion avec les étudiants de FASTERI (Formation d’Angoulême de Supervision des Technologies du Relief et de l’Interactivité)
    Transcultures
  • 25.01.2014 – Atelier son Margarida Guia : les champs de la voix

    20/01/2014

    LE CARROSSE > SAINT-SYMPHORIEN

    Pour la seconde année, Margarida Guia, artiste du son et des mots d’origine portugaise, mènera, à partir de janvier, une série d’ateliers avec les résidents du Carrosse, foyer occupationnel pour personnes handicapées situé en région montoise (un premier rendu de ce travail avait été diffusé dans le festival des arts sonores City Sonic en septembre 2013). Pour ces ateliers de poésie sonore, l’artiste accompagne un groupe de personnes adultes en situation de handicap. À partir du travail sur la voix, ces ateliers réguliers (jusque l’été) ont pour but de créer un ensemble polyphonique original.

    En partenariat avec le Carosse. Dans le cadre de Espace(s) Son(s) Hainaut(s), plate-forme pour les musiques innovantes, avec le soutien du fonds FEDER-Interreg IV France-Vlanderen-Wallonie

    Transcultures
  • 13 > 17.01.14 Translations sonores (Atelier vertical) – Bruxelles

    11/01/2014

    Cet atelier transversal organisé par Nathalie Balthasar et Philippe Franck dans le cadre de la semaine atelier vertical (sur la thématique « trans ») de l’Ecole d’Art Supérieur Saint-Luc (Bruxelles) propose une série de conférences et initiations concrètes introduisantles étudiants (pas de pré requis nécessaires) aux spécificités des arts sonores et leur relation avec l’environnement, les lieux et les objets quotidiens. En introduction et matière à réflexion, des conférences sont proposées à l’ensemble du groupe le lundi 13 janvier.

    Philippe Franck (directeur de Transcultures et du festival international des arts sonores City Sonic) retracera, en résumé, l’historique du « sound art » à travers les avant-gardes du XXème siècle et leurs récents développements des pratiques audio notamment en relation avec l’espace urbain.

    Sébastien Biset (coordinateur du programme Archipel pour le Point Culture et créateur sonore) parlera du « hacking et détournement musical dans l’expérience d’écoute » en abordant le vaste champ des lutheries expérimentales, sauvages, insolites et insolentes.

    Après ces introductions historiques et critiques illustrées par plusieurs extraits de pièces sonores, trois ateliers sonores seront présentés aux étudiants qui pourront choisir d’en suivre un (chacun avec des exercices concrets autour d’une ou plusieurs pratiques sonores) jusque la fin de la semaine où une évaluation avec un petit jury coïncidera le vendredi 17 janvier 2014, avec la présentation publique des travaux encadrés par les intervenants.

    Stéphane Kozik (plasticien sonore et artiste multimédiatique) proposera une initiation aux arts sonores et à l’interactivité à travers deux techniques simples et peu coûteuses: le micro piezzo ainsi que le tapis sensitif construit à partir d’un clavier d’ordinateur (traitement de texte). Ces deux techniques permettent de très nombreuses possibilités: prises de son dans la matière, création d’instruments, d’installations sonores, d’installations interactives…

    Arnaud Eeckhout (plasticien, créateur sonore, musicien) invitera les étudiants à uneréflexion autour du son en tant que matière. Il approche le son d’un point de vue plastique et sculptural, questionnant les failles de notre perception, initiant les étudiants à ce jeu d’interstice entre la réalité et nos interprétations de celle-ci et le passage de l’imperceptible au perceptible.

    Sébastien Biset mettra en avant est le son de la « situation ». Il s’agit de penser le sonore (en tant que pratique et écoute) dans les termes d’une « beauté de situation, provisoire et vécue ». Seront abordés le « field recording », la musique in situ, le busking » (performances dans l’espace public) et l’ « instant music », en interrogeant également les concepts de lieu, de contexte et de situation.

    Un partenariat ESA Saint-Luc/Transcultures

    • Entrée libre
    • Rendu ouvert au public le vendredi 17 janvier, bâtiment de l’ESA Saint-Luc, 4ème étage (salles M45 et M44)
    • ESA Saint-Luc, place Morichar, Saint-Gilles/Bruxelles
    • www.stluc-bruxelles-esa.be
    Transcultures
  • 16.01.2014 – Conference Philippe Franck Sonic City, la cité espace d’interventions sonores

    11/01/2014

    Comment la création audio se nourrit et joue de la ville, à la fois comme source, organisme vivant et sonnant, espace de pollution, de production et de diffusion sonore pour le métamorphoser ? À partir d’exemples historiques (Max Neuhaus, Bill Fontana, Christina Kubisch,…) mais aussi contemporains, avec diverses approches contextuelles (notamment à travers les productions du festival des arts sonores City Sonic), Philippe Franck commentera certains enjeux liés aux architectures, sculptures et paysages sonores jusqu’aux développements géolocatifs et audio numériques plus récents.

    • 11:30 – Entrée libre
    • Carré des Arts, Auditorium Arts2 (aile gauche), 4a rue des Sœurs Noires, Mons
    • http://artsaucarre.be
    Transcultures
  • 08 + 09.01.2014 Musiques Nouvelles Andy Warhol’s night (Factory happening 1964-2014)

    03/01/2014

    Andy Warhol a marqué définitivement une culture « pop » peuplée d’icônes démultipliées et de superstars étincelantes. En 1963, il invente à Manhattan, la Factory, une usine à créer sans relâche des images, qui attire les jeunes talents, poètes, musiciens et illustres visiteurs du monde entier. À partir de ce riche héritage essentiel pour notre contemporain et à l’occasion de l’exposition Life, Death and Beauty présentée au BAM, Musiques Nouvelles (avec la participation d’Angélique Willkie) propose une performance audiovisuelle mêlant musique live (créations de Musiques Nouvelles et reprises de chansons de Lou Reed et John Cale), projections et documents d’époque (de Gerard Malanga, principal collaborateur de Warhol dans les Silver 60’s) dans une ambiance de loft new-yorkais. Pop for ever !

    Production : Le Manège.mons/Musiques Nouvelles, Transcultures, BAM, Pôle Muséal Ville de Mons, Flagey, Bozar

    Transcultures
  • 17.12.13 > 04.01.14 – Gauthier Keyaerts : Fragments 43/44

    07/12/2013

    Fragments #43-44 repose à la fois sur la technologie (médiation informatique, diverses interfaces numériques,…) et sur l’instinct, sur l’improvisation. L’utilisateur se retrouve face à un écran, et à une caméra de type Kinect (qui capte mouvements et profondeur de champs)… Dès qu’il active le dispositif, il peut alors déclencher et transformer des collections de sons, de même que prendre le contrôles de différents univers visuels, le tout en se déplaçant dans l’espace, ou l’aide de gestes précis. Ce dispositif (en collaboration avec François Zajéga) est également utilisé en performance par Gauthier Keyaerts, qui devient interface de dialogue entre sons, machines et images.

    A noter que du 7 au 12 décembre 2013, le Point Culture expose, dans ce même espace à Bruxelles, HUM, une interface de dessin créée par François Zajéga (musique de Jean-Julien Filatriau). Par ses mouvements, l’utilisateur nourrit et éduque HUM. En retour, ce dernier génère des formes sonores et musicales.

    Fragments 33/43 a reçu le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (arts numériques), Institut numediart/UMons, Transcultures

    • Entrée libre
    • Point Culture, 145 rue Royale 1000 Bruxelles
    • Installation : 17.12 > 04.01 – 11:00 > 18:00 – fermé les dimanche et lundi
      Performance : 21.12 – 16:00
    Transcultures
  • 19.12.13 – Aymeric Hainaux aka Émotional + Ordinaire

    07/12/2013

    Aymeric Hainaux (artiste français, dessinateur, beatboxer et performeur a.k.a Dent-de-Lion) utilise sa human beat-box armé de deux micros, d’une pédale d’écho et d’un lecteur de cassette. Sa règle n°1 : « No loop, live action only ». Tout est conçu sur place, sous les yeux du public. Émotional est le nouvel alias et nouveau projet d’Aymeric Hainaux, en marge du milieu beatbox formaté et convenu. Sa prestation célèbre l’instant présent et se construit sur des rythmes booty, drum n’ bass et diffuse de longues textures sonores évolutives, superbement intriquées dans une masse d’échos, de voix, de cris, d’harmonica ou de bruit mais aussi de respiration, de tension musculaire, de mouvements et de battements de cœur. Une performance sonore écorchée, bricolée, venant de l’intérieur et exprimée avec urgence.

    Sous le pseudonyme de Ordinaire, Eric Therer accompagné par Stephan Ink (basse-laptop), emprunte à la fois à l’expérimentation sonore chère à Luc Ferrari et à l’héritage post-dadaïste de StockHausen et Walkman; la démarche du duo liégeois est de collecter des images et des sons dans notre environnement quotidien le plus immédiat qui ont valeur d’icônes incontournables. Les dancings le long des routes nationales, les friteries, la lourdeur administrative… autant de références qui appartiennent au patrimoine culturel réel ou onirique de la Belgique ici poétisé avec humour, insolence et une esthétique low-tech.

    Transcultures